IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)

Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Un an après l'acquisition d'Elon Musk, le trafic et les utilisateurs actifs mensuels sont en baisse sur X, selon un rapport.
Point positif : la page Twitter/X de Musk n'a jamais autant été consultée

Le , par Stéphane le calme

9PARTAGES

7  0 
X, le réseau social racheté par Elon Musk en 2022, connaît une baisse de son trafic et de ses utilisateurs actifs mensuels, selon un rapport de Similarweb. Le site web de X a enregistré une chute de 14% de son trafic mondial et de 19% de son trafic américain en septembre 2023, par rapport à la même période l’année dernière. Sur les appareils mobiles aux États-Unis, la performance de X a également diminué de 17,8% en termes d’utilisateurs actifs mensuels sur iOS et Android.

Le rapport indique que cette tendance négative n’est pas un phénomène isolé, mais qu’elle se manifeste sur le long terme. En comparant les neuf premiers mois de 2023 avec la même période en 2022, Similarweb a constaté que le trafic web de X avait baissé de 11,6% aux États-Unis et de 7% dans le monde. L’usage de l’application mobile de X aux États-Unis avait également baissé de 12,8% durant cette période.

Bien que les États-Unis représentent environ un quart du trafic Web de X, d'autres pays ont également connu une baisse du trafic Web, notamment le Royaume-Uni (-11,6 %), la France (-13,4 %), l'Allemagne (-17,9 %) et l'Australie (-17,5 %).

Le courant descendant n’est pas propre à X, d’autres réseaux sociaux de premier plan faisant également l’objet de comparaisons négatives. Au total, le trafic vers les 100 principaux réseaux sociaux et communautés suivis par Similarweb a diminué de 3,7 % d'une année sur l'autre en septembre. Mais rien de ce que Musk a fait ne semble s'être traduit par des améliorations durables pour mieux rivaliser avec les réseaux sociaux qui continuent de croître fortement, comme TikTok, dont le trafic web mondial a augmenté de 22,8 % en septembre, tandis que Facebook et Instagram ont enregistré respectivement une baisse de 10,4% et de 3,7%.


Le seul point positif pour X serait l’augmentation du trafic sur la page de profil d’Elon Musk, qui est passé de 96% en un an. Musk est la personne la plus suivie sur X, avec 156,8 millions d’abonnés. Il a annoncé en juillet 2023 que Twitter serait rebaptisé X, dans le cadre de sa vision pour faire du réseau social une application “tout-en-un”, offrant une large gamme de fonctionnalités et de services au-delà du simple média social.


X n’a pas encore communiqué officiellement sur les chiffres avancés par Similarweb. La dernière fois que le réseau social a publié ses statistiques d’utilisation remonte au premier trimestre 2022, où il revendiquait 259,4 millions d’utilisateurs actifs quotidiens monétisables (mDAU). Il s’agit d’une mesure qui ne prend en compte que les utilisateurs exposés à la publicité sur X.

Il reste à voir si le changement de nom et de logo de X, ainsi que les nouvelles fonctionnalités annoncées par Musk, comme la possibilité d’envoyer des messages vocaux ou des vidéos en direct, permettront au réseau social de renverser la vapeur et d’attirer davantage d’utilisateurs et d’annonceurs.

Importante décroissance de X dans l’écosystème de l’information

Selon Similarweb, X a perdu de son importance dans l’écosystème médiatique, notamment pour les sources d’information. Le rapport note que le New York Times recevait 3-4% de son trafic provenant de Twitter il y a trois ans, mais que ce chiffre est désormais inférieur à 1%. Bien entendu, X a commencé à limiter les liens vers le Times en août, aux côtés d’autres concurrents comme Bluesky et Threads. Cette semaine, X a également été accusé d'avoir limité les liens Patreon.

À ce propos, concernant les droits voisins, Elon Musk est au centre d'une nouvelle bataille juridique concernant l'argent prétendument dû par X, la société anciennement connue sous le nom de Twitter. Une agence de presse internationale française, l'Agence France-Presse (AFP), a annoncé en août qu'elle avait intenté une action en justice devant le tribunal judiciaire de Paris pour contraindre X à fournir les données nécessaires à l'évaluation de l'indemnisation due aux utilisateurs de X partageant du contenu d'actualités AFP sur la plateforme .

La seule réponse signalée par Musk à ce jour se trouve dans un message anciennement connu sous le nom de tweet.

