IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)

Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Où en est HarmonyOS quatre années après sa première présentation au public ?
Le système d'exploitation de Huawei peut-il aller jusqu'à détrôner Android dans la filière mobile ?

Le , par Patrick Ruiz

14PARTAGES

13  0 
Il y a quatre ans, le gouvernement américain a empêché Huawei d'utiliser les applications Google sur ses smartphones. Le constructeur a donc présenté HarmonyOS – sa réponse aux sanctions américaines – pour le première fois au public en 2019 avant de le lancer de façon effective sur certains de ses smartphones dès 2021. En 2023, où en est le système d’exploitation mobile du constructeur chinois ? Réponse courte : il concentre désormais 13 % de parts (au troisième trimestre de l’année en cours) sur le marché chinois qui représente le deuxième plus gros marché au monde pour Apple qui affiche 14 %, selon des données de Counterpoint. D’avis d’observateurs, le rythme d’adoption de cet OS en Chine est tel qu’il finira par détrôner Android dans la filière des mobiles.





D’après les chiffres publiés par Huawei lors de la présentation d’HarmonyOS, l’entreprise comptait déjà 800 000 développeurs autour de son écosystème de produits. De récents rapports font état de ce que des centaines d'experts techniques des plus grandes entreprises publiques et privées chinoises, dont la Banque industrielle et commerciale de Chine (ICBC), China Telecom, Meituan et Baidu, se sont réunis à Pékin le mois dernier. L'objectif : former le personnel de ces entreprises afin qu'il puisse être certifié en tant que développeur du système d'exploitation (OS) Harmony de Huawei. La combinaison de ces initiatives porte les estimations du nombre de développeurs pour HarmonyOS à plus de 2,2 millions et le nombre d’appareils activés à plus de 700 millions.



C’est sans compter l’appui du système éducatif et donc l’afflux de développeurs qui en seront issus. En effet, pour répondre à la demande de formation de talents, les universités chinoises remplacent déjà Android par HarmonyOS dans leurs syllabus de formation au développement d’applications mobiles.



Les applications que les consommateurs chinois utilisent au quotidien, notamment WeChat de Tencent, Douyin (la version chinoise de TikTok), Alipay d'Alibaba, l'application de covoiturage Didi et l'application de livraison de nourriture Meituan, ont toutes créé ou sont en train de créer des applications dédiées à HarmonyOS.

En outre, de nombreux gouvernements locaux ont lancé des politiques visant à soutenir l'adoption plus large d'HarmonyOS. Par exemple, le gouvernement de Shenzhen a mis en place un plan visant à éliminer les technologies clés qui constituent un goulot d'étranglement et cherche à élever HarmonyOS au niveau des principaux systèmes d'exploitation mondiaux d'ici à 2025.

Les mesures incitatives spécifiques de ce plan consistent notamment à encourager les entités gouvernementales à acheter des dispositifs HarmonyOS et à récompenser les cas d'utilisation réussie du logiciel HarmonyOS.

Les directives sont telles que l’adoption de ce système d’exploitation se fasse à la vitesse de l’éclair au sein de tous les secteurs dirigés par le gouvernement, notamment l'éducation, les services financiers, les transports, les services publics, etc. Cela signifie qu'HarmonyOS pourrait atteindre un milliard d'appareils l'année prochaine, soit à peine cinq ans après sa naissance.


Huawei reste loin derrière les leaders du secteur. Android et iOS dominent aujourd'hui le marché mondial au sens large, le premier détenant 70,5 % des parts et le second 29 % à l’échelle mondiale.

Les 700 millions d'appareils qui, selon Huawei, sont équipés de HarmonyOS sont encore loin de ces poids lourds mondiaux. Le système d'exploitation Android compte 3,3 milliards d'utilisateurs dans le monde, tandis qu'Apple compte 1,96 milliard d'utilisateurs d'iOS. Bien qu'une comparaison directe ne semble pas valable étant donné qu'ils opèrent à des échelles différentes sur des marchés différents, elle permet d'illustrer l'écart considérable qui sépare Huawei de ses rivaux.

Les plans de Huawei pour HarmonyOS devraient se dérouler en deux étapes. La première étape consiste à obtenir une large adoption en Chine ; la deuxième étape consiste à diffuser HarmonyOS en dehors de la Chine. L'objectif initial de ces deux étapes est de créer un produit minimum viable pour un système d'exploitation qui ne causera pas trop d'inconvénients aux utilisateurs. A date, l'écosystème HarmonyOS propose des centaines d'applications, contre 1,6 milliard d'applications dans le Google Play store et 1,5 milliard d'applications dans l'Apple Store.

L'année prochaine, Huawei devrait annoncer qu’HarmonyOS n’est plus compatible avec les applications Android. Des solutions telles que Douyin et WeChat devront alors disposer de versions natives pour HarmonyOS afin de pouvoir être utilisées par les utilisateurs de dispositifs HarmonyOS. Il s'agira de la première étape importante franchie par HarmonyOS pour tenter de voler de ses propres ailes, en obligeant les développeurs d'applications à s'adapter exclusivement à sa plateforme.

Sources : Counterpoint, 36kr

Et vous ?

Comment appréciez-vous la perspective de la future disponibilité d’un nouveau système d’exploitation mobile dominant aux côtés d’iOS et d’Android ?
Partagez-vous les avis selon lesquels HarmonyOS a le potentiel pour aller détrôner Android dans la filière mobile ?
Que pensez-vous de ces chiffres ? Sont-ils cohérents avec votre connaissance des mouvances dans la sphère du mobile ?

Voir aussi :

HarmonyOS de Huawei est-il le produit du conseil entrepreneurial « fake it till you make it » appliqué au développement de logiciels ? L'OS controversé à cause de sa forte ressemblance avec Android

Huawei prévoit de lancer son système d'exploitation HarmonyOS comme substitut d'Android sur ses smartphones en 2021, afin de surmonter les obstacles posés par les États-Unis

Huawei présente HarmonyOS, son système d'exploitation pour smartphones qui ne lui assure pas une indépendance totale à Android pour le moment

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-nous-la !

Avatar de archqt
Membre émérite https://www.developpez.com
Le 18/12/2023 à 22:07
J'aurais tendance à dire qu'il vaudrait mieux qu'il soit compatible Android via une couche d'émulation mais à priori ils vont faire l'inverse, étonnant.
0  0