IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)

Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

L'UE autorise les smartphones pendant les vols et ouvre ainsi la voie à l'essor de la 5G sur les lignes aériennes
Sur la route et même dans le métavers

Le , par Nancy Rey

5PARTAGES

3  0 
L' Union européenne a approuvé l'utilisation de la 5G dans les avions, ouvrant potentiellement une nouvelle opportunité de marché lucrative pour de nouveaux services de données et de grande envergure innovants en vol. Actuellement, il y a environ 30 000 vols par jour en Europe (dont environ 80 % sont intra-européens). C'est une bonne nouvelle pour les passagers qui souhaitent rester connectés pendant le vol. La technologie 5G est beaucoup plus rapide que les générations précédentes de technologie mobile, les passagers pourront donc profiter d'une meilleure expérience lorsqu'ils utiliseront leurs appareils à bord.


Les passagers voyageant à l'intérieur de l'Union européenne pourront utiliser leurs téléphones mobiles au maximum de leurs capacités et de leurs fonctionnalités, tout comme avec un réseau mobile 5G au sol. Après une décision de la Commission européenne, les compagnies aériennes pourront fournir la dernière technologie 5G dans leurs avions, aux côtés des générations précédentes de technologies mobiles.

Thierry Breton, commissaire européen chargé du marché intérieur, a déclaré : « La 5G permettra d'offrir des services innovants aux personnes et des opportunités de croissance aux entreprises européennes. Le ciel n'est plus une limite lorsqu'il s'agit des possibilités offertes par la connectivité super rapide et à haute capacité ».

Depuis 2008, la décision d'exécution de la Commission a réservé certaines fréquences aux communications mobiles dans les avions, permettant aux compagnies aériennes de fournir des services de messagerie, d'appels téléphoniques et de données aux passagers voyageant dans l'UE. Cette mise à jour de la décision d'exécution de la Commission relative aux communications mobiles à bord des avions ouvre la voie au déploiement à grande échelle des services 5G.

Le service est fourni dans la cabine d'un avion équipé en utilisant un équipement de réseau spécial, appelé "pico-cellule", pour connecter les utilisateurs et acheminer les appels, les textes et les données, généralement via un réseau satellitaire, entre l'avion et le réseau mobile au sol.

La Commission a également modifié une décision d'exécution relative aux bandes de fréquences 5GHz, qui rend ces bandes disponibles pour le Wi-Fi dans les transports routiers, par exemple dans les voitures et les bus. La décision modificative jette les bases d'innovations dans l'industrie automobile et potentiellement d'applications Metaverse. Selon la modification de la décision d'exécution, les États membres doivent rendre les bandes de fréquences de 5GHz disponibles pour une utilisation à bord des véhicules routiers dès que possible et au plus tard le 30 juin 2023. Reste à savoir si les compagnies aériennes sont désireuses d'embarquer cette technologie. Et que les passagers sont prêts à payer le prix élevé ? des données.

Au delà de la 5G, vers la 6G

La Commission européenne a identifié très tôt les opportunités de la 5G, en établissant un partenariat public-privé sur la 5G (5G-PPP) en 2013 pour accélérer la recherche et l'innovation dans la technologie 5G. La Commission européenne a engagé un financement public de plus de 700 millions d'euros par le biais du programme Horizon 2020 pour soutenir cette activité. Ces activités sont accompagnées d'un plan international visant à assurer la recherche d'un consensus mondial sur la 5G. Les investissements de l'UE dans la recherche et les normes relatives à la 5G sont nécessaires pour soutenir le volume de trafic attendu d'ici 2025. Les investissements de l'UE stimuleront également les réseaux et les architectures Internet dans des domaines émergents tels que la communication de machine à machine (M2M) et l'internet des objets (IoT).

Le déploiement des réseaux 5G dépend étroitement de l'accès au spectre radioélectrique, base des technologies sans fil. À mesure que le taux d'appareils connectés et leur utilisation augmentent, les ressources du spectre et leurs utilisations doivent être harmonisées dans toute l'Europe pour permettre l'interopérabilité des infrastructures au-delà des frontières. C'est la base d'un large éventail de services fournis avec la 5G pour les consommateurs, comme de nouvelles applications pour smartphones, et de services professionnels pour divers secteurs industriels.

La technologie et les normes 5G évolueront au cours des prochaines années à mesure que le déploiement progressera. Les initiatives de recherche et d'innovation (R&I) sur les technologies 6G démarrent actuellement dans le monde entier, les premiers produits et infrastructures étant attendus pour la fin de cette décennie.

Les systèmes 6G nous permettront de passer de capacités de l'ordre du gigabit au térabit et de temps de réponse inférieurs à la milliseconde. Cela permettra de nouvelles applications telles que l'automatisation en temps réel ou la détection de la réalité étendue ("Internet of Senses", en collectant des données pour un jumeau numérique du monde physique. En Europe, une première série de projets 6G d'une valeur de 60 millions d'euros a été lancée dans le cadre du 5G-PPP.

Source : communiqué de presse

Et vous ?

Quel est votre avis sur le sujet ?