« C'est bizarre », a écrit Musk. « Ils veulent que nous les payions pour le trafic vers leur site où ils font des revenus publicitaires et nous ne le faisons pas ! »


Musk n'est apparemment pas au courant d'une directive de l'Union européenne de 2019 accordant aux agences de presse des « droits voisins ». Ces droits ont été conçus pour réduire « l'écart de valeur » entre les éditeurs et les plateformes en ligne qui profitent de la promotion du contenu des éditeurs.

« Ce droit a été instauré pour permettre aux agences et éditeurs de presse d’être rémunérés par les plateformes numériques qui conservent la plus grande partie de la valeur monétaire générée par la diffusion des contenus d’information », a rappelé l’AFP dans un communiqué.

L’agence a indiqué qu’elle demandait au tribunal judiciaire de Paris d’ordonner en urgence à X de lui fournir les éléments nécessaires pour évaluer la rémunération qui lui est due au titre du droit voisin : « l’AFP reste inébranlable dans son engagement en faveur de l’adoption du droit voisin pour la presse, même quatre ans après l’adoption de la loi. La procédure judiciaire engagée aujourd’hui contre X s’inscrit dans cette démarche continue », a ajouté l’AFP.

L'AFP a porté plainte pour droit d'auteur après s'être inquiétée du « refus manifeste » de X « d'engager des discussions concernant la mise en œuvre des droits voisins pour la presse », indique le communiqué de l'AFP. Au cours des discussions, l'AFP a déclaré que X devait partager des données qui aideraient l'agence de presse à calculer combien d'argent X devait pour avoir profité du contenu de l'actualité de l'AFP.

Mais en réalité, l’importance de Twitter pour les éditeurs d’informations a toujours été surestimée. La nouvelle a peut-être éclaté sur Twitter, mais cela n'a jamais été une source de trafic importante. En fait, NPR a quitté la plateforme il y a six mois après que Musk ait commencé à la qualifier, ainsi que d’autres médias, de « médias affiliés à l’État ». Un rapport récent de Nieman indique que la perte de trafic de NPR après avoir quitté X a été « négligeable » : le trafic n’a diminué que d’un seul point de pourcentage, alors qu’il représentait auparavant un peu moins de 2 % du trafic global :

Beaucoup de gens menacent de quitter Twitter. Peu d’entre eux l’ont réellement fait.

C’était déjà vrai avant le rachat de la plateforme par Elon Musk il y a un an. Mais le défilé de calamités depuis – réduction de la modération, débranchement des serveurs, rétablissement des comptes interdits, remplacement des coches vérifiées par des badges d'abonnement payants, limitation de l'accès aux sites d'information, imputation à la Ligue anti-diffamation pour le déclin de la publicité – a amené à prendre du recul, soit parce que la chronologie est toxique, soit parce que le site ne fonctionne tout simplement plus comme avant.

En avril dernier, la société a donné à NPR une raison de démissionner : elle a qualifié le réseau de « réseau américain de médias affiliés à l’État », une désignation qui était en contradiction avec la propre définition du terme donnée par Twitter. NPR a cessé de publier des actualités sur son compte le 4 avril. Une semaine plus tard, elle a publié sa dernière mise à jour : une série de tweets dirigeant les utilisateurs vers les newsletters, l'application et d'autres comptes de réseaux sociaux de NPR. De nombreuses stations membres à travers le pays, notamment KUOW à Seattle, LAist à Los Angeles et Minnesota Public Radio, ont emboîté le pas.

Six mois plus tard, on constate que les effets du départ de Twitter ont été négligeables. Une note distribuée au personnel de NPR indique que le trafic n'a chuté que d'un seul point de pourcentage à la suite du départ de Twitter, désormais officiellement renommé X, bien que le trafic de la plate-forme était déjà faible et représentait un peu moins de deux pour cent du trafic avant l'arrêt de la publication. (NPR a refusé une demande d'interview mais a partagé le mémo et d'autres informations). Alors que le compte principal de NPR comptait 8,7 millions d’abonnés et que le compte politique en comptait un peu moins de trois millions, « les mises à jour des algorithmes de la plateforme ont rendu de plus en plus difficile l’atteinte des utilisateurs actifs ; vous avez souvent constaté une baisse quasi immédiate de l'engagement après avoir tweeté et les utilisateurs ont rarement quitté la plate-forme », indique le mémo.

