IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)

Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Elon Musk traite désormais le terme cisgenre sur son réseau social X comme une insulte
Dans sa quête pour transformer l'ancien Twitter en fan club pour les bigots intégristes

Le , par Stéphane le calme

6PARTAGES

9  3 
La plateforme de médias sociaux X, anciennement connue sous le nom de Twitter, a récemment annoncé qu’elle considérerait le terme « cisgenre » comme une injure. Cette décision fait suite à une déclaration de son propriétaire, Elon Musk, qui avait déjà exprimé cette position en juin dernier.

En juin dernier, alors que X était encore Twitter, Elon Musk a annoncé que le mot « cisgenre » (et sa version raccourcie « cis ») pourrait bientôt rejoindre la liste des termes interdits sur la plateforme. Selon lui, il s’agit d’une insulte envers les personnes dont l’identité de genre correspond au sexe assigné à la naissance.

La décision d’Elon Musk faisait suite à la plainte d’un internaute, James Esses, qui se disait victime de harcèlement de la part « d'activistes trans » qui l’auraient traité de « cis ».

Hier, après avoir posté un Tweet disant que je rejetais le mot « cis » et que je ne souhaitais pas être appelé comme ça, j'ai reçu une multitude de messages d'activistes trans qui m'appelaient « cissy » et me disaient que je suis « cis » « que j'apprécie ou pas ».

Imaginez si les rôles étaient inversés.
Elon Musk a alors réagi en affirmant que les mots « cis » ou « cisgenre » sont considérés comme des insultes sur Twitter et que leur emploi pourra entraîner une suspension temporaire du compte.

Un harcèlement répété et ciblé contre n'importe quel compte fera en sorte que les comptes harcelants recevront, au minimum, des suspensions temporaires.

Les mots « cis » ou « cisgenre » sont considérés comme des insultes sur cette plate-forme.

X traite désormais le terme « cisgenre » comme une injure

Les médias ont rapporté mardi qu'en essayant de publier un message utilisant les termes « cisgenre » ou « cis » dans l'application mobile X, un avertissement s'affiche en plein écran : « Ce message contient un langage qui peut être considéré comme une insulte par X et pourrait être utilisé de manière préjudiciable, en violation de nos règles ». Il vous laisse alors le choix de continuer à publier le message ou le supprimer.

Et les médias de noter que « si des mots comme "cis" et "cisgenre" sont signalés, certaines insultes visant les Noirs, les transgenres et les juifs peuvent être publiées sans répercussion ».


Le terme «cisgenre» renvoie, selon Le Petit Robert, à toute personne dont l’identité de genre correspond au sexe qui lui a été assigné à la naissance - par opposition aux personnes transgenres. Aussi, est considérée comme cis toute personne de sexe masculin se sentant homme, ou une personne de sexe féminin se sentant femme. Rien d’insultant pour qui que ce soit a priori.

Plusieurs sources pourraient être à l’origine du terme. Certains estiment que c’est le sexologue allemand Volkmar Sigush qui l’aurait employé en premier, dans un texte universitaire en 1991. D’autres, en revanche, affirment que son inventeur est nul autre que Carl Buijs, un homme trans néerlandais qui a tenté de conceptualiser l’inverse de « transgenre » en 1995. « Comment se fait-il qu’il n’y ait pas de nom pour les personnes qui ne sont pas transgenres ? », se serait-il demandé, décidant ainsi d’introduire le terme cisgenre pour désigner les personnes dont l’identité de genre correspond au sexe assigné à la naissance.

Une sortie qui suscite la polémique

Cette prise de position a suscité de nombreuses critiques de la part des personnes transgenres et de leurs alliés, qui dénoncent une incompréhension et une injustice de la part du patron de Twitter. Ils rappellent que le mot cisgenre n’est pas une insulte, mais un simple constat de réalité. Ils soulignent également que les personnes transgenres sont souvent victimes de discriminations et de violences, et qu’elles ont besoin d’un espace d’expression et de soutien sur les réseaux sociaux.

