IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)

Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

HarmonyOS, l'OS développé par Huawei, pourrait bientôt dépasser iOS d'Apple en Chine et devenir le deuxième OS mobile le plus utilisé.
HarmonyOS est la réponse à Huawei aux sanctions américaines

Le , par Stéphane le calme

4PARTAGES

11  0 
Huawei, le géant technologique chinois, a connu une ascension fulgurante avec son système d’exploitation maison, HarmonyOS. Lancé suite à l’inscription de l’entreprise sur la liste noire américaine, HarmonyOS est en passe de réaliser un exploit remarquable : détrôner iOS d’Apple en tant que deuxième système d’exploitation pour smartphones le plus utilisé en Chine. En août, Huawei a déclaré lors de sa conférence annuelle des développeurs que plus de 700 millions d'appareils fonctionnaient actuellement sous HarmonyOS et que plus de 2,2 millions de développeurs tiers créaient des applications pour la plateforme.

En août 2019, quelques mois seulement après que l’administration Trump ait placé Huawei sur la liste des entités, obligeant l’entreprise à obtenir l’approbation de Washington pour tout achat de technologie américaine, Huawei a annoncé HarmonyOS. Ce système d’exploitation, initialement conçu comme un “Plan B”, est devenu une nécessité pour Huawei face à la perspective de se voir interdire l’utilisation de composants ou de logiciels clés d’origine américaine.

HarmonyOS se distingue par sa capacité à fonctionner sur une multitude d’appareils connectés à Internet, des smartphones aux appareils portables et aux téléviseurs, se différenciant ainsi du système d’exploitation d'Apple. Cette polyvalence a permis à Huawei de créer un écosystème intégré, favorisant ainsi l’adoption de HarmonyOS par les consommateurs et les développeurs.

Un peu plus d’un an suite à sa présentation par le constructeur chinois d’équipements de télécommunications, le système d’exploitation a fait l’objet de controverses. Sa forte ressemblance avec Android lui a valu des contestations de l’authenticité qu’il revendique.

Et pour cause : plusieurs présentations du même système d’exploitation étaient disponibles à date. Ce système d’exploitation a fait l’objet de beaucoup de spéculations quant à savoir s’il serait basé sur Linux ou simplement un fork d’Android. Ce que Huawei répond lors de la HDC 2019 est qu’HarmonyOS est architecturé autour d’un micronoyau. En termes d’usages, la firme chinoise a souligné qu’il allait assurer la prise en charge d’une panoplie d’appareils : smartphones, haut-parleurs intelligents, systèmes embarqués au sein des véhicules, etc. Bref, un système d’exploitation avec une forte orientation objets connectés et applications industrielles. En fait, les responsables de l’entreprise ont fait mention extensive de Fuchsia OS de Google pour faire comprendre ce qu’est HarmonyOS. La firme est allée sur le terrain des comparaisons entre micronoyaux et a avancé que les communications entre processus sous HarmonyOS sont cinq fois plus rapides que dans le cas Fuchsia OS. « HarmonyOS est complètement différent d’Android et d’iOS », indiquait alors l’entreprise.


La Montée en Puissance de HarmonyOS

Selon un rapport de TechInsights, HarmonyOS est projeté pour surpasser iOS en tant que deuxième système d’exploitation de smartphone le plus populaire en Chine cette année, grâce au retour de Huawei sur le segment des smartphones 5G avec la série Mate 60. Ce retour a été marqué par le lancement surprenant du Mate 60 Pro, équipé d’une puce 5G développée localement malgré les sanctions technologiques américaines visant à bloquer l’accès à de telles technologies

Alors qu'Android de Google et iOS d'Apple continueront de dominer le secteur mondial des systèmes d'exploitation pour smartphones, HarmonyOS, développé par Huawei, prendra du terrain sur les deux géants américains en Chine, a déclaré la société de recherche canadienne TechInsights dans un rapport publié mercredi.

TechInsights s'attend également à ce que Huawei connaisse une solide reprise en 2024, selon le rapport.

« En octobre, Huawei s'est clairement distingué par son redressement grâce à ses appareils de la série Mate 60. La croissance a été fulgurante grâce au marketing de son nouveau lancement et à la forte couverture médiatique autour de son chipset 'Made in China' », a déclaré Archie Zeng, analyste Chine pour Counterpoint Research, dans un rapport sur le marché chinois des smartphones publié en novembre.

Huawei a conquis environ 13 % du marché chinois des smartphones en 2023, contre 7,6 % en 2022, estime Ivan Lam, analyste principal chez Counterpoint Research.


