IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)

Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

L'UE veut imposer aux fabricants de téléphones une période de 5 ans pour les mises à jour de sécurité, de 3 ans pour les mises à jour de l'OS
Et une fourniture des pièces de rechange sur 5 ans

Le , par Patrick Ruiz

14PARTAGES

15  0 
Les régulateurs de l'UE suggèrent que les fabricants de téléphones assurent au moins 5 ans de mises à jour de sécurité, 3 ans de mises à jour du système d'exploitation de leurs appareils et la fourniture des pièces de rechange sur un minimum de 5 ans. Au mois de septembre de l’année précédente, l’Allemagne avait, dans le cadre des négociations avec la Commission européenne, requis 7 ans de mises à jour de sécurité et de fourniture de pièces de rechange. Des observateurs sont d’avis qu’il y a mieux à faire sur la partie logicielle : obliger les constructeurs à rendre l'ensemble des éléments nécessaires et suffisant pour permettre à un tiers (entreprise ou communauté) d'assurer une seconde vie logicielle au produit.

En cas d'application, ces règles pourraient modifier la façon dont les équipementiers Android gèrent le support logiciel de leurs appareils. Samsung et Google sont les seules marques qui promettent cinq ans de mises à jour de sécurité pour leurs téléphones. Malgré cela, tous leurs appareils ne bénéficient pas de ces avantages. Samsung publie également quatre mises à jour majeures d'Android pour ses appareils haut de gamme, soit la durée la plus longue dans la sphère Android. En comparaison, Google et d'autres marques fournissent trois ou moins de mises à jour majeures du système d'exploitation pour certains appareils.

Le projet de règlement stipule également que la capacité de la batterie d'un appareil « ne doit pas se détériorer après une mise à jour du logiciel du système d'exploitation ou une mise à jour du micrologiciel lorsqu'elle est mesurée avec la même norme d'essai utilisée à l'origine pour la déclaration de conformité ». Il précise également qu' « aucune modification des performances ne doit résulter du rejet de la mise à jour, sauf pour les logiciels d'application tiers. »

Le projet note que « les appareils sont souvent remplacés prématurément par les utilisateurs et ne sont, à la fin de leur vie utile, pas suffisamment réutilisés ou recyclés, ce qui entraîne un gaspillage de ressources. »

Le règlement vise les entreprises qui seront amenées à proposer des mises à jour plus longues, non seulement pour leurs téléphones phares, mais aussi pour les appareils haut de gamme et économiques qui ne bénéficient généralement pas d'engagements de mise à jour à long terme de la part des fabricants.



Seulement, le projet de règlement omet de suggérer que les constructeurs mettent à disposition les éléments nécessaires pour assurer au produit une vie logicielle au-delà de la période de prise en charge requise par le régulateur. En effet, à partir du moment où le producteur/revendeur décide de ne plus assurer de mises à jours fonctionnelles (ou a minima de sécurité), il devrait être tenu de rendre publique l'ensemble des éléments nécessaires et suffisant pour permettre à un tiers (entreprise ou communauté) d'assurer une seconde vie logicielle.

Ceci implique une fourniture du code source des drivers matériels, des protocoles d'échange et la spécifications des traitements faits localement sur le produit (notamment photographique) On constate aujourd'hui que certaines communautés arrivent à fournir des mises à jour plus de 10 ans après la fin de commercialisation de certains téléphones avec cependant des difficultés à assurer le fonctionnement de certains périphériques (appareil photo, GPS, puce réseau, ...) du fait de l'absence de spécifications. À partir du moment où un constructeur abandonne le suivi logiciel d'un produit, il devrait être contraint de mettre à disposition sans coût additionnel l'ensemble des informations permettant à tout tiers compétent de reprendre à son compte le suivi.

Ce principe devrait également être étendu à tout objet connecté : dès lors que le produit n'est plus suivi, les spécifications complètes de l'interaction avec le produit devraient être fournies afin qu'un tiers puisse proposer une continuité du service. Par ailleurs tout objet connecté devrait avoir une interface de contrôle en réseau local complètement spécifiée permettant d'utiliser l'ensemble des fonctionnalités de l'objet à l'exception des traitements/calculs effectués sur un serveur distant. Cette interface locale devrait néanmoins permettre de recueillir toutes les entrées envoyées par l'objet à l'éventuel service distant et d'envoyer à l'objet l'ensemble des données que le service distant est susceptible d'envoyer à l'objet. Ainsi, un tiers pourrait développer un service équivalent moyennant la production d'un algorithme propre. Ces dispositions prolongeraient la vue de ces objets (dont les téléphones) tout en protégeant les éventuels algorithmes utilisés sur des serveurs distants

La Commission européenne recueille actuellement des commentaires sur les projets de règles et cet aspect fait parties des propositions qu’elle pourrait prendre en compte.

