IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)

Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Un an après l'acquisition d'Elon Musk, le trafic et les utilisateurs actifs mensuels sont en baisse sur X, selon un rapport.
Point positif : la page Twitter/X de Musk n'a jamais autant été consultée

Le , par Stéphane le calme

10PARTAGES

7  0 
X, le réseau social racheté par Elon Musk en 2022, connaît une baisse de son trafic et de ses utilisateurs actifs mensuels, selon un rapport de Similarweb. Le site web de X a enregistré une chute de 14% de son trafic mondial et de 19% de son trafic américain en septembre 2023, par rapport à la même période l’année dernière. Sur les appareils mobiles aux États-Unis, la performance de X a également diminué de 17,8% en termes d’utilisateurs actifs mensuels sur iOS et Android.

Le rapport indique que cette tendance négative n’est pas un phénomène isolé, mais qu’elle se manifeste sur le long terme. En comparant les neuf premiers mois de 2023 avec la même période en 2022, Similarweb a constaté que le trafic web de X avait baissé de 11,6% aux États-Unis et de 7% dans le monde. L’usage de l’application mobile de X aux États-Unis avait également baissé de 12,8% durant cette période.

Bien que les États-Unis représentent environ un quart du trafic Web de X, d'autres pays ont également connu une baisse du trafic Web, notamment le Royaume-Uni (-11,6 %), la France (-13,4 %), l'Allemagne (-17,9 %) et l'Australie (-17,5 %).

Le courant descendant n’est pas propre à X, d’autres réseaux sociaux de premier plan faisant également l’objet de comparaisons négatives. Au total, le trafic vers les 100 principaux réseaux sociaux et communautés suivis par Similarweb a diminué de 3,7 % d'une année sur l'autre en septembre. Mais rien de ce que Musk a fait ne semble s'être traduit par des améliorations durables pour mieux rivaliser avec les réseaux sociaux qui continuent de croître fortement, comme TikTok, dont le trafic web mondial a augmenté de 22,8 % en septembre, tandis que Facebook et Instagram ont enregistré respectivement une baisse de 10,4% et de 3,7%.


Le seul point positif pour X serait l’augmentation du trafic sur la page de profil d’Elon Musk, qui est passé de 96% en un an. Musk est la personne la plus suivie sur X, avec 156,8 millions d’abonnés. Il a annoncé en juillet 2023 que Twitter serait rebaptisé X, dans le cadre de sa vision pour faire du réseau social une application “tout-en-un”, offrant une large gamme de fonctionnalités et de services au-delà du simple média social.


X n’a pas encore communiqué officiellement sur les chiffres avancés par Similarweb. La dernière fois que le réseau social a publié ses statistiques d’utilisation remonte au premier trimestre 2022, où il revendiquait 259,4 millions d’utilisateurs actifs quotidiens monétisables (mDAU). Il s’agit d’une mesure qui ne prend en compte que les utilisateurs exposés à la publicité sur X.

Il reste à voir si le changement de nom et de logo de X, ainsi que les nouvelles fonctionnalités annoncées par Musk, comme la possibilité d’envoyer des messages vocaux ou des vidéos en direct, permettront au réseau social de renverser la vapeur et d’attirer davantage d’utilisateurs et d’annonceurs.

Importante décroissance de X dans l’écosystème de l’information

Selon Similarweb, X a perdu de son importance dans l’écosystème médiatique, notamment pour les sources d’information. Le rapport note que le New York Times recevait 3-4% de son trafic provenant de Twitter il y a trois ans, mais que ce chiffre est désormais inférieur à 1%. Bien entendu, X a commencé à limiter les liens vers le Times en août, aux côtés d’autres concurrents comme Bluesky et Threads. Cette semaine, X a également été accusé d'avoir limité les liens Patreon.

