Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Les développeurs chinois se plaignent du compilateur Ark de Huawei, un élément clé de HarmonyOS,
Ils estiment qu'il ne reflète pas les promesses du groupe et n'est même pas à moitié fini

Le , par Christian Olivier

14PARTAGES

11  0 
Arnaque, coup médiatique, sortie prématurée… Ce ne sont là que quelques-uns des qualificatifs que de nombreux développeurs chinois mécontents attribuent à la prétendue arme secrète de Huawei, le compilateur Ark , révèle le site Web Abacus. L’entreprise a publié le code source du framework pour le compilateur Ark le 31 août. Mais, il semble que de nombreux développeurs n’ont visiblement pas apprécié ce qui leur a été proposé. Les données fournies par le site Web Abacus montrent que les développeurs chinois estiment que le programme fourni par Huawei est une solution incomplète qui ne serait même pas à moitié fini.


Abacus a cité un développeur qui répondait à la question « le code open source du compilateur Ark a-t-il répondu à vos attentes ? » dans un Q & A. D’après lui, la publicité autour de ce produit vous fait miroiter un Michelin 3 étoiles dans le domaine de la gastronomie, alors qu’en réalité ce qu’on vous sert ressemble plus un paquet de nouilles instantanées Tingyi qui n’est même pas accompagné d’eau chaude.

Un autre utilisateur dénommé Xing Yin, boursier postdoctoral à l’Icahn School of Medicine de Mount Sinaï, cité par Abacus n’a pas non plus caché sa frustration. Selon lui, « non seulement le compilateur Ark ne peut pas compiler tous les échantillons de référence standard, mais il n’est même pas capable de compiler son propre échantillon de démo ». Précisons toutefois que concernant les dires de Yin au moins un autre utilisateur aurait, selon Abacus, réussi à compiler ladite démo, alors que d’autres ont suggéré que la réalisation de cette opération nécessitait impérativement l’utilisation d’un outil tiers. Parmi ces derniers, certains affirment que le compilateur Ark « peut compiler en langage assembleur, mais qu’il ne peut pas aller plus loin que ça. Il ne peut pas être compilé dans un fichier exécutable ».

Pour rappel, un compilateur est un programme qui transforme un code source en un code objet. Il est utilisé par un système d’exploitation pour analyser le code source d’un programme et traduit le langage de programmation humain en langage machine pour que votre ordinateur ou smartphone puisse effectuer des tâches spécifiques au niveau matériel. Les applications Android ont tendance à être plus lentes que leurs équivalents sur iOS.

Le compilateur Ark est un composant clé du nouveau système d’exploitation de Huawei, HarmonyOS ou HongMeng, qui doit permettre au géant chinois de s’affranchir de sa dépendance vis-à-vis de l’OS mobile du géant américain Google dans un contexte de crise entre les États-Unis et la Chine. Cet outil a été conçu pour permettre aux développeurs de porter rapidement leurs applications Android sur le HarmonyOS, idéalement en aidant à combler rapidement l’écart de disponibilité des applications. Il serait également capable d’améliorer l’efficacité des applications Android (Huawei évoque des gains de 60 %), les rendant aussi fluides que sur iOS.

Fort de ce constat amer, Max Zhou, ancien responsable chez Mobike et cofondateur de la société MetaApp, a tenté de relativiser en déclarant : « Peut-être qu’ils le font pour aider dans les relations publiques et la guerre commerciale, ajoutant un effet de levier contre les États-Unis ».

Huawei n'a pas commenté ces éléments. La société avait déjà prévenu que le compilateur Ark serait déployé par étape et que le code source pour la chaîne d’outils complète ne sera probablement pas disponible avant 2020.

Et vous ?

Qu’en pensez-vous ?

Voir aussi

Huawei dépose une marque de système d'exploitation denommée Hongmeng OS après les sanctions US
Le système d'exploitation de Huawei sera plus rapide qu'Android et MacOS, d'après Ren Zhengfei, le PDG de Huawei
Huawei encourage les développeurs à publier des applications sur sa vitrine de téléchargement AppGallery, suite à l'interdiction américaine
Google met en garde la Maison Blanche contre le bannissement de Huawei : un fork d'Android est un risque de sécurité pour les USA

