IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)

Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Twitter limite l'accès des employés aux outils de modération de contenu à l'approche des élections de mi-mandat.
Au lieu de centaines d'employés qui ont accès à ces outils, ils seraient environ 15

Le , par Stéphane le calme

1PARTAGES

9  1 
Il y a quelques mois, Twitter a promis de prendre au sérieux son rôle dans la préservation de l'intégrité des élections, affirmant que « les gens méritent de faire confiance aux conversations électorales et au contenu qu'ils rencontrent sur Twitter ». Cette fois-ci, juste avant les élections de mi-mandat aux États-Unis, la majorité des employés de Twitter qui seraient chargés de modérer le contenu pour aider à maintenir l'intégrité des élections n'auraient apparemment pas accès aux outils dont ils ont besoin pour le faire. C'était déjà le cas pour l'élection présidentielle au Brésil qui s'est soldée dimanche.

Le Twitter d'Elon Musk a retiré certains outils de modération de contenu et d'application des politiques à certains employés avant les élections de mi-mandat aux États-Unis. Cette décision affecte la plupart des employés qui font partie de l'organisation Trust and Safety de Twitter, a rapporté Bloomberg mardi, citant des sources anonymes. Les membres du personnel ne sont pas en mesure de traiter et de discipliner les comptes d'utilisateurs qui violent les règles de Twitter concernant les discours de haine et la désinformation, à moins qu'ils n'impliquent un préjudice, selon le rapport.

Twitter utilise toujours des outils de modération de contenu automatisés et des sous-traitants tiers pour empêcher la propagation de fausses informations et de messages incendiaires pendant que les employés de Twitter examinent les violations très médiatisées, a déclaré Bloomberg.

Selon Bloomberg News, Twitter a considérablement réduit son personnel de modération de contenu approuvé pour accéder à un tableau de bord qui enregistre le contenu automatisé et signalé par l'utilisateur qui nécessite un examen humain avant que le contenu ne soit restreint. Habituellement, des centaines d'employés utiliseraient le tableau de bord, examinant le contenu pour appliquer manuellement les actions dictées par la politique de Twitter, telles que l'interdiction ou la restriction de comptes. Depuis la semaine dernière, deux initiés de l'équipe de sécurité de Twitter ont déclaré à Bloomberg que le nombre total avait été réduit à environ 15 employés.

Les violations de politique examinées manuellement sont généralement les violations les plus médiatisées, y compris celles qui pourraient entraîner des dommages réels, ont déclaré les employés de Twitter à Bloomberg.

Yoel Roth, responsable de la sécurité sur Twitter, a réagi à l'article de Bloomberg dans un tweet : « C'est exactement ce que nous (ou n'importe quelle entreprise) devrions faire au milieu d'une transition d'entreprise pour réduire les opportunités de risque d'initié. Nous appliquons toujours nos règles à grande échelle ».


Vendredi, après avoir conclu son acquisition de Twitter, Musk a déclaré qu'il prévoyait de former un « conseil de modération de contenu », sans divulguer de détails tels que qui en ferait partie ou ce qu'il ferait. Le PDG de Tesla a ajouté qu'il ne prendrait aucune « décision majeure sur le contenu » ni ne rétablirait les comptes précédemment interdits avant que le conseil ne commence ses travaux.

L'approche de Twitter avant la prise de contrôle d'Elon Musk

Mi-août, Twitter a annoncé un certain nombre de mesures. En voici un extrait :

Notre politique d'intégrité civique

En tant qu'élément clé des règles de Twitter, depuis 2018, notre politique d'intégrité civique a aidé les gens à trouver des informations crédibles lors d'élections et d'autres processus civiques, notamment aux Philippines, au Kenya, en Australie, au Brésil et en Inde, cette année seulement.

Aujourd'hui, comme nous le faisons avant d'autres élections mondiales, nous activons l'application de notre politique d'intégrité civique pour les élections de mi-mandat américaines de 2022.

