IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)

Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Des batteries "facilement" remplaçables pourraient bientôt être exigées par la législation européenne,
L'UE propose un nouveau projet de loi qui pourrait causer de nouveaux ennuis à Apple

Le , par Bill Fassinou

0PARTAGES

4  0 
Le Parlement et le Conseil européens sont parvenus à un accord provisoire pour réviser la réglementation de l'UE sur les batteries afin de prendre en compte les évolutions technologiques et les défis futurs. Les négociateurs ont convenu d'exigences plus strictes pour rendre les batteries plus durables, plus performantes, plus résistantes et plus facilement remplaçables. Si la nouvelle législation est adoptée, trois ans et demi après son entrée en vigueur, les batteries des appareils portables devront être conçues de manière à ce que les consommateurs puissent facilement les retirer et les remplacer eux-mêmes.

Après avoir mis au pas les fabricants d'appareils électroniques en ce qui concerne l'utilisation obligatoire du port USB-C pour la recharge filaire d'ici 2024 dans l'UE, les législateurs européens n'ont pas mis longtemps avant de s'attaquer à un autre point de friction entre les consommateurs et les équipementiers : les batteries. Apple a annoncé qu'il devrait se conformer à l'exigence de l'USB-C avec un an d'avance en remplaçant le port Lightning des iPhone par un port USB-C à partir de l'iPhone 15. Les iPad et les MacBook peuvent déjà être chargés par USB-C (bien que les MacBook actuels offrent également une nouvelle option MagSafe).

D'autres exigences récentes de l'UE comprennent également les boutiques d'applications tierces, l'accès à la puce NFC de l'iPhone et bien d'autres choses encore. Ces exigences légales de l'UE ont un impact sur la manière dont la firme de Cupertino, en Californie, conçoit ses produits et gère ses services. Mais ce n'est pas fini, car la nouvelle proposition des législateurs européens sur les batteries pourrait obliger Apple à en faire davantage. Le nouveau projet de loi obligerait les fabricants d'appareils d'électronique comme Apple à s'assurer que les consommateurs sont en mesure de retirer et de remplacer "facilement" les batteries eux-mêmes.



Si elle est adoptée, la loi pourrait avoir un impact considérable sur les marques d'électronique grand public et les constructeurs de véhicules électriques. Elle vise à optimiser tout ce qui concerne les batteries, de l'extraction des matières premières aux produits finis destinés aux applications industrielles et grand public. Pour assurer la durabilité, l'UE stipule qu'au moins 16 % du cobalt, 85 % du plomb, 6 % du lithium et 6 % du nickel contenu doivent provenir de sources recyclées. Les législateurs ont fixé des objectifs de collecte des produits usagés pour les entreprises afin de s'assurer qu'elles ne manquent pas de matériaux à recycler.

Selon le projet de loi, le recyclage et la collecte des produits ne devraient pas coûter un centime supplémentaire aux utilisateurs finaux, quels que soient les déchets de batteries qu'ils proposent. À cet égard, les législateurs affirment qu'un certain nombre de points de collecte et d'objectifs de recyclage seront fixés d'ici 2023 et entreront finalement en vigueur en 2027. En outre, les analystes estiment que la promotion de batteries remplaçables ou réparables "facilement" par l'utilisateur lui-même peut sembler un pas en arrière, mais elle se traduirait par une meilleure réparabilité des appareils électroniques, du moins dans l'UE.

En gros, des objectifs spécifiques de collecte et de recyclage devraient être fixés :

  • les objectifs de collecte sont fixés à 45 % d'ici 2023, 63 % d'ici 2027 et 73 % d'ici 2030 pour les piles portables, et à 51 % d'ici 2028 et 61 % d'ici 2031 pour les piles LMT ;
  • des niveaux minimums de cobalt (16 %), de plomb (85 %), de lithium (6 %) et de nickel (6 %) récupérés dans les déchets de fabrication et de consommation doivent être réutilisés dans les nouvelles batteries ;
  • toutes les batteries LMT, EV, SLI et industrielles doivent être collectées, sans frais pour les utilisateurs finaux, indépendamment de leur nature, de leur composition chimique, de leur état, de leur marque ou de leur origine.


Une batterie amovible aiderait également les utilisateurs à prolonger la durée de vie de leurs téléphones sans avoir à supporter des réparations coûteuses liées à la batterie ; la plupart des batteries LiPo et Li-ion sont de toute façon irréparables au niveau du centre de service. Il est évident que des changements aussi radicaux ne peuvent pas se produire du jour au lendemain, même dans le secteur des technologies de pointe. Par conséquent, l'UE donnera aux entreprises une durée de trois ans et demi après l'adoption de la législation pour concevoir des batteries que les utilisateurs pourront facilement retirer et remplacer eux-mêmes.

Cela suggère que les fabricants d'appareils électroniques devront peut-être repenser l'approvisionnement en batteries, les liens avec les recycleurs et les stratégies à long terme de la chaîne d'approvisionnement afin que les consommateurs ne soient pas affectés. Les acteurs qui mettent des batteries sur le marché de l'UE, à l'exception des PME, seront tenus d'élaborer et de mettre en œuvre une politique dite de "diligence raisonnable", conforme aux normes internationales, pour faire face aux risques sociaux et environnementaux liés à l'approvisionnement, au traitement et au commerce des matières premières et des matières premières secondaires.