À ce propos, concernant les droits voisins, Elon Musk est au centre d'une nouvelle bataille juridique concernant l'argent prétendument dû par X, la société anciennement connue sous le nom de Twitter. Une agence de presse internationale française, l'Agence France-Presse (AFP), a annoncé en août qu'elle avait intenté une action en justice devant le tribunal judiciaire de Paris pour contraindre X à fournir les données nécessaires à l'évaluation de l'indemnisation due aux utilisateurs de X partageant du contenu d'actualités AFP sur la plateforme .

La seule réponse signalée par Musk à ce jour se trouve dans un message anciennement connu sous le nom de tweet.

« C'est bizarre », a écrit Musk. « Ils veulent que nous les payions pour le trafic vers leur site où ils font des revenus publicitaires et nous ne le faisons pas ! »


Musk n'est apparemment pas au courant d'une directive de l'Union européenne de 2019 accordant aux agences de presse des « droits voisins ». Ces droits ont été conçus pour réduire « l'écart de valeur » entre les éditeurs et les plateformes en ligne qui profitent de la promotion du contenu des éditeurs.

« Ce droit a été instauré pour permettre aux agences et éditeurs de presse d’être rémunérés par les plateformes numériques qui conservent la plus grande partie de la valeur monétaire générée par la diffusion des contenus d’information », a rappelé l’AFP dans un communiqué.

L’agence a indiqué qu’elle demandait au tribunal judiciaire de Paris d’ordonner en urgence à X de lui fournir les éléments nécessaires pour évaluer la rémunération qui lui est due au titre du droit voisin : « l’AFP reste inébranlable dans son engagement en faveur de l’adoption du droit voisin pour la presse, même quatre ans après l’adoption de la loi. La procédure judiciaire engagée aujourd’hui contre X s’inscrit dans cette démarche continue », a ajouté l’AFP.

L'AFP a porté plainte pour droit d'auteur après s'être inquiétée du « refus manifeste » de X « d'engager des discussions concernant la mise en œuvre des droits voisins pour la presse », indique le communiqué de l'AFP. Au cours des discussions, l'AFP a déclaré que X devait partager des données qui aideraient l'agence de presse à calculer combien d'argent X devait pour avoir profité du contenu de l'actualité de l'AFP.

Mais en réalité, l’importance de Twitter pour les éditeurs d’informations a toujours été surestimée. La nouvelle a peut-être éclaté sur Twitter, mais cela n'a jamais été une source de trafic importante. En fait, NPR a quitté la plateforme il y a six mois après que Musk ait commencé à la qualifier, ainsi que d’autres médias, de « médias affiliés à l’État ». Un rapport récent de Nieman indique que la perte de trafic de NPR après avoir quitté X a été « négligeable » : le trafic n’a diminué que d’un seul point de pourcentage, alors qu’il représentait auparavant un peu moins de 2 % du trafic global :

Beaucoup de gens menacent de quitter Twitter. Peu d’entre eux l’ont réellement fait.

C’était déjà vrai avant le rachat de la plateforme par Elon Musk il y a un an. Mais le défilé de calamités depuis – réduction de la modération, débranchement des serveurs, rétablissement des comptes interdits, remplacement des coches vérifiées par des badges d'abonnement payants, limitation de l'accès aux sites d'information, imputation à la Ligue anti-diffamation pour le déclin de la publicité – a amené à prendre du recul, soit parce que la chronologie est toxique, soit parce que le site ne fonctionne tout simplement plus comme avant.

En avril dernier, la société a donné à NPR une raison de démissionner : elle a qualifié le réseau de « réseau américain de médias affiliés à l’État », une désignation qui était en contradiction avec la propre définition du terme donnée par Twitter. NPR a cessé de publier des actualités sur son compte le 4 avril. Une semaine plus tard, elle a publié sa dernière mise à jour : une série de tweets dirigeant les utilisateurs vers les newsletters, l'application et d'autres comptes de réseaux sociaux de NPR. De nombreuses stations membres à travers le pays, notamment KUOW à Seattle, LAist à Los Angeles et Minnesota Public Radio, ont emboîté le pas.

