IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)

Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Twitter s'est davantage plié aux exigences gouvernementales et juridiques depuis qu'Elon Musk a racheté la plateforme,
Elle aurait exécuté plus de 80 % des ordres de censure des gouvernements

Le , par Bill Fassinou

8PARTAGES

3  0 
De nouvelles données sur Twitter montrent qu'Elon Musk a fait pire que l'ancienne direction sur les questions de censure et de surveillance. Le réseau social se serait conformé à plus de 80 % des demandes gouvernementales et juridiques visant à supprimer ou à modifier des contenus, contre environ 50 % avant son arrivée. Cette révélation contraste fortement avec les promesses du milliardaire sur la liberté d'expression. Sur les 971 requêtes gouvernementales reçues par Twitter depuis l'arrivée de Musk il y a six mois, la plateforme s'est entièrement conformée à 808 d'entre elles et partiellement à 154. Cela montre que Musk est loin d'être le rebelle qui prétend.

Les données dont il est question ici ont été rapportées pour la première fois par le média d'information Rest of World. Elles proviennent de la base de données Lumen, gérée par Berkman Klein Center For Internet & Society de l'université de Harvard, qui suit les demandes de retrait de contenu en ligne. Twitter et d'autres entreprises technologiques comme Google et Wikipédia partagent volontairement ces données avec Lumen. Ces données révèlent que le Twitter de Musk s'est davantage conformé aux demandes gouvernementales, et non pas moins. Twitter serait devenu beaucoup plus conciliant avec les gouvernements après l'arrivée de Musk à sa tête.

Les données montrent qu'entre le 27 octobre 2022 et le 26 avril 2023, la plateforme de médias sociaux a reçu un total de 971 demandes de la part de gouvernements et de tribunaux. Elles comprenaient des ordres de suppression de messages controversés, ainsi que des demandes visant à ce que Twitter produise des données privées afin d'identifier des comptes anonymes. Twitter a indiqué qu'il avait répondu entièrement à 808 de ces demandes et partiellement à 154 autres. (Pour neuf demandes, aucune réponse spécifique n'a été donnée.) Cela représente un taux de coopération de plus de 83 % pour Mus et ses sbires contre 50 % pour l'ancienne direction.


Plus alarmants encore, les rapports de Twitter ne font pas état d'une seule demande à laquelle l'entreprise a refusé de répondre, comme elle l'avait fait à de nombreuses reprises avant la prise de contrôle par Musk. Twitter a rejeté trois demandes de ce type au cours des six mois précédant l'acquisition par Musk, et cinq au cours des six mois précédents. Dans un cas datant de janvier, le ministère indien de l'information a ordonné à Twitter de supprimer tous les messages partageant des séquences d'un documentaire diffusé par la BBC sur le Premier ministre indien Narendra Modi. Des dizaines de messages ont été supprimés, dont celui d'un député local.

Musk a également joué un rôle important dans le lancement et la promotion des "Twitter Files", une série de fuites qui a permis à plusieurs journalistes d'accéder à des données d'entreprise qui n'avaient pas été divulguées auparavant. Ces divulgations ont révélé le fonctionnement interne de l'ancien pipeline de modération de contenu de Twitter, mettant en lumière la manière dont les agences fédérales américaines, ainsi que des organisations et des groupes privés, soumettaient des demandes de suppression de contenu ou de signalement comme étant de la désinformation ou des informations erronées. Les données impliquaient le gouvernement américain.

Les dossiers, qui ont été largement rapportés par le journaliste de longue date Matt Taibbi, ont suscité des divisions et des controverses. Les détracteurs des politiques de Twitter, comme Taibbi, y voient la preuve d'un "complexe industriel de la censure", construit sur la base d'une coopération en sous-main entre l'industrie privée et le gouvernement fédéral ; les détracteurs de l'histoire des "Twitter Files", quant à eux, affirment que ce rapport n'est que du vent. Musk a voulu signaler que Twitter deviendrait bientôt un endroit plus libre et moins favorable à la modération, mais, comme nous le savons maintenant, cela ne semble pas s'être concrétisé.

