Apple, AT&T et Google s'expliquent sur le retrait de Google Voice de l'App Store

Le , par Kerod

0PARTAGES

1  0 
Mise à jour du 18.11.2010 par Katleen
Google Voice est enfin disponible sur l'AppStore, après une bataille juridique acharnée


Après une partie de ping pong endiablée à base d'interdiction, de contournement d'interdiction, de procès, etc. Google Voice semble pouvoir enfin faire son grand retour sur l'iPhone.

Le service communicationnel de Google avait en effet été banni de la plateforme mobile d'Apple pour des raisons pas forcément très légitimes (lire news précédentes). Prétexte phare : de prétendues interractions gênant les fonctionnalités de l'iPhone.

Google a annoncé il y a quelques jours qu'une application Google Voice native et crée par ses soins est à présent disponible sur l'AppStore.

C'est une décision de la FCC (Federal Communications Commission) qui a provoqué ce virement de bord de la firme à la pomme.

Les utilisateurs du smartphone d'Apple pourront donc désormais téléphoner à moindre coût et depuis plusieurs appareils pour un même numéro grâce au logiciel fraîchement autorisé.

« L’application Google Voice a été présenté de nouveau, examiné et approuvé et elle rejoint plus de 300 000 applications disponibles sur l’App Store. », déclare officiellement un porte parole de la firme de Jobs.

Une victoire pour Google.

Source : Google Voice Blog

Mise à jour du 27/01/10
NB : Les commentaires sur cette mise à jour commencent ici dans le topic

Google passe outre le refus d'Apple de valider son API pour l'iPhone
Google Voice sera proposé en HTML 5 et en 100 % Cloud : d'autres développeurs le suivront-ils dans la brèche ?

Apple ne voulait pas de Google Voice sur l'iPhone. Il va devoir se résigner.

Google Voice est un service de Google qui mixe numéro unique et dispatching d'appels, SMS, répondeurs personnalisés en fonction des appels entrants et VoIP (lire précédemment).

Au motif que ces fonctionnalités dédoublaient celles de son appareil – et pouvait potentiellement nuire à l'expérience utilisateur – Apple a exclu l'API de l'AppStore. A la grande colère de Google qui ne manqua pas de l'assigner en justice (lire ci-avant).

En prime, Google vient de lancer une (très grosse) pierre dans le jardin de la marque à la pomme.

Google Voice n'est pas disponible dans l'AppStore ?

Tant pis. Il reste le navigateur pour être présent sur l'iPhone.

Des développeurs avaient déjà imaginé cette solution mais cette fois-ci c'est Google lui-même qui... [Lire la suite]

Lire aussi :

Microsoft annonce le support du Smooth Streaming depuis un iPhone

Et vous ?

Apple ira-t-il jusqu'à placer le site de Google Voice une liste noire d'URL ? ?
D'autres développeurs le suivront-ils dans la brèche ? Vous peut-être ?

MAJ de Gordon Fowler

28/12/09

Google Voice revient sur l'iPhone en version Cloud
Des développeurs imposent leur loi à Apple qui voit dans ce service une menace pour son business model

En dehors d'un procès assez mal engagé, Apple pensait en avoir fini avec la partie application et commerciale de Google Voice en expulsant manu militari de l'AppStore le service de voix sur IP de Mountain View.

Mais à peine sorti par la porte, voilà que Google Voice revient par la fenêtre. Plus exactement par celle du navigateur.

Pour l'histoire, Google Voice est un service de VoIP, de centralisation de numéro et de Text-To-Speech (retranscription de conversation ou de messages oraux en messages écrits) proposé par Google après le rachat en 2007 de GrandCentral, une start-up californienne créée par un français exilé aux Etats-Unis.

[ame="http://www.youtube.com/watch?v=m4Q9MJdT5Ds"]YouTube- Google Voice[/ame]

Pour l'instant limité aux USA, le service permet des appels gratuits ou à prix cassé pour l'international ce qui ne manque pas de mettre Apple et ses partenaires opérateurs dans une colère noire.

Leurs violentes réactions (lire ci-avant) les a conduit devant les tribunaux qui voient eux d'un très mauvais œil le son refus d'homologuer Google Vocie dans l'AppStore.

Une procédure visiblement inutile qu'aurait pu s'épargner Apple puisque des développeurs veulent que Google Voice soient disponibles sur l'iPhone. Si ce n'est pas sur l'AppStore, qu'à cela ne tienne, ce sera via une application de type Cloud hébergée sur un site parfaitement accessible via Safari.

[ame="http://www.youtube.com/watch?v=A511wthg7-w"]YouTube- VoiceCentral Black Swan[/ame]

Ou quand les développeurs imposent leur loi ?

Et vous ?

