IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)

Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Elon Musk aurait discuté de la possibilité de mettre l'ensemble de Twitter derrière un paywall,
Mais des experts craignent que cette initiative nuise à la plateforme de médias sociaux

Le , par Bill Fassinou

8PARTAGES

3  0 
Elon Musk, le nouveau propriétaire de Twitter, envisagerait de mettre toute la plateforme derrière un paywall. Le changement potentiel serait encore à l'étude, l'une des questions étant de savoir si tous les utilisateurs seront confrontés à l'éventuel paywall. La rumeur indique que Twitter pourrait être gratuit pendant un certain temps chaque mois, avant que ne soit mis en place un système de paiement mesuré. Mais alors que Musk cherche désespérément de nouvelles sources de revenus pour la plateforme qu'il a acquise à 44 milliards de dollars, les experts estiment qu'un tel changement pourrait avoir un impact négatif sur l'entreprise.

Tout le monde - y compris, le grand public, les employés restants de Twitter et plusieurs de ses co-investisseurs - ignore toujours la réelle feuille de route de Musk pour Twitter. Depuis le rachat fin octobre, la direction a été marquée par des licenciements massifs, des pauses de dépenses de certains annonceurs et une confusion sur les changements de politique de la plateforme. Mais la nouvelle information de ce début de semaine concerne une potentielle transformation de Twitter en une plateforme accessible uniquement via un abonnement. Des personnes au fait du dossier auraient déclaré que le sérieux de ce projet n'était pas clair.

Elles auraient ajouté qu'une telle mesure, si elle était mise en œuvre, "ne semblait pas imminente". Pour l'instant, un tel système est encore loin d'être mis en œuvre, car la plupart des membres de l'équipe travaillant sur Twitter Blue, le service payant de l'entreprise, se concentrent sur le projet de Musk de faire payer 8 dollars par mois pour la vérification. Mais, cela montre comment Musk fait des pieds et des mains pour rentabiliser rapidement son investissement de 44 milliards de dollars dans Twitter. Il a récemment déclaré que Twitter avait déjà connu une baisse "massive" de ses revenus, certains annonceurs ayant interrompu leurs dépenses.



Selon certaines sources, l'accord de 44 milliards de dollars conclu par Musk pour acheter le réseau social comprenait des prêts bancaires qui coûteront à l'entreprise 1 milliard de dollars d'intérêts annuels. Musk a récemment déclaré que Twitter perdait 4 millions de dollars par jour. Twitter a reporté ses projets de vérification payante jusqu'après les élections de mi-mandat aux États-Unis, après que des employés ont déclaré que cela pourrait entraîner une augmentation de la désinformation. En outre, le nouveau propriétaire de Twitter a pu constater la confusion qui règne autour des changements apportés à la vérification au cours du week-end.

Certains comptes vérifiés se sont moqués de lui en changeant leur nom d'utilisateur et leur photo de profil. Le vrai Musk a alors tweeté que tous les imitateurs seraient bannis s'ils n'étaient pas clairement identifiés comme des parodies. Une personne au courant des plans a déclaré que Musk et l'un de ses proches conseillers, le capital-risqueur David Sacks, ont discuté de l'idée de mettre l'ensemble de Twitter derrière un paywall lors de réunions ces derniers jours. La mise en place d'un paywall à l'échelle de la plateforme est la dernière réflexion de Musk sur la manière de créer de nouvelles sources de revenus pour Twitter.

Lundi, Musk a déclaré que l'utilisation de Twitter avait atteint un niveau record, mais que la plateforme avait également vu de nombreux utilisateurs la quitter. Le MIT Technology Review a rapporté la semaine dernière qu'environ 1,3 million de comptes ont été désactivés ou suspendus depuis la prise de contrôle par Musk. Pendant ce temps, certaines célébrités quittent la plateforme pour protester contre son nouveau propriétaire, le mannequin Gigi Hadid la qualifiant de "cloaque de la haine et du sectarisme". General Mills, Audi et Pfizer font partie des entreprises qui ont annoncé qu'elles ne feraient plus de publicité sur Twitter.