Ashley St. Clair, une écrivaine, a tweeté (période pré-X oblige) :

La gauche est dans une spirale sur Elon Musk considérant "cis" comme une insulte valant une suspension.

Nous vous avions prévenu que si vous commenciez cette guerre contre la langue, en interdisant les mots parce qu'ils sont « haineux », vous auriez un réveil brutal quand quelqu'un qui ne fait pas partie de votre culte idéologique a le pouvoir d'interdire les mots.

Vos efforts pour corrompre la pensée par le langage ont créé ce précédent.
Ce à quoi Elon Musk a répondu : « Ils ne seront pas suspendus à moins qu'ils ne fassent une attaque coordonnée flagrante, mais leur message aura beaucoup moins de portée, car il ne sera pas recommandé aux autres ».

« Elon Musk s'est engagé dans cet effort malhonnête et intrinsèquement bigot pour redéfinir ce terme depuis près d'un an. La liste de sa rhétorique et de son comportement haineux est trop longue pour être énumérée », a déclaré un porte-parole de GLAAD, un groupe de défense des LBGTQ à but non lucratif. « Cela semble être un autre des exercices sans fin de Musk pour satisfaire sa nouvelle base d'utilisateurs d'extrême droite de X - un autre signal codé, mais très clair, de l'entreprise que les personnes transgenres ne sont pas les bienvenues sur la plate-forme, et un autre indicateur fort pour les annonceurs que X n'est pas une plate-forme sûre pour leurs marques. »

Une annonce qui intervient deux mois après une modification de la politique relative aux « conduites haineuses »

L’annonce de Juin d’Elon Musk est intervenue d’ailleurs après un changement de cette politique sur le harcèlement des personnes transgenres. Depuis avril 2023, le réseau social ne sanctionne plus le fait de méconnaître le nouveau genre ou d’utiliser l’ancien nom d’une personne transgenre.

« Nous interdisons le ciblage d’autrui avec des insultes, clichés et autres contenus répétés visant à dégrader des personnes ou à renforcer les stéréotypes négatifs ou préjudiciables au sujet d’une catégorie protégée. Cela englobe le fait d’utiliser un genre incorrect pour les personnes transgenres, ou de s’adresser à elles avec leur ancien nom », indiquait la précédente version. La dernière phrase a désormais disparu, signifiant que le fait de méconnaître le nouveau genre ou d’utiliser l’ancien nom (deadname) d’une personne transgenre n’est plus sanctionné. D’après la Wayback Machine, ce changement remonte au 8 avril 2023.

La politique de lutte contre le harcèlement des personnes transgenres avait été mise en place en 2018. Son retrait a notamment été critiqué par l’association de défense des droits des LGBTQ, GLAAD, qui estime que ce changement est « le dernier exemple de la dangerosité de l’entreprise pour les utilisateurs et les annonceurs ». « Cette décision de faire reculer la sécurité des LGBTQ éloigne encore plus Twitter de TikTok, Pinterest et Meta, qui maintiennent tous des politiques similaires pour protéger leurs utilisateurs transgenres à un moment où le discours anti-transgenre en ligne conduit à la discrimination et à la violence dans le monde réel », a déclaré Sarah Kate Ellis, présidente de l’association.

Source : application mobile X

Et vous ?