Six mois plus tard, on constate que les effets du départ de Twitter ont été négligeables. Une note distribuée au personnel de NPR indique que le trafic n'a chuté que d'un seul point de pourcentage à la suite du départ de Twitter, désormais officiellement renommé X, bien que le trafic de la plate-forme était déjà faible et représentait un peu moins de deux pour cent du trafic avant l'arrêt de la publication. (NPR a refusé une demande d'interview mais a partagé le mémo et d'autres informations). Alors que le compte principal de NPR comptait 8,7 millions d’abonnés et que le compte politique en comptait un peu moins de trois millions, « les mises à jour des algorithmes de la plateforme ont rendu de plus en plus difficile l’atteinte des utilisateurs actifs ; vous avez souvent constaté une baisse quasi immédiate de l'engagement après avoir tweeté et les utilisateurs ont rarement quitté la plate-forme », indique le mémo.

Il existe une vision de ces chiffres qui confirme ce que beaucoup d’entre nous soupçonnent depuis longtemps dans l’actualité : que Twitter n’en valait pas la peine, du moins en termes de trafic. « Cela représentait si peu de notre trafic Web, une quantité si marginale », déclare Gabe Rosenberg, rédacteur d'audience pour KCUR à Kansas City, qui a arrêté de publier sur Twitter en même temps que NPR. Mais Twitter n’était pas seulement une question de clics. La publication était un enjeu de table pour bâtir une réputation et une crédibilité, que ce soit en tant que média ou en tant que journaliste individuel. Être sur Twitter, c'était faire partie d'une conversation, et cette conversation pouvait éclairer des histoires ou fournir des sources. Lors des manifestations, en particulier, Twitter s'est avéré un outil indispensable pour suivre les organisateurs et les développements sur le terrain, ainsi que pour communiquer avec le grand public. Il est difficile d’abandonner ce type de connexion, mais il n’est pas impossible à remplacer.
Conclusion

Bien que le rapport n’inclue pas beaucoup de bonnes nouvelles pour X, il admet que l’application semble encore avoir du pouvoir :

« ... D'une manière ou d'une autre, l'audience X/Twitter s'est érodée mais pas évaporée », a écrit David Carr, Senior Insights Manager de Similarweb.

Cela mérite d’être noté, compte tenu de la concurrence accrue de nouveaux concurrents comme Bluesky, Post, Pebble, Spill, Mastodon et Threads.

X contesterait probablement les conclusions de Similarweb, car ses dirigeants n’ont fait que vanter une augmentation du trafic, pas une baisse. La société a récemment déclaré que X voyait 500 millions de publications par jour, y compris le contenu original, les réponses et les republications, et a noté que X générait 100 milliards d'impressions par jour. Yaccarino a également partagé d'autres chiffres lors d'un événement en octobre, notant que les gens passent 14 % de temps en plus sur X, avec une augmentation de 20 % de la consommation de vidéos, et que 1,5 million de personnes s'inscrivent quotidiennement à X, soit une hausse de 4 % d'une année sur l'autre.

Source : SimilarWeb, Nieman

Et vous ?

Que pensez-vous du changement de nom et de logo de X? Est-ce une bonne stratégie marketing ou un coup de communication?
Pensez-vous que X peut rivaliser avec les autres réseaux sociaux comme TikTok, Facebook et Instagram? Quelles sont les forces et les faiblesses de X par rapport à ses concurrents?
Quelles sont les fonctionnalités ou les services que vous aimeriez voir sur X? Qu’est-ce qui vous inciterait à utiliser davantage X ou à y revenir si vous l’avez abandonné?
Quel est le rôle d’Elon Musk dans le succès ou l’échec de X? Est-il un atout ou un handicap pour le réseau social? Comment évaluez-vous sa vision et son leadership pour X?
Quel est l’impact de X sur l’information et la démocratie? Est-ce une source fiable et diversifiée d’information ou un vecteur de désinformation et de polarisation? Comment X peut-il améliorer la qualité et la crédibilité de son contenu?