Il existe une vision de ces chiffres qui confirme ce que beaucoup d’entre nous soupçonnent depuis longtemps dans l’actualité : que Twitter n’en valait pas la peine, du moins en termes de trafic. « Cela représentait si peu de notre trafic Web, une quantité si marginale », déclare Gabe Rosenberg, rédacteur d'audience pour KCUR à Kansas City, qui a arrêté de publier sur Twitter en même temps que NPR. Mais Twitter n’était pas seulement une question de clics. La publication était un enjeu de table pour bâtir une réputation et une crédibilité, que ce soit en tant que média ou en tant que journaliste individuel. Être sur Twitter, c'était faire partie d'une conversation, et cette conversation pouvait éclairer des histoires ou fournir des sources. Lors des manifestations, en particulier, Twitter s'est avéré un outil indispensable pour suivre les organisateurs et les développements sur le terrain, ainsi que pour communiquer avec le grand public. Il est difficile d’abandonner ce type de connexion, mais il n’est pas impossible à remplacer.
Conclusion

Bien que le rapport n’inclue pas beaucoup de bonnes nouvelles pour X, il admet que l’application semble encore avoir du pouvoir :

« ... D'une manière ou d'une autre, l'audience X/Twitter s'est érodée mais pas évaporée », a écrit David Carr, Senior Insights Manager de Similarweb.

Cela mérite d’être noté, compte tenu de la concurrence accrue de nouveaux concurrents comme Bluesky, Post, Pebble, Spill, Mastodon et Threads.

X contesterait probablement les conclusions de Similarweb, car ses dirigeants n’ont fait que vanter une augmentation du trafic, pas une baisse. La société a récemment déclaré que X voyait 500 millions de publications par jour, y compris le contenu original, les réponses et les republications, et a noté que X générait 100 milliards d'impressions par jour. Yaccarino a également partagé d'autres chiffres lors d'un événement en octobre, notant que les gens passent 14 % de temps en plus sur X, avec une augmentation de 20 % de la consommation de vidéos, et que 1,5 million de personnes s'inscrivent quotidiennement à X, soit une hausse de 4 % d'une année sur l'autre.

Source : SimilarWeb, Nieman

Et vous ?

Que pensez-vous du changement de nom et de logo de X? Est-ce une bonne stratégie marketing ou un coup de communication?
Pensez-vous que X peut rivaliser avec les autres réseaux sociaux comme TikTok, Facebook et Instagram? Quelles sont les forces et les faiblesses de X par rapport à ses concurrents?
Quelles sont les fonctionnalités ou les services que vous aimeriez voir sur X? Qu’est-ce qui vous inciterait à utiliser davantage X ou à y revenir si vous l’avez abandonné?
Quel est le rôle d’Elon Musk dans le succès ou l’échec de X? Est-il un atout ou un handicap pour le réseau social? Comment évaluez-vous sa vision et son leadership pour X?
Quel est l’impact de X sur l’information et la démocratie? Est-ce une source fiable et diversifiée d’information ou un vecteur de désinformation et de polarisation? Comment X peut-il améliorer la qualité et la crédibilité de son contenu?

Voir aussi :

Le nombre d'utilisateurs actifs quotidiens de X, ex Twitter, diminue, avec une perte estimée entre 9 et 34 millions d'utilisateurs, soit entre 3,7 et 11,6 %, depuis le rachat par Musk
Linda Yaccarino, PDG de X, l'ancien Twitter, affirme que la plateforme de médias sociaux sera rentable au début de l'année 2024, mais les analystes sont sceptiques à l'égard de cette prévision

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-nous-la !

Avatar de Jules34
Membre expérimenté https://www.developpez.com
Le 15/11/2023 à 13:47
Citation Envoyé par Ryu2000 Voir le message
Je ne vois pas de similarité entre la lutte contre la pédophilie et la lutte contre l'antisémitisme.
Je veux pas rentrer dans le débat mais en l'occurrence c'est de la propagande de guerre, du même acabit que celle lancée contre la Russie pour justifier de la débâcle financière et bientôt humaine et sociale qu'on nous a fait et qu'on nous fait vivre autours de cette histoire alors que nous ne sommes à la base pas partie du conflit.