Avez-vous constaté cet avertissement lorsque vous avez tenté d'entrer le terme "cisgenre" sur l'application mobile ?
Quelle est votre réaction initiale à la décision de la plateforme X de considérer le terme “cisgenre” comme une injure ?
Comment pensez-vous que cette politique affectera la liberté d’expression et le dialogue sur les identités de genre sur les réseaux sociaux ?
En quoi la reconnaissance des termes liés à l’identité de genre est-elle importante pour les communautés LGBTQ+ ?
Pensez-vous que les plateformes de médias sociaux devraient avoir le pouvoir de définir quels termes sont considérés comme offensants ? Pourquoi ou pourquoi pas ?
Quel impact cette décision pourrait-elle avoir sur les utilisateurs qui ne font pas partie de la communauté LGBTQ+ mais qui souhaitent soutenir l’inclusion et la diversité ?
Comment les plateformes de médias sociaux peuvent-elles équilibrer la protection contre le harcèlement et la discrimination tout en permettant une expression libre et ouverte ?
Quelles mesures les utilisateurs et les communautés peuvent-ils prendre pour contester des politiques qu’ils jugent injustes ou discriminatoires ?

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-nous-la !

Avatar de 23JFK
Membre expert https://www.developpez.com
Le 16/05/2024 à 0:28
Ce mot n'a aucune raison d'être.
11  4 
Avatar de Jon Shannow
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 16/05/2024 à 14:25
Citation Envoyé par JeanYvette Voir le message
Si tout ça est nécessaire, c'est simplement parce que les droits des personnes lgbt sont sans-cesses menacés, mais ça, vous n'êtes pas capable de le comprendre.
Et, tu ne penses pas que, plus on mettra en avant les LGBT, au plus certaines personnes se sentiront offensées, choquées, et finalement les rejetteront ?

Un dicton dit : "pour être heureux, vivons cacher". Je ne pense pas que ce matraquage médiatique serve la cause qu'elle prétend défendre, bien au contraire.
5  0 
Avatar de Jon Shannow
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 16/05/2024 à 8:43
Citation Envoyé par totozor Voir le message
Les utilisateurs de réseau ont un pouvoir incroyable : la capacité à contourner les règles.
Interdisez cis et ils utiliseront autre chose, tous les milieux le font (combien de termes sont utilisés par le milieu complotiste antisémite pour définir les juifs?) (combien de termes sont utilisé par les homosexuels pour se définir?).

Quant à ceux qui pensent que ce terme n'a pas de raison d'être il devient vite nécessaire pour un échange fluide dans les milieux qui sont (ou se prétendent) inclusifs, rien que pour éviter des paraphrases en continu.
Ou, tout du moins, il a autant de raison d'être que blanc pour définir la couleur de peau d'une personne.
Mais je suis d'accord, le jour où ma transphobie aura disparue nous pourrons archiver ce mot parmi les mots obsolètes. (J'ai hâte)
Heu ! Si je comprends bien, ce terme signifie une personne normale, qui n'a pas été contre la nature vis à vis d'elle même. Il n'a donc, en effet, aucun intérêt.
6  2 
Avatar de Jon Shannow
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 16/05/2024 à 13:49
Citation Envoyé par JeanYvette Voir le message
Il est toujours aussi drôle de voir tous ces commentaires, vantant un réseau de "professionnels" qui pleurent dès que ça parle un peu de LGBT et surtout de Trans. Messieurs, peut-être qu'il serait temps d'avancer dans la vie et d'arrêter de pleurer parce que des gens veulent vivre différemment de vous ?
De plus, la transphobie est toujours un délit et donc il y aura des petits signalements Pharos par rapport à certains commentaire, ça ne change pas.

Et ceux qui parlent de "réalité physique", il serait temps d'ouvrir de vrais livres mis à jours, les personnes trans ne vont, à aucun moment, envers la biologie, c'est d'ailleurs prouvé. Et quand bien même, le fait que ça fasse aussi mal à votre égo est incroyable, ca vous trouerait tant le cul que ça de laisser les personnes vivre et être heureuses ?