D'après vous quelle sera cette fois-ci la réponse d'Apple pour contrer l'arriver de Google Voice sur l'iPhone en version Cloud ?
Une liste noire de sites inaccessibles en surf - quitte à essuyer une deuxième procédure juridique ? Ou une contre-attaque ?
Et dans ce dernier cas, quelle pourrait-être la nature de cette réponse : commerciale, juridique, accord avec Google ?

MAJ de Gordon Fowler

19/09/09

Retrait de Google Voice de l'AppStore : Apple en flagrant délit de mensonges

Il semble bien qu'Apple n'ait pas d'autre choix que de capituler. Google Voice devrait refaire son apparition sur l'AppStore.

Et l'entreprise de Steve Jobs ne peut s'en prendre qu'à elle-même.

Dans sa réponse à la FCC, rendue publique, (voir news ci-dessous), Apple affirmait que l'application de Google remplaçait l'interface native de l'iPhone :

The application has not been approved because, […] , it appears to alter the iPhone [..] by replacing the iPhone’s core mobile telephone functionality and Apple user interface with its own user interface

[...]

Similarly, SMS text messages are managed through the Google hub—replacing the iPhone’s text messaging feature

Pourtant, si un texto envoyé sur le numéro de Google Voice s'affichait dans l'application, le même texto envoyé via le réseau AT&T s'affichait lui sur l'interface de l'iPhone. Et pas dans Google Voice.

Mais Apple est allé encore plus loin. Trop peut-être :

In addition, the iPhone user’s entire Contacts database is transferred to Google’s servers

Faux, rétorque Google qui face à ces affirmations, a décidé lui aussi de rendre publiques ses réponses au questionnaire de la FCC (PDF).

Un changement d'attitude dont Apple se serait certainement bien passé.

Alors que la firme à la pomme disait ne pas avoir rejeté l'application mais l'étudier en profondeur, pour les responsables de Google les échanges entre les deux entreprises étaient on ne peut plus clairs :

Apple representatives informed Google that the Google Voice application was rejected because Apple believed the application duplicated the core dialer functionality of the iPhone

Si les faits donnent aussi impitoyablement raison à Google, pourquoi Mountain View avait-t-il demandé avec insistance à la FCC de garder cette dernière réponse confidentielle ?

Certainement pour négocier en douceur, et en privé, le retour de son application dans l'AppStore.

Car même en rendant ainsi publique sa lettre, Google explique qu'il n'entend pas se brouiller avec son partenaire.

We continue to work with Apple [...] to bring users the best mobile Google experience possible.

Google n'a d'ailleurs pas communiqué la copie du (ou des) mail(s) signifiant le rejet définitif de Google Voice.

Parce qu'il n'existe pas ? Ou pour laisser une dernière porte de sortie honorable à Apple pris en flagrant délit de mensonges ?

Maj de Gordon Fowler.

Nouveau : 22/08/2009
Apple a répondu favorablement à la précédente demande de la FFC et annonce publiquement qu'il n'a pas rejeté l'application Google Voice et qu'il serait toujours à l'étude pour une éventuelle intégration à l'App Store.

Qu'en est-il de la précédente rumeur qui annonçait le refus d'Apple ? Visiblement elle serait issus d'un malentendu puisque, malgré la position privilégiée de Google il y a encore quelques jours (période durant laquelle l'un des dirigeants de Google siégeait au conseil d'Apple), toutes les applications Google doivent obligatoirement passer le système de validation classique avant de pouvoir figurer dans le catalogue Apple.

Apple en profite pour préciser que seulement 40 personnes travaillent à la validation des applications et que par semaine cela représente près de 8500. Enfin, une application met environ 14jours pour être évaluée.

Concernant la communication VoIP, Apple précise qu'il est le seul décideur et que les opérateurs ne contrôlent pas le contenu de son AppStore. Le seul vrai problème de Google Voice est qu'il désactive pas mal de fonctionnalité propre à l'iPhone comme la messagerie vocale visuelle, le carnet d'adresse, la gestion des SMS, etc. ce qui doit être la cause du retard de validation.

De son côté l'AT&T confirme les propos d'Apple et spécifiant qu'il n'a aucun pouvoir sur la validation des applications et surtout la mise à disponibilité de ces dernières.

Google quant à lui ne donne pas plus d'informations sur les réels impacts de l'installation de Google Voice sur les iPhones

On peut voir facilement les échanges de courier entre les principaux intéressés depuis : AT&T, Apple and Google respond to the FCC over Google Voice and the iPhone App Store

Qu'en dites-vous ?

8/08/2009
On apprend aujourd'hui que Google n'a finalement pas abandonné tout espoir de voir son Google Voice sur iPhone. En effet, il vient d'en proposer une version WebApp spécialement adapté à Safari et qui est toujours en cours de finalisation de tests.