Voir aussi :

Le nombre d'utilisateurs actifs quotidiens de X, ex Twitter, diminue, avec une perte estimée entre 9 et 34 millions d'utilisateurs, soit entre 3,7 et 11,6 %, depuis le rachat par Musk
Linda Yaccarino, PDG de X, l'ancien Twitter, affirme que la plateforme de médias sociaux sera rentable au début de l'année 2024, mais les analystes sont sceptiques à l'égard de cette prévision

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-nous-la !

Avatar de Jules34
Membre chevronné https://www.developpez.com
Le 29/03/2024 à 9:15
On est en train de vivre un moment complétement délirant dans le monde occidental. Ca fait plus de 20 ans qu'on a un peu tous compris que le mondialisme nous a conduit dans une spirale ou le moindre homme politique est potentiellement corruptible.

On sait tous que Macron à vendu Alstom, vendu bien des boites dans des secteurs stratégiques aux américains AVANT d'être un homme politique quand il était à la banque Rotshild mais OSER dire ouvertement que c'est un agent américain, ou demander à ce qu'on prouve qu'il ne l'est pas, c'est complotiste.

Nous fermons les yeux sur le réel toute la journée et la moindre personne qui ose un peu poser une question est immédiatement rangée du côté des idiots qui croient que la terre est plate. Alors qu'on est en face de gens qui magouillent quasiment ouvertement devant nous et qui nous disent ensuite qu'on hallucine. Non mais regardez ce qu'à fait Bruno le Maire à l'économie Française, c'est bien un des seuls trucs qu'il arrive à mettre à genoux ! C'est de pire en pire !

Le sabotage de Nord Stream, qui nous à mis dans une merde noire et fait grimper les prix de tout les biens de consommation en Europe, on sait toujours pas qui la fait, mais on a des vidéos de Biden qui nous dit à l'époque de Gerard Shroder que faire des affaires avec les Russes c'est mal et qu'ils FERAIENT TOUT POUR NOUS EN EMPECHER.

Donc ce pont, qui saute comme par hasard à un moment totalement anodin, ça m'étonne pas que ça enflamme Twitter, c'est le plus gros port commercial des USA qui est fermé à cause de ça, donc les américains ont peut-être droit à un peu plus d'explications plutôt qu'une claque sur le dessus la tête en mode "exagère pas raconte pas n'importe quoi c'est un accident des plus tragiques".

Je suis complotiste ?
13  3 
Avatar de micka132
Expert confirmé https://www.developpez.com
Le 29/03/2024 à 9:01
Citation Envoyé par Mathis Lucas Voir le message
Que pensez-vous du déferlement de la désinformation et des théories du complot sur X ?
Les théories en tout genre n'ont pas attendu internet pour exister.
La mort de Coluche ou Diana en ont fait fantasmer plus d'un.
La seule différence c'est la rapidité et le nombre, mais c'est sur tout les domaines que ce soit des bonnes, mauvaises, fausses, partielles, ou des nouvelles sans intérets...
7  0 
Avatar de Pyramidev
Expert éminent https://www.developpez.com
Le 30/03/2024 à 18:42
Citation Envoyé par Rolllmops Voir le message
Emmanuel Macron est au pouvoir principalement grâce aux scores élevés des partis d'extrême-droite qui font du complotisme un fond de commerce. Les gens un peu raisonnable qui auraient voulus voter pour un parti plus intéressant n'ont donc pas le choix, c'est le banquier ou la fasciste. La prochaine fois, leurs voix ne suffiront peut-être plus à sauver la situation.
Entre les deux tours des élections présidentielles de 2022, les principaux médias ont soudainement commencé à présenter Marine Le Pen comme une dangereuse fasciste. En fait, pour évaluer qui est le plus dangereux, il faut avant tout surveiller qui vote quoi. Je ne sais pas ce qu'aurait donné Marine Le Pen au pouvoir. Peut-être qu'elle nous aurait fait une Meloni. Mais, de toute façon, dans mon précédent message, je parlais du premier tour, pas du deuxième, même si j'ai voté contre Emmanuel Macron au deuxième tour des présidentielles de 2022. Voter pour Emmanuel Macron, ce n'est pas anodin.