La politique d'intégrité civique couvre les types les plus courants d'informations trompeuses préjudiciables sur les élections et les événements civiques, telles que*: les allégations sur la façon de participer à un processus civique comme la façon de voter, le contenu trompeur destiné à intimider ou dissuader les gens de participer à l'élection, et des allégations trompeuses destinées à saper la confiance du public dans une élection - y compris de fausses informations sur le résultat de l'élection. Les tweets avec ce contenu peuvent être étiquetés avec des liens vers des informations crédibles ou un contexte utile, et Twitter ne recommandera ni n'amplifiera ce contenu dans les zones du produit où Twitter fait des recommandations. Les utilisateurs de Twitter verront une invite avant d'aimer ou de partager des tweets étiquetés, et dans les cas où il existe un risque de préjudice associé à la déclaration fausse ou trompeuse, le Tweet peut ne pas être aimé ou partagé pour empêcher la diffusion des informations trompeuses.

Les faux comptes qui déforment l'affiliation à un candidat ou à un élu sont interdits en vertu de notre politique existante sur les identités trompeuses - et nous restons vigilants contre les tentatives potentielles de manipulation coordonnée. Et pendant cette période électorale, et tout au long de l'année, nous continuons d'appliquer nos politiques de sécurité, y compris pour les comportements ciblant les travailleurs électoraux.

Étiquettes repensées

À la fin de l'année dernière, nous avons testé de nouvelles étiquettes d'informations trompeuses et avons obtenu des résultats prometteurs. Les nouvelles étiquettes ont augmenté les taux de clics de 17*%, ce qui signifie que davantage de personnes cliquaient sur les étiquettes pour lire le contenu démystifiant. Nous avons également constaté des baisses notables de l'engagement avec les Tweets étiquetés avec le nouveau design*: -13*% dans les réponses, -10*% dans les Retweets et -15*% dans les J'aime.

Trouver des informations fiables

Twitter veut permettre aux électeurs de trouver des informations fiables sur la façon de s'inscrire, de voter et les choix sur leur bulletin de vote. Pour faciliter la recherche de nouvelles fiables et d'informations précises sur la participation au processus civique, nous lançons un certain nombre de mises à jour de produits.


Twitter devrait avoir du mal à faire appliquer la politique d'intégrité électorale

Bien que cette décision semble être une étape nécessaire, selon Roth, pour réduire les risques alors que la propriété de Twitter change de mains, le moment pourrait avoir des conséquences réelles lors des élections de cet automne. Des initiés de Twitter ont déclaré à Bloomberg que certains membres du personnel avaient accès au tableau de bord lors de l'élection présidentielle brésilienne, mais seulement « dans une capacité limitée ». Des experts surveillant les élections au Brésil ont déclaré que Twitter ne faisait déjà pas assez pour empêcher la propagation de la désinformation, avant même que Musk ne prenne le relais.

Avant l'élection présidentielle brésilienne, le président sortant Jair Bolsonaro a commencé à semer le doute quant à l'intégrité de l'élection, tout comme Donald Trump l'a fait avant son bannissement de Twitter. Depuis la défaite de Bolsonaro, Human Rights Watch a rapporté que « des personnes comptant des centaines de milliers de followers ont affirmé que le décompte était frauduleux ». À titre d'exemple, l'agence non gouvernementale internationale a mis en évidence un tweet problématique qui est toujours en place et compte 30 000 likes. Les médias ont confirmé que le tweet n'avait pas été signalé par Twitter comme nécessitant un lien vers « des informations crédibles ou un contexte utile » (à l'instar d'un lien vers les résultats réels des élections) comme la politique de Twitter semblerait le dicter.


Les comptes populaires diffusant de fausses nouvelles qui ne sont pas modérées peuvent inquiéter le public, c'est pourquoi Twitter s'est efforcé d'étendre sa politique d'intégrité électorale au cours des cinq dernières années. Lors de l'élection présidentielle américaine de 2016, des chercheurs ont rapporté dans Science que sur Twitter, « seulement 1% des individus représentaient 80% des expositions aux fausses sources d'information ».