Allez, déchainez vous bien en mettant votre pouce rouge le plus furibond !
Coeur avec les doigts
Personnellement, j'en ai rien à f**** des LGBT+++. Chacun vit sa vie. Par contre, ce qui me gène, c'est la manière dont le lobby LGBT, si puissant dans le monde des médias, impose ce mode de vie (qui, excuses-moi, mais n'est pas naturel). Pas une série, pas un film, pas une pub sans que soit mis en avant, qui un couple homo, qui un trans, qui un couple mixte, ... Bref, ce qui est une minorité dans la vie, devient la règle dans les médias. On a l'impression qu'être homosexuel, trans, c'est l'avenir, et que les hétéros bien dans leur sexe sont des parias rétrogrades d'un monde ancien ou un homme était un homme et une femme, une femme.

Donc, pas de problèmes pour que chacun vive sa vie de la manière qu'elle le souhaite (dans le respect des autres et de la loi) mais qu'on oublie pas que, s'il n'y avait de couples homme/femme, il n'y aurait pas d'humanité. Et même si aujourd'hui, la sciences permet de faire des enfants in vitro, c'est pas aussi simple que cela, et ça nécessite un gros investissement en temps, en souffrances et en argent.
6  2 
Avatar de 23JFK
Membre expert https://www.developpez.com
Le 16/05/2024 à 16:09
Citation Envoyé par wistiti1234 Voir le message
Ce terme vise à stigmatiser les personnes normales, c'est quand même fort ça.

Mais soit. Dans ce cas là, organisons-nous en collectifs, afin défendre les droits des personnes naturelles, et éviter que la majorité ne se retrouve un jour discriminée

C'est plutôt que ce terme tente d'escamoter la dimension pathologique des "lgbt..." ainsi, en y affrontant "cis-genre", les militants évincent la confrontation "individu normal" versus "individu anormal".

Citation Envoyé par JeanYvette Voir le message
Il est toujours aussi drôle de voir tous ces commentaires, vantant un réseau de "professionnels" qui pleurent dès que ça parle un peu de LGBT et surtout de Trans. Messieurs, peut-être qu'il serait temps d'avancer dans la vie et d'arrêter de pleurer parce que des gens veulent vivre différemment de vous ?
De plus, la transphobie est toujours un délit et donc il y aura des petits signalements Pharos par rapport à certains commentaire, ça ne change pas.
Mouais... Sauf, qu'en tant que personne à peu près normale, je ne passe pas mon temps à revendiquer ma sexualité, à en faire étalage sur la place publique, à en faire l'alpha et l'oméga de ma vie (y compris professionnelle). La Transphobie un délit, mais bien sûr... La discrimination est un délit, et c'est déjà plus que suffisant.

Citation Envoyé par JeanYvette Voir le message
Et ceux qui parlent de "réalité physique", il serait temps d'ouvrir de vrais livres mis à jours, les personnes trans ne vont, à aucun moment, envers la biologie, c'est d'ailleurs prouvé. Et quand bien même, le fait que ça fasse aussi mal à votre égo est incroyable, ca vous trouerait tant le cul que ça de laisser les personnes vivre et être heureuses ?

Allez, déchainez vous bien en mettant votre pouce rouge le plus furibond !
Coeur avec les doigts
Eux, sans médecine moderne, et la complaisance malsaine (car intéressée idéologiquement et/ou financièrement) de certains médecins : Pas de "trans" qui pour les plus militants d'entre-eux, sont clairement dans le déni de l'absolue suprématie de la biologie qui est la seule réalité et bien physique... Et quand on est heureux, on ne passe pas son temps à faire chier la majorité (qui globalement n'en a rien à carré de leurs lubies sexuelles pourvu qu'elles restent dans la chambre à coucher des personnes concernées).
3  0 
Avatar de 23JFK
Membre expert https://www.developpez.com
Le 16/05/2024 à 16:22
Citation Envoyé par Ryu2000 Voir le message
... Parce qu'il y a forcément des homosexuels qui n'aiment pas le lobby LGBT...
Ouais, j'ai des voisins comme ça, sont pacsés, et on s'entend bien. Ils n'ont aucune envie d'exposer ou que l'on se mêle de leur vie intime... Pas plus que des gens normaux, en fait.
3  0 
Avatar de petitours
Membre chevronné https://www.developpez.com
Le 16/05/2024 à 11:33
Si vraiment on voulait mettre des noms sur ces questions psychologiques, pourquoi "cisgenre" serait une insulte alors que ça désigne apparemment l'immense majorité des gens qui ont aucun soucis avec l'anatomie et la biologie humaine ? C'est bien d'être en phase avec soit même, non ? Et celui ne ne serait pas en phase avec lui même ne serait pas plus critiquable.
Ce qui me choque là dedans c'est qu'on ait besoin d'inventer des termes comme ça.