Citation Envoyé par Rolllmops Voir le message
Par exemple, la majorité des gens est contre de nombreuses mesures qui frapperaient les plus riches car ils vivent dans l'espoir erroné qu'ils pourraient peut-être être riches un jour, alors que les études en économie montrent que les chances d'y parvenir sont extrêmement faibles et qu'ils auraient donc tout intérêt à militer pour une déconcentration des capitaux.
Pourrais-tu citer des exemples de mesures pour lesquelles la majorité des gens sont contre ? Est-ce en Belgique, en France ou bien les deux ?
Je lis que, en 2021, deux tiers des Français étaient favorables à un impôt sur la fortune des millionnaires.

Citation Envoyé par Rolllmops Voir le message
Ils se soulèvent également en ce moment contre la plupart des mesures écologiques visant à atténuer le réchauffement climatique alors que le réchauffement climatique est déjà l'une des causes principales de l'augmentation des prix dans un grand nombre de secteurs, ce qui frappe leur pouvoir d'achat bien plus que quelques taxes sur les émissions carbones.
Si tu parles des Gilets jaunes, c'est normal. Le gouvernement français ne veut pas lutter contre le réchauffement climatique.

Si le gouvernement français cherchait à lutter contre le réchauffement climatique, il prendrait en priorité des mesures qui sont favorables à la fois au peuple français et au climat, par exemple en mettant en place des mesures protectionnistes pour relocaliser la production.

Ensuite, une fois que les mesures à la fois favorables pour les Français et pour le climat sont prises, on peut discuter des mesures favorables au climat mais qui demandent des sacrifices sur le train de vie actuel des Français. La difficulté est qu'il faudrait que les pays qui polluent le plus fassent des efforts aussi pour que ça serve à quelque chose. Mais on n'en est pas encore à ce stade-là.

Le stade actuel, c'est que le gouvernement français soutient activement un modèle extrémiste de libre-échange pour l'intérêt des plus riches, contre le climat et contre le peuple français. Du coup, quand le gouvernement français demande aux Français pauvres d'être encore plus pauvres au nom de l'écologie, c'est juste du foutage de gueule et c'est normal que des gens se révoltent.
6  0 
Avatar de Jon Shannow
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 03/04/2024 à 15:02
Ce qui me surprend dans tes propos Rolllmops, c'est que, en y regardant de plus près, tu agis envers les religions, de la même manière que ce que tu leur reproche.

L'intégrisme religieux est à bannir, mais l'intégrisme anti-religieux l'est aussi. Tout ce qui est extrême, en fait, est à bannir. Dans tout, il faut faire preuve de modération et de tolérance.

Je comprends parfaitement que des personnes aient besoin de croire en quelque chose. Qu'ils nomment ce quelque chose, Dieu n'a pas d'importance. Qu'ils aient besoin de guides spirituels ne me gênent pas.

Les religions ont commis (et commettent encore) des atrocités qu'il est bien évidemment légitime de condamner. Mais condamner les religions sur des actes d'intégristes qui se revendiquent de ces dernières n'est pas juste.

Toutefois considérer que la religion est une tare de l'humanité, n'est pas correct. Comme tu le dis toi-même, la religion a souvent servi à expliquer ce que l'homme ne comprend pas. La question qui se pose alors, est : Est-ce qu'aujourd'hui l'Homme a une connaissance absolue ?
Je répondrai, pour ma part, non. Du coup, la religion garde sa place pour nombre de personne, car elle permet de se rassurer. Si certaines personnes ont besoin de croire dans le divin, pour se rassurer, quelle importance.
Je condamne fermement, le prosélytisme, car il tend à vouloir endoctriner par la force, s'il le faut. Mais, que mon voisin avec qui je joue au bridge aille à l'église tous les dimanche, ne me regarde pas. C'est sa vie, ses choix. Si par contre, il essaie de me convertir, je le remettrai à sa place, poliment et calmement. Et je pense que si j'essayais de faire de même en le ridiculisant sur sa croyance, il aurait le même droit de m'envoyer paitre ailleurs !