Twitter n'a pas publié de rapport de transparence depuis que Musk en est le propriétaire, mais l'entreprise a continué à faire des soumissions automatisées à Lumen dans le cadre de son système de traitement des demandes gouvernementales. Lumen recueille également des données sur les contenus supprimés pour cause de diffamation ou de litige en matière de propriété intellectuelle, mais pour les besoins de cette analyse, Rest of World s'est concentré uniquement sur les ordonnances judiciaires et les demandes directes des agences gouvernementales. Les données de Lumen sont entièrement issues des déclarations des plateformes.

La loi n'exige pas que les rapports soient complets. Cependant, les données sont considérées comme canoniques au sein de l'industrie, et des enquêtes externes ont largement confirmé leur exactitude. « Historiquement, il semble que Twitter nous ait envoyé une copie de tout ce qu'il a reçu. D'après ce que j'ai compris, ils ont une petite équipe de personnes qui travaillent sur ce sujet et c'est un processus largement automatique », a déclaré Adam Holland, qui gère le projet pour le Berkman Klein Center. L'irrégularité la plus importante s'est produite au début du mois, lorsque les rapports de Twitter se sont brusquement interrompus.


Après une moyenne de plus de 100 réclamations de droits d'auteur par jour, le flux de nouveaux rapports s'est arrêté le 15 avril, et Twitter n'a pas fait de soumission à la base de données depuis au moins 12 jours. Holland est encore en train de déterminer la cause de cet arrêt et ne sait pas s'il s'agit d'un problème technique ou d'un choix délibéré de la part de Twitter. « Je serais attristé s'il s'avérait qu'ils ont décidé d'arrêter le partage parce qu'un grand nombre de recherches très utiles sont en cours », a déclaré Holland. Selon le rapport, l'augmentation du nombre total de demandes est peut-être due à des forces indépendantes de la volonté de Twitter.

La plupart des demandes récentes proviennent de pays qui ont récemment adopté des lois restrictives sur la liberté d'expression, notamment l'Inde, la Turquie et les Émirats arabes unis. L'Allemagne, qui a généré 255 demandes, a récemment renforcé l'application de la loi après la révision d'une loi de 2017 interdisant les discours de haine et l'extrémisme. Sous l'ancien régime, Twitter a activement résisté aux demandes de bon nombre de ces mêmes régimes. En 2014, la plateforme a été bannie de Turquie pendant deux semaines, en partie à cause de son refus de bloquer globalement un message accusant un ancien fonctionnaire de corruption.

(Le cadre qui a géré cette accusation était Vijaya Gadde, l'un des premiers cadres licenciés après la prise de fonction de Musk.) En juillet 2022, l'entreprise a poursuivi le gouvernement indien pour avoir ordonné de restreindre la visibilité de certains tweets. Après la prise de contrôle par Musk, Twitter s'est toutefois conformé à plus de 100 ordres de blocage émanant du pays, notamment contre des journalistes, des politiciens étrangers et la poétesse Rupi Kaur. En réduisant le nombre d'employés de Twitter, Musk a décimé plusieurs des services traitant les demandes du gouvernement, ce qui a peut-être réduit sa capacité à résister à de telles injonctions.

Entre temps, Musk a clairement indiqué dans des interviews que sa vision de la liberté d'expression ne s'étendait pas aux demandes légales. « Nous ne pouvons pas aller au-delà des lois d'un pays. Si nous avons le choix entre mettre nos employés en prison ou nous conformer aux lois, nous nous conformerons aux lois », a-t-il déclaré lors d'un récent entretien avec la BBC. En fin de compte, il s'avère qu'il est difficile de gérer une plateforme technologique mondiale qui est également l'un des plus grands sites d'échange d'informations sur le Web. Une leçon à retenir pour la prochaine grande acquisition d'Elon, quelle qu'elle soit.

Source : base de données de Lumen

Et vous ?

Quel est votre avis sur le sujet ?
Que pensez-vous des chiffres sur les demandes légales à Twitter ?
Twitter est-il vraiment en mesure de s'opposer à ces demandes légales ?
Selon vous, cela remet-il en cause la politique de Musk sur la liberté d'expression ?
La faute revient-elle à Twitter ou aux lois de plus en plus strictes des gouvernements ?