Twitter n'a pas répondu à une demande de commenter la manière dont le gel actuel du code logiciel pourrait avoir un impact sur la capacité de l'entreprise à appliquer sa politique d'intégrité électorale. Les employés de l'équipe de confiance et de sécurité de Twitter ont déclaré à Bloomberg qu'ils « pensaient que l'entreprise serait à court de personnel pour appliquer les politiques à l'approche des élections américaines de mi-mandat du 8 novembre ». Dans une lettre aux annonceurs, Musk a déclaré que bien que son achat de Twitter ait été motivé pour empêcher la polarisation et aider l'humanité, il comprend que l'échec est une « possibilité très réelle ».

Dans le contexte de ces élections, des trolls anonymes ont spammé Twitter avec des discours de haine depuis que Musk a pris le pouvoir. Le Washington Post a rapporté que leur intention était de faire le plus de dégâts possible pour accueillir Elon en tant que nouveau propriétaire du service.


La montée de la haine n'est pas due à des changements de politique spécifiques, a tweeté Musk. « Pour être très clair, nous n'avons encore apporté aucune modification aux politiques de modération de contenu de Twitter », a-t-il écrit. Dans un tweet précédent, il a annoncé qu'il formerait un conseil de modération de contenu dans le cadre de sa réinvention de Twitter.

Sources : Twitter, Yoel Roth, Human Rights Watch, tweet problématique

Et vous ?

Pensez-vous que restreindre l'accès aux outils de modération dans un premier temps est une bonne idée malgré le contexte ? Pourquoi ?

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de pmithrandir
Expert éminent https://www.developpez.com
Le 16/11/2022 à 20:50
Enfin... Les devs dans le monde entier ont les même habitudes.

Tu ne peux pas les prendre pour des divas pendant 5 ans et leur proposer l esclavage facilement.

En plus, les bons ont souvent des opportunités quoi qu'il arrive et parfois assez d'argent pour créer leurs opportunités.

Bref avec ce genre de message il va sûrement arriver a un tiers qui reste.. mais ça m'étonnerait qu'il garde les meilleurs.

Et attendons nous a voir pointer un produit twitter like dans les 2 mois par quelques dizaines d'employés le codage a déjà du commencer et je ne doute pas qu'un ou deux fond soit prêt à mettre quelques centaines de millions dedans.

Mastodon de par sa philosophie ne pourra jamais faire l'affaire donc il y a une place a prendre.
13  0 
Avatar de pmithrandir
Expert éminent https://www.developpez.com
Le 16/11/2022 à 10:25
Je pense que le gars a fait une erreur
Et même en France tous les salariés ont une obligation de retenu et de loyauté envers leur entreprise.
Donc un licenciement aurait été validé je pense.

La il faut regarder le contexte.
On a un mec qui prétend mieux faire que twitter depuis plusieurs années.
A peine arrivé dans une boîte en état correct mais pas top, il mène une politique inhabituelle dont les résultats a court terme sont désastreux.
Au passage, au lieu d'accuser la hiérarchie passée des errements il n hésite pas à mettre en doute les compétences techniques des équipes et la qualité des produits. Or la qualité n'a jamais été un frein sur Twitter.

Il me paraît normal que les équipes lui fasse faux bond.

C'est dailleur pur cela que je pense qu'il va se prendre une belle claque dans les 2 mois avec une faillite retentissante. Parce que sans employé on ne produit plus... Et que sans voix discordante on fonce dans le mur a coup sur.

Je ne donne pas cher de Tesla aussi. Parce que là il est en train de politiser son discours, ce qui aux Etats Unis peut facilement te priver de subventions, de soutien... Et de ventes.

Quand il humilié un député en public... Il ne peut pas gagner derrière.

On verra alors que Tesla est valorisé 10 a 100 fois trop cher.
https://www.lesechos.fr/industrie-se...bourse-1358541

Cette boîte ne peut pas valoir 100 fois plus que Renault. Soyons sérieux.

La chute sera brutale je pense.
11  0 
Avatar de Pyramidev
Expert confirmé https://www.developpez.com
Le 16/11/2022 à 17:44
Du coup, parmi ceux qui sont en congés, ceux qui ne lisent pas leurs courriels du boulot seront automatiquement virés ?