Modération et tolérance. Je pense que ce sont les deux mots à retenir pour que le monde se porte mieux.
6  0 
Avatar de Zefling
Expert confirmé https://www.developpez.com
Le 25/03/2024 à 8:28
- Rendre un compte obligatoire pour voir le contenu.
- Virer pleins d'options
- Ajouter masse de trucs payants
- Augmenter le nombre de pubs en laissant les pires pubs passer
- Limiter le partage des tweets
- Une modération presque inexistante

Bha.... ça fait que je me tourne de plus en plus vers d'autres plateforme. Il y a toujours de trucs cool que je trouve moins facilement ailleurs, mais un jour même pour ça va être compliqué d'y retourner.
7  2 
Avatar de Pyramidev
Expert éminent https://www.developpez.com
Le 04/04/2024 à 21:30
Citation Envoyé par Rolllmops Voir le message
La discrimination n'est jamais "saine". Chaque peuple a été immigré à un moment ou l'autre de son histoire. Les frontières sont des délimitations arbitraires et taxer correctement les hauts revenus, les hauts patrimoines et les grosses entreprises permettrait largement d'accueilir correctement du monde. Si tu n'avais pas eu la chance de naître dans un pays riche, tu ferais également tout ton possible pour trouver une meilleure vie ailleurs, c'est universel. La France n'a de toute façon pas les moyens de se passer de ses immigrés qui sont pour la plupart des gens qui travaillent. Et peut-être que si les occidentaux n'avaient pas pillé les pays aujourd'hui sous-développés aux siècles précédents, ces gens n'auraient pas eu à quitter leur pays d'origine.
Tu sembles être pour une abolition des frontières au nom de l'antiracisme.

En outre, tu te plains que beaucoup d'êtres humains sont irrationnels et intolérents.
Pour le côté irrationnel, tu tapes beaucoup sur les religions. Je ne vais pas entrer dans le débat sur les religions. Mais, de manière générale, c'est vrai qu'il y a beaucoup d'irrationalité chez l'être humain.
Tu te plains aussi de l'intolérence, en particulier la xénophobie que tu nommes "racisme" :

Citation Envoyé par Rolllmops Voir le message
Si tu votes RN, c'est qu'au minimum la discrimination des droits des citoyens sur la base de leur nationalité ne te dérange pas. C'est donc une forme de racisme. Et oui, il y a beaucoup de racistes en France, il y a beaucoup de racistes dans le monde de manière générale. Je ne vois pas en quoi ça te surprend.
Citation Envoyé par Rolllmops Voir le message
Ca n'a aucun rapport parce que le racisme n'est pas une question de telle couleur n'aime pas telle autre couleur, c'est une situation dans un territoire donné, d'une population qui est discriminée par une autre. En France, les arabes ou les noirs sont discriminés de manière systémique par les français. S'il y a des noirs ou des arabes qui n'aiment pas les blancs ou toute autre ethnie à 5000km on s'en fout, c'est un problème chez eux et absolument pas une excuse pour reproduire le même comportement. Il y a des cons partout, on n'est pas censés les prendre comme exemple.
Mais, du coup, penses-tu qu'abolir les frontière ou même simplement accueillir un très grand nombre d'immigrés d'un coup avec une culture différente est une bonne idée dans un monde où beaucoup d'être humains sont intolérents ?

Voici justement un exemple d'actualité à Montpellier avec Samara :

Article de Libération : Montpellier : ce que l'on sait de la violente agression d'une adolescente devant son collège

Extrait :

La mère de la victime, sur RMC, a aussi relié son agression à ses habitudes vestimentaires : «Samara se maquille un peu. Et cette jeune fille [qui aurait agressé Samara, ndlr] est voilée. Toute la journée, elle la traitait de «kouffar», qui veut dire «mécréant» en arabe. Ma fille, elle s'habille à l’européenne. Toute la journée, c'était des insultes, on la traitait de «kahba», ça veut dire «pute» en arabe».
Le témoignage de la mère de Samara dans Les Grandes Gueules :


L'abolition des frontières, ça ne marche pas avec l'être humain.
L'immigration n'est pas toujours un problème. Elle peut même être bénéfique, mais il faut doser comme il faut.
5  0 
Avatar de totozor
Membre expert https://www.developpez.com
Le 10/04/2024 à 8:39
Le mec se défend quand même dans un procès pour diffamation en se justifiant que Twitter serait la plateforme de la vérité alors même que le message qu'il a posté est faux.
Le nombre de contradiction dans cette simple phrase est hallucinant mais ce n'est pas ce genre de détail qui va désarçonner Musk.
Ce mec est vraiment hors sol.