Pour mieux informer les consommateurs, la proposition indique que les batteries porteront des étiquettes et des codes QR contenant des informations relatives à leur capacité, leurs performances, leur durabilité, leur composition chimique, ainsi que le symbole de "collecte séparée". En outre, la Commission européenne - qui propose des lois au Parlement européen - devrait envisager de rendre illégale l'utilisation de piles portables non rechargeables. Cette mesure plus radicale s'accompagnerait sans doute de nombreuses exceptions, et il n'est pas prévu d'envisager pleinement cette possibilité avant la fin de la décennie.

Si la loi est adoptée, il est probable qu'Apple fasse valoir que son programme de réparation en libre-service répondrait aux exigences. Le fabricant de l'iPhone devrait étendre le programme aux 27 pays de l'UE, ainsi qu'à l'ensemble de sa gamme de produits. Compte tenu du délai imparti, une mise en conformité totale semble possible, à condition que le programme soit jugé conforme à l'exigence de "facilité".

Source : Le Parlement européen

Et vous ?

Quel est votre avis sur le sujet ?
Que pensez-vous de la proposition de l'UE en ce qui concerne les batteries ?
La proposition de l'UE répond-elle aux objectifs de durabilité et de réparabilité ?
Pensez-vous que le projet de loi a des chances d'être voté ?
En quoi cette législation pourrait-elle impacter les fabricants d'appareils électroniques ?

Voir aussi

L'UE pourrait obliger les fabricants de smartphones, de tablettes et d'écouteurs sans fil à installer des batteries facilement remplaçables, afin de réduire les déchets électroniques

Le patron d'iFixit dénonce les grandes enseignes technologiques qui entravent le droit à la réparation, la FTC met en garde les fabricants contre de potentielles «restrictions de réparation illégales»

Apple a activé un verrouillage logiciel des batteries de l'iPhone pour décourager les réparations par des tiers, selon un rapport

La nouvelle législation européenne sur le "droit de réparation" exige que la technologie dure une décennie, les appareils doivent être conçus de façon à être démontés avec des outils conventionnels

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de cd090580
Membre averti https://www.developpez.com
Le 24/12/2022 à 16:12
Surtout que les batteries amovibles ca existaient même avec les premiers smartphones.....
Les fabricants l'ont rendue inamovible pour des questions d'obsolescence programmée.....
5  0 
Avatar de phil995511
Membre éclairé https://www.developpez.com
Le 24/12/2022 à 10:02
Il était peut-être temps...
3  0 
Avatar de Ryu2000
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 24/12/2022 à 5:52
Citation Envoyé par Bill Fassinou Voir le message
En quoi cette législation pourrait-elle impacter les fabricants d'appareils électroniques ?
La conception des nouveaux téléphone serait différente, ça fait longtemps que l'accès simple à la batterie n'existe plus.
À mon avis les téléphones deviendraient plus épais, une batterie amovible doit prendre plus de place.

Citation Envoyé par Bill Fassinou Voir le message
Pensez-vous que le projet de loi a des chances d'être voté ?
Une loi sur un chargeur universel à été voté, donc ce projet de loi pourrait également être voté.
2  0 
Avatar de steel-finger
Membre confirmé https://www.developpez.com
Le 24/12/2022 à 9:55
Citation Envoyé par Ryu2000 Voir le message

À mon avis les téléphones deviendraient plus épais, une batterie amovible doit prendre plus de place.
Je ne suis pas d'accord avec toi, je pense qu'au contraire si les constructeurs se creusent la tête, ils nous trouveront bien quelque chose.

Le souci avec cette loi, c'est qu'on touche à plus que la batterie dans l'histoire, les constructeurs devront le prendre en compte dans le développement !
2  0 
Avatar de Ryu2000
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 24/12/2022 à 21:46
Citation Envoyé par steel-finger Voir le message
Je ne suis pas d'accord avec toi, je pense qu'au contraire si les constructeurs se creusent la tête, ils nous trouveront bien quelque chose.
Bof…
Il faut un système qui permette de maintenir et d'enlever la batterie, ça prend forcément de la place.

C'est pas grave que les téléphones redeviennent plus épais…

Citation Envoyé par phil995511 Voir le message
Il était peut-être temps...
Calmez vous, rien n'est fait encore.
Peut-être que les constructeurs arriveront à corrompre ceux qui votent.

Ils ont réussi à faire un truc avec l'histoire du chargeur USB-C, rien ne dit qu'ils vont faire quelque chose pour que les constructeurs soient obligé de trouver des solutions pour que le consommateur puisse changement facilement de batterie.
L'USB-C ça ne faisait chier qu'Apple, la batterie amovible ça fait chier tous les constructeurs.
1  0 
Avatar de 23JFK
Membre expert https://www.developpez.com
Le 26/12/2022 à 0:31
Enfin. Les autorités n'auraient jamais dû autoriser les mobiles à batteries intégrées, dès le départ c'était du non sens.
1  0