Très peu de développeurs voudront rester chez Twitter. Ceux qui cliqueront sur le lien le feront probablement car ils essaieront de trouver un autre job avant d'être virés.
Plus aucun développeur ne voudra postuler chez Twitter.
Soit Elon Musk est totalement idiot, soit son but est de détruire Twitter.
11  0 
Avatar de SimonKenoby
Membre actif https://www.developpez.com
Le 15/11/2022 à 11:24
Tiens, je croyais que Elon Musk était un grand défenseur de la liberté d'expression? N'avait-il pas dis il y a quelques moi que n'importe qui pouvait le critiquer? On commence déjà a voir les limites de sa "liberté d'expression".
14  4 
Avatar de pmithrandir
Expert éminent https://www.developpez.com
Le 18/11/2022 à 20:57
Explique moi pourquoi un dev bon irait bosser
Beaucoup d'heure
Pour un chef impulsif
Sans stratégie compréhensible
En gerant un existant sans soutien

Un bon boulot de dev c'est selon moi
Un projet intéressant
Des collègues intéressants
Une roadmap compréhensible et tenable
Entre 30 et 40h de travail max
Un management a l écoute
Un équilibre vie perso vie pro tenable dans le temps.

Pour moi les devs qui ont le choix fuieront cette ambiance toxique qui ne coche aucune de ces cases.
11  1 
Avatar de natponch
Membre régulier https://www.developpez.com
Le 12/11/2022 à 11:47
On va plutôt dire qu'il n'en a absolument rien à faire du devenir de twitter et son domaine d'activité d'origine en tant que réseau social. La seule partie qui l'intéresse c'est récupérer son argent à tout prix, qu'il a été "forcé" de dépenser à cause de sa folie des grandeurs et se croire au dessus de tout et tout le monde !
8  0 
Avatar de vohufr
Membre éclairé https://www.developpez.com
Le 14/11/2022 à 9:57
Citation Envoyé par Ryu2000 Voir le message
Je pense que ça va être le chaos chez Twitter pendant encore 6 mois, 1 an, et après l'entreprise sera enfin rentable.
Il faut juste trouver les bonnes idées et les implémenter correctement.
Ben oui, en attendant, observons ce c****** milliardaire jouer avec les emplois de personnes qui doivent vivre et nourrir leur famille.
9  1 
Avatar de PomFritz
Membre averti https://www.developpez.com
Le 16/11/2022 à 23:50
ça m'a toujours bien fait marrer ces grands patrons donneurs de leçons sur le temps de travail. Ces types ont une armée de personnel qui s'occupe tous leurs petits problèmes sur un simple claquement de doigt. Beaucoup de gens pourraient en faire plus dans les mêmes conditions. Il faut faire attention à l'intérêt que sucite ce genre de taré qui risque de faire école pour s'aligner.
8  0 
Avatar de pmithrandir
Expert éminent https://www.developpez.com
Le 18/11/2022 à 8:45
Et ce qui était prédis continue de se passer.

Quand les équipes coeur et les senior qui pilote et coach tout le monde s'en vont... Tu es dans la merde comme manager.

C'est pas avec des junior ou les employés qui ne trouvent rien de mieux que tu crée un produit exceptionnel.

L'exemple de toxicité ce la relation mise en place en quelques jours est presque jouissif. Ça devrait couper les couilles de tous les managers mettant EM sur un piédestal.

Au final... Un manager sans son équipe ne peut pas grand chose.
8  0 
Avatar de pmithrandir
Expert éminent https://www.developpez.com
Le 20/11/2022 à 10:03
Au passage ça commence à râler chez les employés de twitter en Europe.
Il semble que recevoir un email disant

Conformément à votre volonté exprimée en ne cliquant pas sur "yes" dans l'email... Vous êtes licencié avec un préavis de 3 mois...

Ne soit pas une procédure de licenciement valide.

Sans rire.

Au passage ça démontre encore le modèle toxique de management.
Alors qu'il devrait s'activer a réussir la séparation avec les employés et gérer la boîte... Pour lui éviter de perdre des centaines de millions en procès... Il joue a faire de la code review.

Dans les 2 cas il n'a pas a jouer les petites mains.. mais a mettre en place des moyens pour que ça fonctionne.

Son incapacité a le faire est assez affligeante.

En même temps... Ça occupe vachement cette nouvelle série. Y a plein de rebondissement je trouve!
9  1