Les licenciements menés par Musk vendredi ont été brutaux pour toutes les personnes concernées - y compris celles qui ont participé à leur planification, dont beaucoup ont elles-mêmes perdu leur emploi. Si le processus variait selon les équipes, certains managers ont été invités à soumettre à l'équipe de Musk deux phrases sur tous leurs subordonnés directs : une phrase expliquant ce que faisait l'employé, et une phrase justifiant le maintien de son emploi chez Twitter. Selon les rapports, les managers agonisaient sur les décisions et jouaient des coudes avec leurs pairs dans le but de préserver l'emploi des plus vulnérables d'entre eux.

Il s'agissait de femmes enceintes, employés atteints de cancer et travailleurs sous visa, entre autres. Certaines équipes auraient subi plus de coupes que d'autres ; et plusieurs auraient été entièrement éliminées. Mais il s'est avéré que l'entreprise est allée trop loin. Quelques heures après les licenciements, certains managers avaient déjà reçu l'ordre de demander à certains employés licenciés s'ils voulaient récupérer leur ancien poste. Cela a commencé par une rumeur sur Blind, l'application où les employés de diverses entreprises peuvent discuter anonymement avec leurs collègues. Mais elle a été postée dans les canaux publics de Slack.

« Désolé de @- tout le monde ce week-end, mais je voulais faire passer le message que nous avons la possibilité de demander aux personnes qui ont été mises à pied si elles reviendront. J'ai besoin de rassembler des noms et des justifications d'ici dimanche à 16h PST. Je vais faire des recherches, mais si l'un d'entre vous a été en contact avec des personnes qui pourraient revenir et qui, selon nous, nous aideront, veuillez les nommer avant 16h. Je pense que nous pourrions avoir besoin d'aide pour Android et iOS », peut-on lire dans un message de ce type envoyé par un responsable aux employés.

La société aurait contacté les ingénieurs et les concepteurs au cours de la journée écoulée pour tenter de les faire revenir. Certains employés craignent que si Twitter ne parvient pas à les faire revenir volontairement, l'entreprise annule officiellement l'avis de licenciement qu'ils ont reçu vendredi. En vertu de la loi WARN, les entreprises comptant plus de 100 employés à temps plein sont tenues de donner un préavis de 60 jours si elles licencient 33 % ou plus de leur personnel. Chez Twitter, ce préavis comprenait la promesse de payer les employés pendant les 60 jours suivants et de leur accorder un mois d'indemnités de licenciement.

Aujourd'hui, les travailleurs craignent que s'ils refusent de revenir volontairement, Twitter les licencie pour abandon de poste, les privant ainsi de ce qui aurait été trois mois de salaire. Certains employés ont commencé à consulter des avocats pour connaître leurs options au cas où ils seraient rappelés. D'autres sont en révolte ouverte, tweetant des fils publics sur les différents aspects de l'organisation qui ont été brisés après le désastre du processus de licenciement de Musk. Pendant ce temps, les cadres restants se préparent à une charge de travail beaucoup plus importante que celle à laquelle ils étaient habitués.

Ce week-end, Jack Dorsey, cofondateur et ancien PDG de Twitter, a affirmé qu'il était responsable du ressentiment des employés de Twitter qui ont perdu leur travail lors de la purge menée par Elon Musk. Dorsey, qui a subitement quitté son poste de PDG en octobre 2021 pour se concentrer sur l'univers des cryptomonnaies, s'est excusé d'avoir fait croître Twitter "trop rapidement". Selon lui, c'est ce qui a occasionné la situation dans laquelle se trouvent aujourd'hui les employés licenciés et ceux travaillant encore pour l'entreprise.

Et vous ?