D'après le New York Times, cette WebApp est similaire à la précédente application rejetée par Apple et son AppStore. Les interfaces et fonctionnalités restent les mêmes.

Voici une nouvelle qui risque d'enchanter Apple. Que fera Apple suite à cette annonce ? A-t-il au moins les moyens vu qu'ils n'ont aucun droit sur les WebApps ? Si une telle WebApp voit le jour, Apple changera-t-il d'avis et autorisera-t-il de nouveau l'application sur son AppStore ?

3/08/2009
AT&T a fournis ce matin un premier élément de réponse qui laisse sous entendre que le retrait de Google Voice a été décidé que par Apple.

En effet, AT&T a déclaré "Nous ne gérons pas et n'approuvons pas les applications pour l'App Store.", ce qui nous redirige très clairement vers la firme de Cupertino.

Mais cette déclaration va à contre sens de toutes les initiatives de l'opérateur qui avait refusé, sur son réseau, l'application SlingPlayer Mobile qui permet de rediriger vers l'iPhone et depuis son domicile un flux télévisé et ce refus a pour conséquence d'avoir cette dernière qu'avec du Wi-Fi.

L'histoire entre AT&T et Apple, surtout selon AT&T, n'est pas claire vu que les propos de l'opérateur ne correspondent pas avec ses actes. Il nous reste plus qu'à attendre le complément que l'opérateur a promis ainsi que le retour d'Apple.

1/08/2009
L'affaire du retrait de Google Voice continue à prendre de l'ampleur aux Etats-Unis. En effet, la FCC (The Federal Communications Commission), l'équivalent de l'ARCEP en France, qui a pour but de réguler les opérateurs et services de communication au niveau fédéral, aurait envoyé récemment une requête aux parties concernées : Apple, Google et AT&T.

La FCC voudrait tirer cette histoire au clair et c'est pourquoi qu'elle a envoyé une requête à Apple afin d'avoir des précisions sur le retrait de l'application Google Voice de l'App Store.

La requête envoyée à Google lui demande juste des précisions sur le fonctionnement de Google Voice.

Enfin la dernière requête aura pour effet de vérifier que les contrats liant Apple et AT&T ne contiennent pas de clauses abusives. Cette demande fait suite aux rumeurs de pression de la part de l'opérateur qui aurait évincé Google Voice de l'App Store.

Qu'en pensez-vous ?

28/07/2009 :
Apple a commencé à retirer, depuis hier, tous les applications utilisant les fonctionnalités Google Voice de l'App Store en invoquant le fait qu'elles "dupliquent caractéristiques qui viennent de l'iPhone". Maintenant, on apprend que Apple a officiellement bloqué l'application Google Voice sur l'App Store.

En d'autres termes, Google Voice, qui est l'une des meilleures choses pour la téléphonie, n'aura aucune présence sur l'App Store, de quoi être furieux du côté de Google. Un porte-parole de Google nous dit :
Nous nous efforçons d'apporter des applications Google sur un certain nombre de plates-formes mobiles, y compris l'iPhone. Apple n'a pas approuvé la demande de Google Voice que nous avons présenté il y a six semaines à l'Apple App Store. Nous allons continuer à travailler pour rendre nos services accessibles aux utilisateurs d'iPhone en profitant, par exemple, de l'évolution des navigateurs mobiles.

Bien sûr, il n'est pas difficile de deviner qui est derrière la restriction : l'opérateur américain AT&T. Google Voice effraie les opérateurs. Il permet aux utilisateurs d'envoyer gratuitement des messages SMS et d'obtenir à bon marché des appels longue distance. Il rend également trivial de passer à un nouveau service téléphonique, parce que tout le monde appelle les numéro Google Voice de toute façon.

Le système de validation des applications est de nouveaux montrer du doigt et dans ce cas ce sont les grosses entreprises souhaitant déclencher une vrai révolution dans le monde du mobile qui en font les frais et ce malgré le slogan d'Apple annonçant l'iPhone comme le mobile révolutionnaire.

Qu'en pensez-vous ?

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de eldran64
Membre éclairé https://www.developpez.com
Le 28/07/2009 à 14:57
Apple n'est pas diffrérent des autres grosses multinationales.
C'est à dire: faire des sous quitte à ce que ça ne plaise pas à tout le monde.
1  0 
Avatar de Kerod
Inactif https://www.developpez.com
Le 28/07/2009 à 15:02
Citation Envoyé par eldran64 Voir le message
Apple n'est pas diffrérent des autres grosses multinationales.
C'est à dire: faire des sous quitte à ce que ça ne plaise pas à tout le monde.
C'est sûr mais il ne faut pas oublier que le cas Google est différent. Il me semble qu'ils ont créé un partenariat et c'est quoi on pouvait voir certaines applications Google nativement sur l'iPhone. En adoptant désormais une telle politique Apple risque de se mettre à dos certaines grosses boites à commencer par Google qui en peut plus des décisions ridicules d'Apple. Il y a quelques temps c'était Latitude (désormais disponible pour iPhone à partir de Safari), maintenant c'est Google Voice, à qui le tour ?
1  0 
Avatar de FloMo
Membre expérimenté https://www.developpez.com
Le 28/07/2009 à 15:07
Latitude et Google Voice sont disponibles via Safari.