Source : UE

Et vous ?

Quel est votre avis sur le sujet ?

Voir aussi :

Eco Rating, un nouvel indice de « performance environnementale » des smartphones, qui note sur la base de certaines informations, y compris celles fournies par les fabricants eux-mêmes

Altroconsumo, une association de consommateurs italienne, poursuit Apple pour l'obsolescence planifiée de l'iPhone et réclame des dommages et intérêts de 60 millions d'euros

Certains fabricants de smartphones auraient compromis certaines fonctionnalités d'applications tierces pour augmenter l'autonomie de la batterie

Prolonger la durée de vie des smartphones devrait permettre de réduire l'émission de carbone dans l'UE, rapportent des activistes

Le bogue de l'épuisement de la batterie d'iOS 14 serait un exemple d'obsolescence programmée, selon une action en justice contre Apple

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de AoCannaille
Expert confirmé https://www.developpez.com
Le 06/09/2022 à 10:08
C'est un bon début.

L'étape suivante, qui montrerait vraiment un engagement écologique et qui aurait un vrai impact, c'est d'allonger la durée légale de la garantie minimale. 4 ans serait pas mal.
7  0 
Avatar de phil995511
Membre éclairé https://www.developpez.com
Le 06/09/2022 à 12:23
C'es le moment qu'ils s'y mettent !!

La loi actuelle concernant la fourniture de pièces de rechange est de 10 ans en Suisse, proposer 5 ans pour les smartphones est un retour en arrière non acceptable...

Après 5 ans la vie d'un smartphone n'est pas terminée... même si certains d'entre nous en auront changé avant cette échéance.

7 ans de mises à jour de l'OS et 10 ans de mises à jour concernant les failles de sécurité me semblerai plus en adéquation avec le monde dans le quel nous vivons... monde dont les ressources ne sont pas infinies !!
6  0 
Avatar de 23JFK
Membre expert https://www.developpez.com
Le 06/09/2022 à 11:48
Pas sûr que cela changerait quoique ce soit. Sous garantie, les smartphones sont plus souvent remplacés par du neuf que réparés. C'est plutôt au problème de la manière dont sont construits ces appareils qu'il faut revoir ; devoir démonter tout l'appareil, retirer de la colle pour pouvoir seulement accéder à la batterie n'est pas justifié.
4  0 
Avatar de calvaire
Membre expert https://www.developpez.com
Le 07/09/2022 à 8:36
ça forcera aussi les fabricants à sortir moins de modèle....qui avouons le se ressemble quasiment tous.
4  0 
Avatar de Rolllmops
Membre actif https://www.developpez.com
Le 06/09/2022 à 11:40
Je suis pour l'idée... mais trois ans c'est tout simplement ridicule. Mon iPhone a 5 ans, est toujours maintenu et je ne vois aucune raison de le remplacer. Il est probable que je le garde encore plusieurs années, tant qu'il y aura du support. Il va falloir taper un peu plus fort que ça pour limiter le gaspillage électronique.
2  0 
Avatar de smarties
Membre émérite https://www.developpez.com
Le 07/09/2022 à 9:40
Pour augmenter la durée de vie d'un smartphone, il faudrait agir sur 3 points :
- augmenter la réparabilité
- augmenter la durée des MAJ : 5 ans seraient bien pour les MAJ standard et 7-8 ans pour celles de sécurité
- empêcher les constructeurs d'inonder le marché européen avec des modèles plutôt bas de gamme
- développer un service commercial accessible au grand public pour l'installation de ROMs alternatives afin de prolonger la vie des smartphone

Pour augmenter la réparabilité il serait bien qu'un certain nombre de pièces soient standard. Par exemple :
- formats de batteries définies
- réduire le nombre de dalle et homogénéiser la connectique pour éventuellement interchanger/remplacer l'écran
- même format pour les puces de même catégorie (puce, processeur, ...)
- même format pour la majorité des capteur photo avec même brochage/connectique
- avoir plus de pièces en commun avec d'autres appareils

Actuellement je trouve que l'innovation au niveau des smartphones est faible donc autant normaliser un certain nombre de choses comme dans l'automobile afin de produire en masse certaines pièces et augmenter la réparabilité.