Voir aussi

Rachat de Twitter par Elon Musk : « Le DSA s'appliquera quelle que soit l'idéologie de son propriétaire », pas de passe-droit pour le milliardaire qui devra se conformer aux règles européennes

Elon Musk a assuré à la Commission européenne que Twitter se conformerait aux règles européennes strictes en matière de contrôle du contenu illégal en ligne

L'Allemagne menace Twitter d'une amende de 50 Mns d'euros pour ne pas avoir lutté contre les contenus illégaux qui ont été signalés à la plateforme de média social sur une période de quatre mois

Twitter bloque le compte du gouvernement pakistanais en Inde et favorise les médias d'État russes et chinois, ce qui viole les politiques de la plateforme concernant les médias soutenus par l'État

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-nous-la !

Avatar de escartefigue
Modérateur https://www.developpez.com
Le 20/06/2024 à 7:49
Citation Envoyé par febneo Voir le message
Developpez.net est constant avec la propagande anti-Musk. Avez-vous déjà lu un seul article positif à son sujet sur ce forum ?
On imagine tellement bien le profile de l'auteur incel (sous différent pseudos), en train de se faire un petit plaisir hédoniste juste avant de croiser un miroir et de contempler sa propre médiocrité.
C'est donc votre tout premier message sur le forum :



Vous n'avez même pas eu la courtoisie de vous présenter sur le forum "présentations", ni participé à aucun forum technique - c'est quand même la vocation première de "Développez" - mais pour dénigrer vous répondez présent.