Une homme c'est un homme ( Être humain du sexe masculin), vrai ?
Une femme c'est une femme ( Être humain du sexe féminin), on est toujours d'accord ?

Bon ben voilà c'est réglé. Ok il y a quelques personnes qui sont des hommes et se prennent pour des femmes, inversement et il y en a même qui ne veulent pas choisir.
Chez tous ces gens il n'y a pas besoin de préfixe à genre car il n'y a que 2 catégories en vrai :
-ceux qui se posent ces questions vouées à l’échec de la confrontation avec l'anatomie humaine en toute intimité et tant mieux ou tant pis pour eux, c'est leur intimité. Si des termes sont à trouver ça ne peut être qu'en médecine chez ceux pour qui c'est un problème et ont besoin d'aide et invitent un médecin dans leur intimité.
-ceux qui font pareil en public et ceux-ci ne sont que des exhibitionnistes et/ou des candidats à l'eurovision, rien à voir avec le genre.
4  2 
Avatar de wistiti1234
Membre habitué https://www.developpez.com
Le 16/05/2024 à 11:51
Ce terme vise à stigmatiser les personnes normales, c'est quand même fort ça.

Mais soit. Dans ce cas là, organisons-nous en collectifs, afin défendre les droits des personnes naturelles, et éviter que la majorité ne se retrouve un jour discriminée
3  1 
Avatar de Jon Shannow
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 17/05/2024 à 10:28
Citation Envoyé par totozor Voir le message
C'est une personne dont le genre est identique au sexe attribué à la naissance.
En dehors des personnes cisgenres il y a par exemple les personnes intersexes pour lesquelles la nature n'a pas été très claire (il existe plein de cas mais on peut citer, parmi les indices à la naissance, les personnes qui ont un sexe et des gonades qui ne sont pas pertinentes ou les personnes qui naissent avec un pénis sous développé ou un clitoris sur développé).
Donc ce terme n'a peut être pas d'intérêt dans la vie de tout les jours des personnes cisgenres mais ça en a pour les personnes transgenres et intersexes et pour la recherche notamment.
Pour moi c'est comme si on disait que les termes de nains, aveugles, gauchers, albinos n'avaient pas d'interet.
Ben, non, justement. Si je reprends ton exemple pour le terme "nain". Ça voudrait dire qu'il faut un mot pour désigner les personnes dont la taille est dans la normalité de l'espèce humaine. Mais, à ce que je sache, ce terme n'existe pas.
Cisgenre est un terme inventé par les LGBT pour parler des personnes qui sont dans la normalité de l'espèce humaine, donc, il n'a aucun intérêt. Que l'on parle de trans ou d'homo pour identifier une personne dont la sexualité est différente de la normalité de l'espèce humaine, pourquoi pas, mais quel intérêt de cisgenre ? Aucun.
Personnellement, je suis un homme, pas un cisgenre !

Citation Envoyé par totozor Voir le message
C'est vrai que les films et les séries ont toujours présenté des personnages représentatifs de la populace... J'ai été biberonné à VanDamme, Schwarzenneger, batman, superman, buffy, etc de grands exemples de la normalité.
Je suis d'accord pour taper sur le pinkwashing dans les films et série mais c'est bien sur les médias qu'il faut taper pas sur les homos et les trans.
Je ne tape pas sur les homos ou les trans, mais sur le lobby LGBT, très présent dans le monde des médias, qui poussent à ce qu'il y ait toujours plus d'homo et de trans dans les films, séries et publicité.
C'est pareil pour les couples mixtes, il y en a dans la société, bien évidemment, et heureusement d'ailleurs, mais ce n'est qu'une infime partie des couples. Mais, les publicités en regorgent. Pourquoi ? Quel intérêt ?