Peut-être a-t-on eu raison de dire que le système de l'App Store n'était pas viable à long terme ?
1  0 
Avatar de polo_m
Membre du Club https://www.developpez.com
Le 28/07/2009 à 15:11
La politique de Apple me désolera toujours ...
Mais oui par contre, les applis web vont permettre de contourner ça, Google ne crois même pas au market et autre store, pour eux l'avenir est dans les applis web
1  0 
Avatar de Leonhart
Membre confirmé https://www.developpez.com
Le 28/07/2009 à 15:36
Entre désolant et scandaleux.

Il est clair que le temps du "Think different" de la pomme est revolu et qu'il est remplacer par "Think money !!!".

Je me demande encore comment Apple fait pour attirer le client avec des politiques comme celle là. Après le retrait d'applications non conformes (on les comprend), d'applications concurentes (...aouch...), maintenant les applications qui ne plaisent pas à nos partenaires !

Heureusement qu'il nous reste Androïd et WiMo pour respirer.
1  0 
Avatar de Tarul
Membre éprouvé https://www.developpez.com
Le 28/07/2009 à 15:41
Citation Envoyé par Leonhart Voir le message
Je me demande encore comment Apple fait pour attirer le client avec des politiques comme celle là. Après le retrait
d'applications non conformes (on les comprend), d'applications concurentes (...aouch...), maintenant les applications qui ne plaisent pas à nos partenaires !
La client lambda n'est pas forcément au courant ou pardonne parce qu'il est malgrés tout des produits qu'il utilise., ce sont les developpeurs qui souffrent du flou artistique de la validation(ce qui n'est pas mieux).

Mais là, on a un conflit d'intérêt de partenaire d'apple : AT&T et google. Il y a pas mal de fonctionnalité qui diverge en fonction des zones à cause des opérateurs et sans doute de la politique/contrats d'apple.
1  0 
Avatar de smyley
Expert éminent https://www.developpez.com
Le 28/07/2009 à 16:26
Citation Envoyé par Tarul Voir le message
La client lambda n'est pas forcément au courant ou pardonne parce qu'il est malgrés tout des produits qu'il utilise., ce sont les developpeurs qui souffrent du flou artistique de la validation(ce qui n'est pas mieux).
Il ne faut quand même pas oublier que c'est grâce au développeur que le client à quelque chose à se mettre sous la dent. Le minimum serait de les rendre contents ...
1  0 
Avatar de Tarul
Membre éprouvé https://www.developpez.com
Le 28/07/2009 à 16:41
Citation Envoyé par smyley Voir le message
Il ne faut quand même pas oublier que c'est grâce au développeur que le client à quelque chose à se mettre sous la dent. Le minimum serait de les rendre contents ...
Je ne dit pas le contraire, et j'observe la situation suivante (de part les news que je suis) : les dev sont content des outils, du langages et des possibilités techniques et software de l'appareils mais sont frustrés par le système de validation (lenteur et les rejets étranges).

J'ose espérer qu'apple revoie cette partie de l'appstore, si elle s'éternise ce serait très nuisible pour cet éco-système.
1  0 
Avatar de smyley
Expert éminent https://www.developpez.com
Le 28/07/2009 à 16:44
Toute façon l'iPhone c'est pourri, le "i" coûte plusieurs centaines de balles en plus que les autres téléphones tactiles

Mais c'est un peut le même débat que Amazon avec son Kindle ou tout ce qui tourne dans le même style. Une entreprise fait une plateforme pour le grand publique, pourquoi verrouiller aussi fermement ce qu'on peut installer dessus ?
1  0 
Avatar de Côme
Membre actif https://www.developpez.com
Le 28/07/2009 à 23:02
Bonjour à tous,

Citation Envoyé par smyley Voir le message
Une entreprise fait une plateforme pour le grand publique, pourquoi verrouiller aussi fermement ce qu'on peut installer dessus ?
Parce qu'au final, il faut bien s'assurer que les gens payent ce que les autres développent. Or qui dit "non verrouillé" dit "installation pirates" et "au revoir aux développeurs d'application de qualité qui veulent s'en mettre plein les fouilles". L'iphone n'est pas pour les étudiants. Comme toute la gamme Apple d'ailleurs

Côme
1  0 
Contacter le responsable de la rubrique Mobiles

Partenaire : Hébergement Web