Quel est votre avis sur le sujet ?
Que pensez-vous de l'idée de mettre l'ensemble de Twitter derrière un paywall ?
Seriez-vous prêt à payer pour avoir accès au Twitter d'Elon Musk ?
Ce projet rendrait-il le réseau social meilleur qu'il ne l'était avant le rachat ?
Selon vous, quels impacts un tel changement pourrait-il avoir sur le réseau social ?

Voir aussi

Elon Musk est-il brillant ou alors totalement inapte ? Les experts sont divisés sur son style de management suite à l'acquisition de Twitter

Jack Dorsey, cofondateur et ancien PDG de Twitter, affirme qu'il est responsable des licenciements massifs menés par Elon Musk, il s'excuse d'avoir trop augmenté la taille de l'entreprise

Elon Musk met sur place une nouvelle politique de suspension définitive pour usurpation d'identité, à cause des comptes qui le parodient, sans attendre la mise en place du conseil de modération

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de pmithrandir
Expert éminent https://www.developpez.com
Le 16/11/2022 à 20:50
Enfin... Les devs dans le monde entier ont les même habitudes.

Tu ne peux pas les prendre pour des divas pendant 5 ans et leur proposer l esclavage facilement.

En plus, les bons ont souvent des opportunités quoi qu'il arrive et parfois assez d'argent pour créer leurs opportunités.

Bref avec ce genre de message il va sûrement arriver a un tiers qui reste.. mais ça m'étonnerait qu'il garde les meilleurs.

Et attendons nous a voir pointer un produit twitter like dans les 2 mois par quelques dizaines d'employés le codage a déjà du commencer et je ne doute pas qu'un ou deux fond soit prêt à mettre quelques centaines de millions dedans.

Mastodon de par sa philosophie ne pourra jamais faire l'affaire donc il y a une place a prendre.
13  0 
Avatar de pmithrandir
Expert éminent https://www.developpez.com
Le 16/11/2022 à 10:25
Je pense que le gars a fait une erreur
Et même en France tous les salariés ont une obligation de retenu et de loyauté envers leur entreprise.
Donc un licenciement aurait été validé je pense.

La il faut regarder le contexte.
On a un mec qui prétend mieux faire que twitter depuis plusieurs années.
A peine arrivé dans une boîte en état correct mais pas top, il mène une politique inhabituelle dont les résultats a court terme sont désastreux.
Au passage, au lieu d'accuser la hiérarchie passée des errements il n hésite pas à mettre en doute les compétences techniques des équipes et la qualité des produits. Or la qualité n'a jamais été un frein sur Twitter.

Il me paraît normal que les équipes lui fasse faux bond.

C'est dailleur pur cela que je pense qu'il va se prendre une belle claque dans les 2 mois avec une faillite retentissante. Parce que sans employé on ne produit plus... Et que sans voix discordante on fonce dans le mur a coup sur.

Je ne donne pas cher de Tesla aussi. Parce que là il est en train de politiser son discours, ce qui aux Etats Unis peut facilement te priver de subventions, de soutien... Et de ventes.

Quand il humilié un député en public... Il ne peut pas gagner derrière.

On verra alors que Tesla est valorisé 10 a 100 fois trop cher.
https://www.lesechos.fr/industrie-se...bourse-1358541

Cette boîte ne peut pas valoir 100 fois plus que Renault. Soyons sérieux.

La chute sera brutale je pense.
11  0 
Avatar de Pyramidev
Expert confirmé https://www.developpez.com
Le 16/11/2022 à 17:44
Du coup, parmi ceux qui sont en congés, ceux qui ne lisent pas leurs courriels du boulot seront automatiquement virés ?