Après je comprends aussi la difficulté de se défendre quand il a tout fait de travers sur le sujet.
Mais c'est peut être dans ces moments qu'il faut assumer ses conneries et essayer de ne plus les refaire...
5  0 
Avatar de Jules34
Membre chevronné https://www.developpez.com
Le 17/04/2024 à 15:58
Quel est votre avis sur le sujet ?

A mon avis beaucoup de gens ont pas réalisé que ce que présentait l'occident comme étant la tolérance/l'esprit d'ouverture est en fait l'antichambre du fascisme le plus abject, ou ce que l'on peut dire ou non est étroitement contrôlé par des intérêts financier et certaines catégories de personnes qui avancent bien masqués. Quel pays libre a besoin de la loi pour établir ce qui est vrai ou pas ?

C'est assez prodigieux ce politiquement correct permanent alors que les Français se font taper dessus à chaque fois qu'ils osent un peu la ramener, mais tout d'un coup si on se range derrière certaine catégorie "acceptée" par le système on peut tout dire, voir tout et son contraire comme le démontre la flopée de haine contre les arabes du hamas ou pleins de français se sont lâché sur X en mode il faut nuke la bande de Gaza. Mais du coup c'est pas raciste ? L'actualité chasse le bon sens, surtout quand des ventes d'armes se profile.

Mais dire que Macron est un agent américain qui a vendu des entreprises stratégiques aux cowboys c'est pas correct. Comme de dire que l'immigration massive fait le jeu des mondialistes et pas le bonheur du porte feuille/de la fiche de paie des Français.

Plus que jamais la vérité est une notion à géométrie variable dans la tête de certains.

Alors ils tapent sur Musk, car ils ne savent faire que ça, dénoncer ce qui les gène dans la construction d'une société ou tout dialogue social qui dépasserait des cadres qu'ils imposent serait tout simplement illégal car "intolérant".

Le wokisme est la salle d'attente du fascisme et du refus de la différence, de la vraie altérité (entre peuple, entre culture), pas du sexe ou de je sais pas quelle égalité à la noix.

Et il va falloir se faire à une idée que jusque la on avait bien intégrée : on sera jamais copain avec tout le monde, on l'est déjà pas, alors pas la peine en plus de se rajouter en contrainte de faire semblant de l'être.
5  0 
Avatar de Jules34
Membre chevronné https://www.developpez.com
Le 15/11/2023 à 13:47
Citation Envoyé par Ryu2000 Voir le message
Je ne vois pas de similarité entre la lutte contre la pédophilie et la lutte contre l'antisémitisme.
Je veux pas rentrer dans le débat mais en l'occurrence c'est de la propagande de guerre, du même acabit que celle lancée contre la Russie pour justifier de la débâcle financière et bientôt humaine et sociale qu'on nous a fait et qu'on nous fait vivre autours de cette histoire alors que nous ne sommes à la base pas partie du conflit.

Le prétexte de l'antisémitisme est une manière détournée de nous forcer à accepter et justifier de l'action d'un état contre un autre.
5  2 
Avatar de lvr
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 03/12/2023 à 17:53
Citation Envoyé par Ryu2000 Voir le message
Moi je reprend juste leur terme…
C'est toi qui sais... Moi je pencherais pour le petit mot de la fin du lien que tu avais posté:
Le terme «woke» est désormais utilisé par des personnalités à droite sur l’échiquier politique pour se moquer des causes dites «progressistes».
3  0