Citation Envoyé par totozor Voir le message
Oui c'est bien connu, ce dicton a permis aux afroaméricains de s'émmanciper, rien à voir avec Malcom X et Martin Luther King.
L'homosexualité est plutôt rentré dans les mœurs et ce n'est pas en vivant caché.
La revendication première des transgenres est juste de pouvoir vivre comme tout un chacun. Et pour ce faire il faut faire un tout petit peu changer les mentalité et l'administration (changer F en M et Gérard en Géraldine ne devrait pas être un parcours du combattant, ça ne l'est pas quand tu veut changer de Géraldine à Cindy) mais ce pas semble au final être un pas de géant.
Il y a plusieurs choses différentes dans ce que tu dis. D'abord, la lutte des afro-américains ou des noirs sud africains, n'a rien à voir avec celle des trans ou des homosexuels.
Ensuite, je pense qu'il est nécessaire, en effet, de passer par des combats pour se faire reconnaitre par la société. Mais, si la revendication des trans et des homos est de vivre leur vie comme tout un chacun, pourquoi vouloir les mettre en lumière ? Pour les mettre sur le devant de la scène. Tu dis que tu as été biberonné à Van Damme, Schwarzy et les super-heros. Justement, ce sont des super-héros, pas des gens ordinaires. Si la volonté des LGBT est de vivre comme tout un chacun, ce n'est pas d'être mis en avant comme les super-héros.
Pour les trans, ce qui est compliqué c'est de changer l'état civil, et ça se conçoit. Et, pour info, changer de prénom, de Géraldine à Cindy n'est pas aussi simple qu'il y parait, même si depuis quelques années, ça c'est amélioré.

Citation Envoyé par totozor Voir le message
Mais comprenez bien qu'un joueur de basket qui n'a que des terrain de foot réclame qu'on construise un terrain de basket pour se sentir mieux.
Et le plus incroyable c'est qu'en plus on peu fait un terrain de basket sans amputer la capacité des footballeur à jouer au foot.
Là, ça n'a rien à voir. Désolé.
Citation Envoyé par totozor Voir le message
Oui la sexualité est quelque chose de tellement cachée qu'on ne te demandes pas si tu es en couple à chaque démarche administrative, qu'en Belgique quand tu déménages un agent de quartier ne vient pas visiter ta maison pour vérifier qu'il y a bien le bon nombre de brosses à dent et de lit dans le logement etc.
Mais en quoi est-ce un problème ?
Citation Envoyé par totozor Voir le message
La sexualité est tellement cachée que personne ne demande jamais si tu es marié/en couple et te demande combien d'enfants tu as.
Et là encore, en quoi est-ce un problème ?

La sexualité, ou plutôt l'orientation sexuelle, sont du domaine du privé. Que l'état pose des questions d'ordre privé pour des raisons évidentes, ne signifie pas que ça expose à la vue de tous ta vie privée.
Si ça dérange une personne de dire qu'elle est en couple homo, c'est qu'elle n'assume pas. Le malaise vient d'elle pas des autres.
2  0 
Avatar de 23JFK
Membre expert https://www.developpez.com
Le 17/05/2024 à 15:47
Citation Envoyé par totozor Voir le message
...Le sexe est définit par 4 choses : la physiologie, les hormones, les chromosomes et le cerveau....
Bah non, en fait. Des chromosomes découle tout le reste, donc XX == femelle aka femme ; XY == mâle aka homme ; XXY ou XXX ou XYY == anomalie/impasse évolutionniste/erreur.
4  2