Voir aussi :

La Chine va commencer à construire un réseau satellitaire 5G pour défier Starlink d'Elon Musk, le réseau pourrait offrir des vitesses allant jusqu'à 500 Mb/s

Déploiement de la 5G en France : l'Anses estime qu'il est peu probable d'avoir de nouveaux risques pour la santé « comparé aux générations de téléphonie précédentes »

« Mais à qui donc profite la 5G ? » La France insoumise demande un moratoire au déploiement de la 5G, afin de stopper les projets en cours et d'engager une concertation avec la population

De nouvelles vulnérabilités du protocole 5G permettent le suivi de la localisation, selon une étude d'AdaptiveMobile

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de smarties
Membre expert https://www.developpez.com
Le 03/12/2022 à 15:42
Citation Envoyé par Patrick Ruiz Voir le message
Des observateurs sont d’avis que la mesure sera la cause de nuisance sonore au sein des avions. Néanmoins, des contradicteurs pensent qu’ils revient aux compagnies aériennes d’encadrer l’utilisation des téléphones. L’un des moyens d’y parvenir serait de fixer l’accès au service à un coût qui force les passagers à en faire usage en cas de véritable nécessité.
J'ai pris l'avion il y a plusieurs années et c'est bruyant donc parler au téléphone obligera la personne à parler fort... ce qui risque d'être très désagréable.
Pour les SMS/MMS pourquoi pas, mais les appels devraient être interdits pour le confort de tous ou être passer dans une zone dédiée.

Sinon, je suis contre, on prévient les concernés que l'on prend l'avion et on communique dans les aéroports s'il le faut. Sur un petit vol, on peut lire quelque chose, sur des longs vols, on regarde 1-2 films, on dort, on parle avec les voisins, ...
7  0 
Avatar de Waikiki
Membre averti https://www.developpez.com
Le 03/12/2022 à 16:10
Vous vous plaignez des bébés qui chialent en plein vol ? Réjouissez vous, vous aurez maintenant droit aux passagers qui passent des appels avec le haut-parleur en tenant le smartphone devant leur bouche ou au appel visio.
6  0 
Avatar de HaryRoseAndMac
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 03/12/2022 à 22:10
Citation Envoyé par yannickt Voir le message
Dans gens qui parlent dans l'avion ? C'est un scandale ! Il faut bâillonner tous les passagers !
Un peu de sérieux, le problème c'est juste une petite minorité. La majeure partie les gens s'arrange pour faire le moins de bruit possible et sûrement pas plus qu'une conversation normale entre passager. La minorité n'a pas attendu l’autorisation des portables dans l'avion pour emmerder les autres...
Ah bah si c'est juste une petite minorité ça change tout alors ...
4  1 
Avatar de grunk
Modérateur https://www.developpez.com
Le 03/12/2022 à 16:08
Le temps pendant lequel ca va marcher va quand même être très réduit.
En gros sur le taxi way , pendant peut être 5min d'ascension jusqu'à 3/4000m et après c'est réglé. Idem a la descente.
Donc autant dire que l'intérêt est limité.
2  0 
Avatar de TotoParis
Membre éprouvé https://www.developpez.com
Le 28/11/2022 à 20:58
Super chouette ! Plus de crash comme le MH370.
0  0 
Avatar de totozor
Membre chevronné https://www.developpez.com
Le 05/12/2022 à 7:41
Les casse couilles en avion sont plutôt rare et même dans le train ça semble s'être bien calmé depuis que la SNCF a mis les pictogrammes "téléphone en veille".
Même les pro parlent bien moins fort qu'avant.

Sinon je trouve que ça ne sert à rien. On gagne très peu de temps et ce temps est en grosse partie dédié aux présentations et aux consignes de sécurité pendant lesquelles on nous demande d'être attentif.
0  0 
Avatar de shenron666
Expert confirmé https://www.developpez.com
Le 09/12/2022 à 23:28
La 5G c'est pas les appels phonie, c'est la data, la majorité des passagers vont mater des vidéos pas passer des appels
0  0 
Avatar de pierre.E
Membre confirmé https://www.developpez.com
Le 09/12/2022 à 17:00
il y a des avions INOUI?
0  1 
Avatar de yannickt
Membre régulier https://www.developpez.com
Le 03/12/2022 à 18:56
Citation Envoyé par Patrick Ruiz Voir le message
Des observateurs sont d’avis que la mesure sera la cause de nuisance sonore au sein des avions. Néanmoins, des contradicteurs pensent qu’ils revient aux compagnies aériennes d’encadrer l’utilisation des téléphones. L’un des moyens d’y parvenir serait de fixer l’accès au service à un coût qui force les passagers à en faire usage en cas de véritable nécessité.
Dans gens qui parlent dans l'avion ? C'est un scandale ! Il faut bâillonner tous les passagers !
Un peu de sérieux, le problème c'est juste une petite minorité. La majeure partie les gens s'arrange pour faire le moins de bruit possible et sûrement pas plus qu'une conversation normale entre passager. La minorité n'a pas attendu l’autorisation des portables dans l'avion pour emmerder les autres...
0  7