L’Impact des sanctions américaines et la réponse de Huawei

Les sanctions américaines ont eu pour effet inattendu de stimuler l’innovation chez Huawei. La firme a réagi en développant HarmonyOS et en renforçant sa capacité à produire des technologies clés en interne, comme en témoigne le succès du Mate 60 Pro. Ce smartphone a suscité un engouement patriotique parmi les consommateurs chinois, et Huawei a dû augmenter sa production pour répondre à la demande.

Le succès initial de Huawei dans le lancement de HarmonyOS pourrait être un indicateur que l'entreprise chinoise maintient son expertise technique en dépit des sanctions américaines. Huawei se prépare maintenant à une autre transition majeure en abandonnant complètement Android. Les versions précédentes de HarmonyOS prenaient en charge les applications développées pour Android, mais la prochaine mise à jour de Huawei mettra fin à cette compatibilité, créant ce que l'entreprise appelle un système d'exploitation « pur ».

Les entreprises technologiques chinoises se démènent pour développer des versions de leurs applications compatibles avec HarmonyOS. Des entreprises chinoises, dont Ant Group, propriétaire d'Alipay, et McDonald's China, auraient intensifié leurs efforts pour recruter des développeurs pour HarmonyOS.

D’après les chiffres publiés par Huawei lors de la présentation d’HarmonyOS, l’entreprise comptait déjà 800 000 développeurs autour de son écosystème de produits. De récents rapports font état de ce que des centaines d'experts techniques des plus grandes entreprises publiques et privées chinoises, dont la Banque industrielle et commerciale de Chine (ICBC), China Telecom, Meituan et Baidu, se sont réunis à Pékin le mois dernier. L'objectif : former le personnel de ces entreprises afin qu'il puisse être certifié en tant que développeur du système d'exploitation (OS) Harmony de Huawei. La combinaison de ces initiatives porte les estimations du nombre de développeurs pour HarmonyOS à plus de 2,2 millions et le nombre d’appareils activés à plus de 700 millions.


C’est sans compter l’appui du système éducatif et donc l’afflux de développeurs qui en seront issus. En effet, pour répondre à la demande de formation de talents, les universités chinoises remplacent déjà Android par HarmonyOS dans leurs syllabus de formation au développement d’applications mobiles.

Les applications que les consommateurs chinois utilisent au quotidien, notamment WeChat de Tencent, Douyin (la version chinoise de TikTok), Alipay d'Alibaba, l'application de covoiturage Didi et l'application de livraison de nourriture Meituan, ont toutes créé ou sont en train de créer des applications dédiées à HarmonyOS.

En outre, de nombreux gouvernements locaux ont lancé des politiques visant à soutenir l'adoption plus large d'HarmonyOS. Par exemple, le gouvernement de Shenzhen a mis en place un plan visant à éliminer les technologies clés qui constituent un goulot d'étranglement et cherche à élever HarmonyOS au niveau des principaux systèmes d'exploitation mondiaux d'ici à 2025.

Les mesures incitatives spécifiques de ce plan consistent notamment à encourager les entités gouvernementales à acheter des dispositifs HarmonyOS et à récompenser les cas d'utilisation réussie du logiciel HarmonyOS.

Les directives sont telles que l’adoption de ce système d’exploitation se fasse à la vitesse de l’éclair au sein de tous les secteurs dirigés par le gouvernement, notamment l'éducation, les services financiers, les transports, les services publics, etc. Cela signifie qu'HarmonyOS pourrait atteindre un milliard d'appareils l'année prochaine, soit à peine cinq ans après sa naissance.


Les plans de Huawei pour HarmonyOS devraient se dérouler en deux étapes. La première étape consiste à obtenir une large adoption en Chine ; la deuxième étape consiste à diffuser HarmonyOS en dehors de la Chine. L'objectif initial de ces deux étapes est de créer un produit minimum viable pour un système d'exploitation qui ne causera pas trop d'inconvénients aux utilisateurs. A date, l'écosystème HarmonyOS propose des centaines d'applications, contre 1,6 milliard d'applications dans le Google Play store et 1,5 milliard d'applications dans l'Apple Store.

Conclusion

L’essor de HarmonyOS est un témoignage de la résilience et de l’ingéniosité de Huawei face aux défis. Alors que le monde continue de surveiller les développements dans le domaine des systèmes d’exploitation mobiles, HarmonyOS de Huawei semble prêt à redéfinir le paysage technologique en Chine et potentiellement au-delà.