Le prétexte de l'antisémitisme est une manière détournée de nous forcer à accepter et justifier de l'action d'un état contre un autre.
5  2 
Avatar de lvr
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 03/12/2023 à 17:53
Citation Envoyé par Ryu2000 Voir le message
Moi je reprend juste leur terme…
C'est toi qui sais... Moi je pencherais pour le petit mot de la fin du lien que tu avais posté:
Le terme «woke» est désormais utilisé par des personnalités à droite sur l’échiquier politique pour se moquer des causes dites «progressistes».
3  0 
Avatar de Mingolito
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 14/12/2023 à 14:03
Il avait prévu l'équilibre avant que son tarif pub au CPM soit divisé par 4 suite à la fuites des annonceurs.
Du coup avec des revenus divisés par 2 voir 4, que peut il faire pour revenir à l'équilibre ? virer tous le monde ? déjà fait...
Faire revenir les annonceurs en leur disant "d'aller se faire foutre" ? J'en doute...
Si j'ai bien compris il est parti pour perdre entre un et deux milliards par an dans les conditions actuelle, il va droit dans le mur.

Pour l'instant tout ce qu'il fait c'est de faire revenir tous les complotistes qui avaient été virés, tu parles d'une solution...
On va revoir refleurir les "la terre est plate" et "les US ne sont jamais allé sur la lune", c'est super
10  7 
Avatar de David_g
Membre éclairé https://www.developpez.com
Le 15/12/2023 à 16:00
Il y a tellement rien qui va dans ton post.
3  0 
Avatar de micka132
Expert confirmé https://www.developpez.com
Le 06/11/2023 à 17:55
Citation Envoyé par seedbarrett Voir le message
on a jamais eu autant de messages de haine, ce qui à été confirmé ce matin en voyant la france NUMERO 1 du continent en nombre de messages de haine.
C'est assez stupide comme remarque. X étant le même en France qu'ailleurs sur le continent, si c'est en France qu'il y a le plus de message de haine, c'est sans doute qu'il y a d'avantage de personnes qui les postes. Que ce soit avec 99% ou 0% de modération.
3  1 
Avatar de Prox_13
Membre éclairé https://www.developpez.com
Le 01/12/2023 à 9:46
J'étais plutôt impressionné de la témérité de Musk, jusqu'au moment où il tombe d'accord avec Netanyahu alors que ce dernier parle de déradicaliser un territoire qui ne leur appartient pas et dont ils sont la source originelle de radicalisation, parfait parallèle avec Vladimir Poutine qui "dénazifie" l'Ukraine après avoir instigué la guerre du Donbass.

Citation Envoyé par Stéphane le calme Voir le message
Il s’est également rendu en Israël, où il a rencontré et parlé avec le Premier ministre Benjamin Netanyahu. Lorsque Netanyahu a déclaré qu’il voulait « déradicaliser » et « reconstruire » Gaza, Musk a proposé son aide. Musk a déclaré à Sorkin sur scène que sa visite en Israël était prévue avant ses tweets et ne faisait pas partie d’une « tournée d’excuses ».
Peut-être que Musk a touché un bon petit chèque israélien pour garder sa langue dans sa poche
3  1 
Avatar de Mingolito
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 15/12/2023 à 2:59
Citation Envoyé par ilyos Voir le message
Article totalement à charge, non professionnel et avec un parti pris flagrant.
Très décevant de la part de developpez.com
Elabore stp ça a l'air marrant

Donc tu trouves que c'est bien de virer 80% des employés, d'avoir changé le nom en X, de faire revenir les complotistes, d'empêcher les chercheurs de s'en servir, puis de dire aux annonceurs "d'aller se faire foutre ?"

Je dirais le contraire, pour une Fois qu'un rédacteur à les c... de publier la vérité, ça change du reste du net plus ou moins chiant et merdique. De plus tu l'a même pas lu l'article sinon tu aurais pas écris ce ramassis de conneries, d’ailleurs ton message est vide de tout contenu utile, c'est juste une vomissure.