En plus avec "la fin de l'abondance", j'espère que ça va pousser les gens à mieux consommer sur ces produits.
1  0 
Avatar de AoCannaille
Expert confirmé https://www.developpez.com
Le 06/09/2022 à 14:14
Citation Envoyé par 23JFK Voir le message
C'est plutôt au problème de la manière dont sont construits ces appareils qu'il faut revoir ; devoir démonter tout l'appareil, retirer de la colle pour pouvoir seulement accéder à la batterie n'est pas justifié.
Pour cela, l'axe entreprit est l'indice de réparabilité (https://www.indicereparabilite.fr/).
C'est toujours assez peu contraignant, la responsabilité revient toujours à l'utilisateur de sélectionner un téléphone réparable, mais au moins on est mieux informé pour cette sélection.

C'est pas parfait, mais c'est toujours ça de prit.
0  0 
Avatar de Steinvikel
Membre expert https://www.developpez.com
Le 08/09/2022 à 6:48
Citation Envoyé par walfrat Voir le message
(...) Il ne faut pas oublier qu'il y a aussi toujours des usagers qui tenteront de faire passer un portable larguer aux toilettes comme tant un problème pris sous garantie.
(...)
Ajoute les vols de téléphone et accident de la vie, par sur que les gens ont envie de voir le prix de leur portable explosé et devoir le repayé si un accident arrive.
Oui, ça ajoute un surcoût toute cette logistique supplémentaire, mais pas autant que tu le crois >> les constructeur sont obligés de "fournir" (rendre accessible) >> il est question de vente, pas de don.
Pour ce qui est de la perte ou le vol, le problème est déjà réglé : à l'achat, il est possible de souscrire à une assurance tout risque ou non, il y a aussi les assurances immobilières, bancaires, et civils qui couvrent parfois ces évènements, il faut "juste" s'informer.
La justification d'une augmentation de tarif, serait de devoir s'appuyer sur des pièces standardisées, limitant de facto le potentiel d'économie sur des détails de conception propre à chaque modèle.
Pour tout le reste, il n'y a pas de justification possible de hausse de prix autre que le prix de l'emploi de matériaux plus qualitatifs.
...il faut également garder à l'esprit que concevoir un meilleur produit ne coûte pas nécessairement plus cher (et permet souvent des économies conséquentes sur la vie du produit [côté fabricant]), par contre changer de modèle économique oui, car celui qui est en place l'est car il fait rentrer plus d'argent de la part des consommateurs et réparateurs.
0  0 
Avatar de walfrat
Membre émérite https://www.developpez.com
Le 06/09/2022 à 12:58
Citation Envoyé par phil995511 Voir le message
C'es le moment qu'ils s'y mettent !!

La loi actuelle concernant la fourniture de pièces de rechange est de 10 ans en Suisse, proposer 5 ans pour les smartphones est un retour en arrière non acceptable...

Après 5 ans la vie d'un smartphone n'est pas terminée... même si certains d'entre nous en auront changé avant cette échéance.

7 ans de mises à jour de l'OS et 10 ans de mises à jour concernant les failles de sécurité me semblerai plus en adéquation avec le monde dans le quel nous vivons... monde dont les ressources ne sont pas infinies !!

La Suisse n'est pas dans l'union européenne.

Il ne faut pas oublier qu'il y a aussi toujours des usagers qui tenteront de faire passer un portable larguer aux toilettes comme tant un problème pris sous garantie.

Plus tu veux allonger la durée de vie plus ça coute cher, et donc plus les fabricants le feront payer (oui je sais, certain pourrait faire griper le prix plus que ça devrait comme d'hab...), car cela signifie que dans les contrats avec les fournisseurs il faut produire les même pièces plus longtemps pour chaque génération de portable, et donc ça complique la logistique et donc ... coûts. Ajoute les vols de téléphone et accident de la vie, par sur que les gens ont envie de voir le prix de leur portable explosé et devoir le repayé si un accident arrive.
0  2