L'entreprise estime avoir généré près de 100 milliards de dollars de chiffre d'affaires en 2023, en hausse par rapport à un récent creux de 89,6 milliards de dollars en 2021. « Après des années de travail acharné, nous avons réussi à surmonter la tempête », a déclaré Ken Hu, président tournant de Huawei, à ses employés à la fin du mois de décembre. Néanmoins, l'entreprise n'a pas encore dépassé les 137 milliards de dollars de revenus déclarés en 2020.

Le retour de Huawei pourrait être une mauvaise nouvelle pour Apple, qui considère la Chine comme l'un de ses principaux marchés étrangers. Les ventes de l'iPhone 15 d'Apple, sorti quelques semaines après le Mate 60 Pro de Huawei, ont été inférieures à celles des modèles précédents au cours des 17 premiers jours de commercialisation.

Apple doit également faire face aux nouvelles réglementations de Pékin. Les autorités chinoises exigeront bientôt que tous les programmes vendus sur les boutiques d'applications chinoises, y compris celle d'Apple, disposent d'une licence délivrée par le gouvernement. Apple pourrait être contraint de retirer des milliers d'applications de son magasin chinois lorsque la période de grâce prendra fin en mars.

Sources : South China Morning Post, CounterPoint

Et vous ?

Quelles implications HarmonyOS pourrait-il avoir sur la compétitivité globale d’Apple en Chine et à l’international ?
Comment la montée en puissance de systèmes d’exploitation comme HarmonyOS influence-t-elle la dynamique du marché des smartphones ?
En quoi le développement de technologies indépendantes comme HarmonyOS peut-il affecter les relations commerciales entre la Chine et les États-Unis ?
Quel impact la transition vers un système d’exploitation “pur” pourrait-elle avoir sur les utilisateurs et les développeurs d’applications ?
Comment les consommateurs et les entreprises devraient-ils se préparer à l’émergence de nouveaux écosystèmes technologiques ?

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-nous-la !

Avatar de Uther
Expert éminent sénior https://www.developpez.com
Le 19/03/2024 à 8:24
Autant c'est bien qu'il n'y ai pas que des OS pour smartphones dont le développement est contrôlé par des sociétés États-uniennes, mais si la seule alternative est chinoise, je suis pas particulièrement plus rassuré.
Typiquement, je doute que l'Inde qui a bien plus de problème envers la Chine qu'avec les États-Unis soit intéressée.
4  0 
Avatar de i5evangelist
Membre éclairé https://www.developpez.com
Le 19/03/2024 à 9:34
ça va leur faire du bien aux Ricains de se faire concurrencer un peu, ça va créer de l'émulation ... et google va peut être se mettre à bosser plutôt que de vivre "sur le bestiau" en distribuant des centaines de millions de $ à leurs dirigeants.
Pour ma part, je n'utilise plus google depuis un paquet de temps ... Android si, parce que je n'ai pas vraiment le choix. (mais sans playstore)

Moteur de recherche, après avoir utilisé StartPage un bon bout de temps, le moteur du moment est swisscows ...
4  0 
Avatar de marc.collin
Membre émérite https://www.developpez.com
Le 19/03/2024 à 12:24
avec la monté des développeurs pour cet os, le gouvernement qui le pousse, c'est presque assuré d'être un succès

sans compté qu'après, huawei pourrait inondé les brics de cet os
2  0 
Avatar de Aiekick
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 19/03/2024 à 3:19
c'est pas surprenant, et le temps est compté avant qu'il ne devienne le 1er en chine et petit a petit dans le reste du monde qui n'est pas complasant a l'egard du marché etats-unien.

chine
russie
inde

pour commencer puis iran, pakistan, les pays de l'opep peu etre exception faite de l'arabie saoudite eventuellement..
1  0 
Avatar de smarties
Expert confirmé https://www.developpez.com
Le 19/03/2024 à 20:31
Citation Envoyé par marc.collin Voir le message
avec la monté des développeurs pour cet os, le gouvernement qui le pousse, c'est presque assuré d'être un succès

sans compté qu'après, huawei pourrait inondé les brics de cet os
Je pense que la politique de la Chine est de se passer au maximum des choses Google & Co via des alternatives poussées par le gouvernement et les partenaires.

J'ai mis récemment GrapheneOS, je me passe de tous les service Google sauf de Gmaps ponctuellement. J'ai toutefois de quelques autres applications du Play Store.

Citation Envoyé par i5evangelist Voir le message
Moteur de recherche, après avoir utilisé StartPage un bon bout de temps, le moteur du moment est swisscows ...
Actuellement, j'utilise SearxNG, mais je suis curieux d'en savoir plus sur Swisscows. Les résultats sont ils globalement de meilleur qualité ? Comment est la recherche locale ? ...
1  0