Si tu l'avais lu, cet article comme tu dis n'est qu'une compilation d'articles déjà publiés et qui sont déjà publié dans le monde entiers par quasiment par tous les médias tout simplement, donc tout est exact.
Je pense que tu as juste des actions de sociétés d'Elon Musk il n'y a pas d'autres explications pour une telle mauvaise foi.
Ça me me fait penser à l'abruti qui venais défendre les escroqueries de Ponzi à la cryptomonnaie parce qu'il avais un portefeuille de cryptos, d'ailleurs on le voie plus depuis le scandale FTX, et que toutes les plateformes de cryto tombent les unes après les autres pour blanchiment et détournement de fond, il a disparu de la circulation, dommage j'aime bien les trolls
8  6 
Avatar de totozor
Membre expert https://www.developpez.com
Le 03/01/2024 à 15:45
Citation Envoyé par Anselme45 Voir le message
3. Le seul élément qui pourrait poser problème à Musk, ce sont les prêts qu'il a obtenu auprès de banques pour acheter Twitter. Est-ce que la valeur de Twitter a été utilisée comme garantis? Si oui, il va devoir compenser avec d'autres de ses avoirs.
Ou le moment où il n'arrivera plus à payer le minimum pour le maintien de l'activité de Twitter (serveurs, employés, etc)
Personnellement la mort de Twitter ne m'attristerais pas franchement mais il me semble présomptueux de parier là dessus, Musk a eu pas mal d'échec pour l'instant mais il reste quelques tours dans sa manche.
Citation Envoyé par Ryu2000 Voir le message
Les algorithmes ont été modifiés et maintenant Twitter n'est plus un outil de propagande
On est passé d'une propagande à une autre.
On est passé de Disney à Fox News.
Je trouve qu'il n'y a pas de quoi se réjouir, la merde a changé de couleur mais ça reste de la merde.
La conception de Twitter en fait un porte voix pour débiles, quoi qu'on fasse des débiles y auront plus de voix que M. Toulemonde. De là Twitter ne sera jamais un environnement d'échange ou d'information sain.
On peut s'en plaindre ou s'en réjouir, il est à peu près impossible de changer ça. Donc ça serait bien que Musk en fasse enfin quelque chose de différent.
2  0 
Avatar de seedbarrett
Membre éclairé https://www.developpez.com
Le 06/11/2023 à 16:58
Un an après son acquisition de X/Twitter, considéré vous que certains de ses objectifs cités en interview ont été atteint ? Pourquoi ?
C'est une catastrophe totale ce rachat, elon a réussi à saccager son site à 44 MILLIARDS. Il n'y a JAMAIS eu autant de bot (malgré qu'il se plaignait qu'il y en avait trop), on a jamais eu autant de messages de haine, ce qui à été confirmé ce matin en voyant la france NUMERO 1 du continent en nombre de messages de haine. Il y a également une mise en avant des utilisateurs payant, et le bien souvent c'est pour balancer des trucs racistes. Des plug in existent pour bloquer TOUS les comptes payant d'ailleurs. Il y a une baisse significative des utilisateurs, et s'ils continuent de trop se diversifier je vois pas qui va rester.

D'ailleurs que pensez-vous de ce réseau social et de la gestion d'Elon Musk ?
Je serais fier de m'être fait virer de l'entreprise avant l’œuvre de destruction du milliardaire. Aujourd'hui c'est passé d'une plateforme mettant en avant des gens que l'ont suit à une plateforme qui met en avant le discours qui fera le plus réagir, généralement le plus violent/idiot. Voyez les dégâts que facebook a pu faire, là c'est encore pire et beaucoup moins discret.
2  1 
Avatar de Jules34
Membre expérimenté https://www.developpez.com
Le 15/11/2023 à 10:53
Le chantage à l'antisémitisme va finalement aider Thierry Breton à se payer Musk ? C'est désolant ou on en arrive niveau liberté d'expression. On est vraiment pas loin de la pensée unique.

Pour l'UE l'antisémitisme c'est un bonbon comme la lutte contre la pédophilie pour se mêler de votre vie privé et mieux vous contrôler.

Allez je me jette dans le sujet :

Qui à la télé a souligné que l'histoire des bébés dans un four par le Hamas c'était du fake ? Car c'était du fake ! Personne. Qui laisse sciemment diffuser des informations partielles ou des contres vérités ? Les médias mainstream.

Quand hier la ministre de l'énergie annonce un "accord historique" avec EDF (ou la France est actionnaire majoritaire) sur les prix de l'électricité alors que les prix vont encore augmenter en janvier (10%) alors même que le mégawatt est moins déjà moins cher de 2 euros en Allemagne, qui pour dire que c'est encore une arnaque ? Personne.

Plus personne ne croit au médias mainstream, les fausses informations c'est juste leur tentatives désespérées de rester maitre du jeu de l'information. A savoir un jeu contrôlé par quelques milliardaires en collaboration avec les américains et la commission européenne.
4  3