Intéressant...
11  0 
Avatar de agripp
Membre habitué https://www.developpez.com
Le 25/06/2023 à 19:42
Le mot chien désigne un animal, il n'est pas péjoratif, mais employé pour désigner un humain,il devient une insulte. De même en français le mot "nègre" est étymologiquement un doublé du mot "noir" lequel désigne une couleur et rien d'autre. Il se trouve que ce mot aurait été utilisé de façon péjorative et serait devenu une insulte. Le législateur a pris la décision d'en interdire l'usage jusque dans les nom désignant des gâteaux ou des lieux. De même cisgenre n'est certainement pas péjoratif par son étymologie, mais il peut dans la bouche ou sous la plume de certaines personnes le devenir. Il en est de même de beaucoup d'autres mots. En réalité c'est le contexte qui fait qu'un mot est dans un discours ou un texte un terme décrivant une réalité ou une insulte. Ainsi par exemple "manouche" est le nom d'une branche du peuple tsigane, branche dont les membres parlent une langue : le manouche (de même les roms - une autre branche - parlent le rom). Manouche n'est donc pas une insulte sauf si on l'emploie pour insulter quelqu'un.
8  0 
Avatar de Jon Shannow
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 22/06/2023 à 11:34
On comprend pourquoi Macron l'a reçu en grande pompe à l'Élysée. Ce type méprise ses employés d'une telle force, c'est un modèle pour lui !
10  3 
Avatar de 23JFK
Membre expert https://www.developpez.com
Le 16/05/2024 à 0:28
Ce mot n'a aucune raison d'être.
11  4 
Avatar de OrthodoxWindows
Membre émérite https://www.developpez.com
Le 12/05/2023 à 12:54
Citation Envoyé par Fleur en plastique Voir le message
Je suis heureuse d'apprendre que Twitter est désormais entre les mains d'une femme. Cela veut dire que le site est dors et déjà sauvé. Fini les conneries Muskiennes, place à la vraie intelligence et retour du juste combat féministe sur Twitter. Il était temps.
Je suis heureux d'apprendre que Fleur en plastique fait son retour sur le forum. Fini les conneries référencées et sourcés, place à la vraie intelligence de l’intuition et de la réaction.
6  0 
Avatar de Aiekick
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 25/06/2023 à 16:35
c'est toujours emouvant de voir quelqu'un pronant la liberté absolu, mettre en place une censure
9  3 
Avatar de totozor
Membre expert https://www.developpez.com
Le 19/06/2024 à 8:22
Citation Envoyé par hd999 Voir le message
beaucoup de débiles (et le terme est largement sous-pesé pour les naïfs de la "finanssse" qui jurent que par merluch') s'imaginent qu'il se barre avec la caisse ou qu'il prend un gros paquet
Non. Juste que les actions qui lui étaient attribuées en 2018 valaient beaucoup moins, et que du coup avec l'organisation de son contrat lié aux performances boursières de l'entreprise, il prends beaucoup plus.
Il avait un paquet qui a grossit, du coup il prend un gros paquet, non? (Oui je suis un débile et un ignorant de la finance).
C'est contractuellement normal mais on a le droit d'être choqué qu'un patron "prenne un gros paquet" après avoir viré une partie non négligeable de son personnel et dit aux autres qu'ils devront être particulièrement efficaces et ne pas espérer plus sous risque de suivre leur voisin de bureau.
Le tout pendant que les ventes baissent tellement que les parkings sont pleins de voitures qui attendent acquéreurs. Baisse de vente qui sont en partie de son fait (Mon entreprise refuse de prendre des nouvelles Tesla comme voitures de société parce que Tesla tient encore moins ses promesses que les autres constructeurs, en terme de délai de livraison, de SAV, de communication etc)
6  0 
Avatar de totozor
Membre expert https://www.developpez.com
Le 22/05/2023 à 8:31
Citation Envoyé par Madmac Voir le message
Culturellement, la Turquie n'est pas favorable à la liberté d'expression. Ce n'est pas sa place de faire les batailles des Turcs à leur place. Soit il fait de la censure, soit il fait du paternalisme. Dans les deux cas, il brise la neutralité.
Il ne prétend pas être neutre, sa communication suggère même l'inverse, c'est une personne ultra engagée dans la révélation de la (sa) vérité et dans la liberté d'expression absolue
La seule liberté d'expression qu'il défend à la fin est la sienne et celle de ceux qui sont d'accord avec lui (jusqu'à ce qu'ils ne le soient plus)
5  0 
Avatar de totozor
Membre expert https://www.developpez.com
Le 13/06/2023 à 13:31
Citation Envoyé par Stéphane le calme Voir le message
la nouvelle PDG dévoile son ambition de faire de « source d’information en temps réel la plus précise du monde »
Etrange de vouloir devenir une source d'information temps réel et précise. L'un contredisant souvent l'autre.
Mais je comprends entre les lignes que l'information est bien populaire de leur point de vue (hypothèse en réponse à un autre article). Mais information populaire ne rime toujours pas avec précision.
Citation Envoyé par Stéphane le calme Voir le message
Yaccarino veut donc diversifier les sources de revenus de Twitter en développant les abonnements, qui permettent aux utilisateurs de payer pour accéder à du contenu exclusif et à des interactions privilégiées avec les créateurs qu’ils suivent. Selon une étude de Singular, Twitter aurait besoin d’au moins 100 millions d’abonnés payants pour générer la moitié de ses revenus à partir des abonnements, ce qui représenterait un taux de conversion de 27 % par rapport à son nombre d’utilisateurs actifs quotidiens (368 millions en 2022).
On ne peut pas faire un réseau social basé sur des abonnements et avoir comme colonne vertébrale l'information donc la source d'information n'est qu'un mirage qu'ils vendent.
Avez-vous déjà parlé avec quelqu'un de particulièrement perspicace et pensé, tu es brillant - tout le monde devrait avoir la chance d'entendre cela. Ou, j'apprends tellement de toi - pouvons-nous recommencer*? Ou peut-être est-ce aussi simple que, tu devrais avoir la liberté de dire ce que tu penses. Nous devrions tous.
Oui je l'ai déjà pensé mais Twitter et ses 300 caractères n'est clairement pas la solution à ça.
Les blogs, les édito etc sont une meilleure réponse à ce besoin.
Elle parle de liberté de dire ce que l'on pense, ce n'était pas la position de Musk ces dernières semaines qui suivait les décisions nationales
Vous devez croire sincèrement et travailler dur pour cette croyance.
Ah revoilà le Musk que j'aime : travailles dur et crois en moi
Le succès de Twitter 2.0 est de notre responsabilité à tous
Enfin surtout la votre, nous on a tout pété pour l'instant.
5  0 
Avatar de calvaire
Expert confirmé https://www.developpez.com
Le 15/06/2023 à 17:21
je croyais que musk voulait le retour au bureau pour tous les salariés ?
maintrenant que le peu qui reste sont retourné au bureau ils vont se retrouver à la rue ? ça va être sympa de voir des dev twitter en train de coder sous un pont

Bon Elun, le télétravail c'est peut être pas une si mauvaise idée au lieu de payer des millions de loyer....

bon connaissant le zozo il va dire a tous le monde de déménager au texas dans les locaux de spacex/tesla. Et si tu peux pas car t'a ta famille/t'a acheté ta maison/appart tu es viré.
5  0