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de Pierre Louis Chevalier
Expert éminent sénior https://www.developpez.com
Le 19/09/2019 à 16:40
Ça fait suite à : Google met une pause à sa collaboration avec Huawei : plus de PlayStore, plus de Gmail pour les futurs smartphones Android du constructeur chinois et à la perte de sa licence Android, suite à quoi Huawei a répondu "on sen fou on va mettre notre propre OS sur nos tel", sauf que c'est pas du tout prêt, voila.
6  0 
Avatar de sylsau
Membre actif https://www.developpez.com
Le 19/09/2019 à 16:33
En gros, les critiques concernent un produit encore loin d'être fini et qui peut donc, potentiellement, être grandement améliore d'ici son lancement ?
Il faut donc attendre et voir ce que cela donnera lorsque Huawei annoncera la première version stable.
1  1 
Avatar de defZero
Membre actif https://www.developpez.com
Le 19/09/2019 à 17:06
Si ce que décrit l'article est vrai, alors le compilateur ne pourrait sortir que de l'assembleur ?
Si c'est ça, ils leurs suffiraient d'utiliser un assembleur déjà existant avec un linker et on en parlerait plus.
Sinon, pourquoi avoir été chercher une compatibilité Android, grand utilisateur de C++ et Java, quand même Google veut s'en défaire et passer à Dart/Flutter et autres pour son FuschiaOS.
Tant qu'a s’affranchir de l'existant (Android), autant visé l'avenir en passant à du Rust/Swift/Kotlin ...etc plus moderne et plébiscité par les devs.
1  1 
Avatar de Volgaan
Membre confirmé https://www.developpez.com
Le 20/09/2019 à 13:33
Citation Envoyé par defZero Voir le message
Tant qu'a s’affranchir de l'existant (Android), autant visé l'avenir en passant à du Rust/Swift/Kotlin ...etc plus moderne et plébiscité par les devs.
Sauf qu'Harmony OS est un système d'exploitation Android, donc les applications Android doivent continuer d'y fonctionner (celles utilisant les services Google sont encore des cas séparés) !
0  0 
Avatar de Stérilux
Membre régulier https://www.developpez.com
Le 20/09/2019 à 1:13
@defZero: Les dev ne plébiscitent pas Swift, y'a juste que chez apple t'as pas le choix, Objective-C est condamné à mort comme d'habitude... que ce soit logiciel, matériel, outils (dev et autres). En plus, apple commence à attaquer MacOS pour en faire un IOS... pour dev ses propres plugin safari, même peine: abonnement obligatoire de 100$ par an + obligation de le mettre sur le store (la aussi il va falloir payer) + site web obligatoire contenant des informations sur le programme. Une chose est certaine, Apple n'aime pas qu'un logiciel puisse tourner sur ses OS sans qu'il touche des redevances en retour.

En ce qui concerne les "témoignages" ils n'ont aucune valeur tel quel. Des noms de pelerins totalement inconnu, ce qui ne permet pas de savoir comment ils codent et depuis combien de temps. Si ce sont des n00bs habitué à une interface qui gère tout à 100% sans rien faire c'est normal qu'ils soient paumé si tout n'est pas encore finalisé. Si lui n'arrive pas à compiler les demos et qu'un autre y arrive c'est que le problème c'est lui.

J'espère que Trump va se faire réélire, grâce à lui on a une chance d'être débarrassé du couple IOS/Android et ça peut ouvrir la voie pour plus d'alternatives (une européenne ?) et je vois pas en quoi ça sera pire chez les chinois... Les boîtes américaine volent des données sur les utilisateurs sans vraiment rendre de compte, les amendes n'ont pas l'air de leur faire grand chose. Le changement fondamentale sera de savoir qui possèdera les clés des backdoors, USA/Chine, mais ne changera rien dans l'absolu = avoir le contrôle coute que coute.

Après tout Trump l'a dit:
"Je pense que nous avons beaucoup d'ennemis", a déclaré Trump. "Je pense que l'Union européenne est un ennemi ... Maintenant, vous ne penseriez pas à l'Union européenne, mais ils sont un ennemi."
0  1 
Avatar de Guntha
Membre éprouvé https://www.developpez.com
Le 19/09/2019 à 14:58
Si je comprends bien la news, ça reste mieux que les outils de build Android, qui ne sont qu'un amalgame de technologies tierces mal branchées les unes aux autres, et où des incompatibilités avec les versions précédentes sont introduites aléatoirement à chaque mise à jour.

Je n'ai bien sûr pas utilisé leurs outils, mais j'imagine bien qu'ils les ont sortis beaucoup trop tôt, après tout ils ont été forcés sur ce chemin. Ça aurait peut-être été moins préjudiciable pour eux de s'accorder une ou deux "années sabbatiques" avant de dévoiler leurs outils, ou alors faire comme les constructeurs de console, faire signer un NDA au utilisateurs des kits de développement au moins pour les premières années.
1  5