Très peu de développeurs voudront rester chez Twitter. Ceux qui cliqueront sur le lien le feront probablement car ils essaieront de trouver un autre job avant d'être virés.
Plus aucun développeur ne voudra postuler chez Twitter.
Soit Elon Musk est totalement idiot, soit son but est de détruire Twitter.
11  0 
Avatar de SimonKenoby
Membre actif https://www.developpez.com
Le 15/11/2022 à 11:24
Tiens, je croyais que Elon Musk était un grand défenseur de la liberté d'expression? N'avait-il pas dis il y a quelques moi que n'importe qui pouvait le critiquer? On commence déjà a voir les limites de sa "liberté d'expression".
14  4 
Avatar de pmithrandir
Expert éminent https://www.developpez.com
Le 18/11/2022 à 20:57
Explique moi pourquoi un dev bon irait bosser
Beaucoup d'heure
Pour un chef impulsif
Sans stratégie compréhensible
En gerant un existant sans soutien

Un bon boulot de dev c'est selon moi
Un projet intéressant
Des collègues intéressants
Une roadmap compréhensible et tenable
Entre 30 et 40h de travail max
Un management a l écoute
Un équilibre vie perso vie pro tenable dans le temps.

Pour moi les devs qui ont le choix fuieront cette ambiance toxique qui ne coche aucune de ces cases.
11  1 
Avatar de natponch
Membre régulier https://www.developpez.com
Le 12/11/2022 à 11:47
On va plutôt dire qu'il n'en a absolument rien à faire du devenir de twitter et son domaine d'activité d'origine en tant que réseau social. La seule partie qui l'intéresse c'est récupérer son argent à tout prix, qu'il a été "forcé" de dépenser à cause de sa folie des grandeurs et se croire au dessus de tout et tout le monde !
8  0 
Avatar de vohufr
Membre éclairé https://www.developpez.com
Le 14/11/2022 à 9:57
Citation Envoyé par Ryu2000 Voir le message
Je pense que ça va être le chaos chez Twitter pendant encore 6 mois, 1 an, et après l'entreprise sera enfin rentable.
Il faut juste trouver les bonnes idées et les implémenter correctement.
Ben oui, en attendant, observons ce c****** milliardaire jouer avec les emplois de personnes qui doivent vivre et nourrir leur famille.
9  1 
Avatar de PomFritz
Membre averti https://www.developpez.com
Le 16/11/2022 à 23:50
ça m'a toujours bien fait marrer ces grands patrons donneurs de leçons sur le temps de travail. Ces types ont une armée de personnel qui s'occupe tous leurs petits problèmes sur un simple claquement de doigt. Beaucoup de gens pourraient en faire plus dans les mêmes conditions. Il faut faire attention à l'intérêt que sucite ce genre de taré qui risque de faire école pour s'aligner.
8  0 
Avatar de pmithrandir
Expert éminent https://www.developpez.com
Le 18/11/2022 à 8:45
Et ce qui était prédis continue de se passer.

Quand les équipes coeur et les senior qui pilote et coach tout le monde s'en vont... Tu es dans la merde comme manager.

C'est pas avec des junior ou les employés qui ne trouvent rien de mieux que tu crée un produit exceptionnel.

L'exemple de toxicité ce la relation mise en place en quelques jours est presque jouissif. Ça devrait couper les couilles de tous les managers mettant EM sur un piédestal.

Au final... Un manager sans son équipe ne peut pas grand chose.
8  0 
Avatar de pmithrandir
Expert éminent https://www.developpez.com
Le 20/11/2022 à 10:03
Au passage ça commence à râler chez les employés de twitter en Europe.
Il semble que recevoir un email disant

Conformément à votre volonté exprimée en ne cliquant pas sur "yes" dans l'email... Vous êtes licencié avec un préavis de 3 mois...

Ne soit pas une procédure de licenciement valide.

Sans rire.

Au passage ça démontre encore le modèle toxique de management.
Alors qu'il devrait s'activer a réussir la séparation avec les employés et gérer la boîte... Pour lui éviter de perdre des centaines de millions en procès... Il joue a faire de la code review.

Dans les 2 cas il n'a pas a jouer les petites mains.. mais a mettre en place des moyens pour que ça fonctionne.

Son incapacité a le faire est assez affligeante.

En même temps... Ça occupe vachement cette nouvelle série. Y a plein de rebondissement je trouve!
9  1