IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)

Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Amazon fait comme Apple en réduisant la commission de son app store pour certains petits développeurs,
De 30 à 20 % et donnera 10 % de crédit AWS gratuit

Le , par Stan Adkens

31PARTAGES

8  0 
Pour attirer davantage de développeurs dans sa boutique d'applications Android et Fire OS, Amazon suit les traces d'Apple et de Google. Dans une annonce faite mardi, la société a décidé de réduire de 30 à 20 % sa part des revenus des développeurs pour ceux qui réalisent moins d'un million de dollars de revenus par an. Les nouvelles conditions, qu'Amazon appelle "Amazon Appstore Small Business Accelerator Program", offriront également aux développeurs un crédit promotionnel AWS d'un montant équivalent à 10 % du revenu du développeur s'il gagne moins d'un million de dollars par an. Si un développeur choisit d'utiliser ces crédits AWS, cela fait passer sa part totale des revenus d'Amazon Appstore de 70 % à un équivalent de 90 %.

L'année dernière, Apple a annoncé l'App Store Small Business Program afin de promouvoir les petits développeurs sur l'App Store. Dans le cadre de ce programme, la société a réduit son taux de commission à 15 % pour les développeurs réalisant moins d'un million de dollars de revenus annuels. Ce changement est entré en vigueur au début de l'année 2021. Google lui a emboîté le pas en mars de cette année en réduisant les commissions du Play Store à 15 % pour le premier million de dollars de revenus annuels de chaque développeur. Ce changement entrera en vigueur le 1er juillet. Amazon a finalement pris le train en marche avec son programme d'accélération des petites entreprises de l'Appstore.


Mais alors qu'Apple et Google réduisent leur part du premier million de dollars de revenus d'un développeur de 30 % à 15 %, la formule d'Amazon comporte une légère modification : le géant du commerce en ligne prendra un pourcentage plus élevé de 20 % des revenus, mais il donnera aux développeurs 10 % supplémentaires en "crédits promotionnels AWS". L'idée est que si votre application utilise de toute façon les services Cloud AWS d'Amazon, cela revient à vous laisser 90 % de vos revenus. Et si vous utilisez les services Cloud d'un concurrent, ces changements sont aussi peut-être faits pour vous inciter à devenir un client AWS.

L'Amazon Appstore Small Business Accelerator Program vise à promouvoir les petits développeurs sur la plateforme en augmentant la part de revenus des développeurs. Les crédits promotionnels AWS permettront aux petits développeurs de « créer et développer leur activité d'applications. AWS donne aux développeurs un accès facile à une large gamme de technologies afin qu'ils puissent innover plus rapidement et construire presque tout ce qu'ils peuvent imaginer », d’après l’annonce faite sur le blog développeurs de la société.

Les développeurs pourront utiliser les crédits AWS pour une variété de services, allant des technologies d'infrastructure comme le calcul, le stockage et les bases de données aux technologies émergentes comme l'apprentissage automatique et l'intelligence artificielle. Les développeurs pourront utiliser leurs crédits promotionnels AWS pendant 12 mois à compter de la date à laquelle ils ont été accordés.

Ce changement apporté par l'Amazon Appstore rapproche sa part de revenus des nouvelles politiques de l'App Store d'Apple et du Play Store de Google. Toutefois, si les petits développeurs d'Amazon Appstore n'utilisent pas les 10 % supplémentaires de crédits AWS, qui expirent 12 mois après avoir été acquis, ils ne bénéficieront pas autant de la nouvelle politique d'Amazon par rapport à celle d'Apple ou de Google. À l'inverse, pour les développeurs qui dépensent déjà plus de 10 % de leurs revenus annuels en frais AWS, le nouveau programme Amazon Appstore sera plus avantageux que celui d'Apple ou de Google. Les développeurs doivent lier leurs comptes AWS à leurs comptes Amazon Appstore, une fois le nouveau programme lancé, afin de recevoir le crédit AWS supplémentaire de 10 %.

Vous ne bénéficierez plus de ces avantages si votre chiffre d’affaires dépasse 1 million de dollars au cours de l’année

Comme le programme d'Apple, cependant, il s'agit d'un programme auquel vous devez vous inscrire et dont vous pouvez être exclu automatiquement si votre revenu dépasse un million de dollars. Dans son billet de blog, Amazon a indiqué que si le chiffre d'affaires d'un développeur éligible dépasse un million de dollars dans l'année en cours, il reviendra au taux de redevance standard et ne recevra plus de crédits AWS pour le reste de l'année. En outre, si les revenus d'un développeur tombent en dessous d'un million de dollars au cours d'une année ultérieure, il pourra bénéficier du programme l'année suivante.

Les développeurs qui ont gagné jusqu'à 1 million de dollars au cours de l'année civile précédente et les développeurs qui sont nouveaux sur Amazon Appstore sont éligibles. En revanche, Google offre simplement aux développeurs un supplément de 15 % sur leur premier million de dollars.


L'Amazon Appstore est un autre endroit où les gens peuvent télécharger des applications Android. Les conditions d’Amazon Appstore pourraient ne pas avantager certains développeurs d’application comme Fanhouse, une application qui permet aux créateurs en ligne d'accepter de l'argent des fans.

Comme les créateurs de l’application l’ont fait valoir lorsqu'ils se sont opposés à Apple la semaine dernière, une application conçue pour profiter aux créateurs, et non à son développeur, peut réaliser des revenus bien supérieurs à 1 million de dollars et ne pas pouvoir se permettre de payer 30 % de l'argent qui est reversé aux créateurs. Fanhouse a affirmé qu'il verse à ces derniers 90 % de leurs revenus et a accusé Apple d'en exiger 30 %. La plateforme accepte de verser la taxe d’Apple sur sa part de revenus pour que les créateurs ne le fassent pas. Mais en tant qu'application iOS, Fanhouse est soumise aux règles d'Apple, qui stipule que dans la plupart des cas, une part de 30 % des transactions numériques lui est due.

Apple a fait l'objet d'un examen de plus en plus minutieux de la part des autorités antitrust concernant la commission de 30 % qu'il prélève sur les ventes d'applications et les achats in-app. Un énorme procès oppose actuellement le fabricant de l’iPhone à Epic Games, le développeur du jeu Fortnite, qui porte sur la question de savoir si sa part de 30 % est équitable. Une partie de l'argument d'Apple est que 30 % sont depuis longtemps la norme. Lors du procès en mai, la juge a déclaré que les bénéfices qu'Apple tire des développeurs de jeux « semblent être disproportionnés ». Mais Tim Cook, PDG d’Apple, a répondu en disant que les commissions sont un moyen de « fournir un retour sur investissement ».

La juge reprochait également à Apple la rigidité de ses règles qui interdisent aux développeurs de communiquer des moyens d'acheter des biens numériques hors plateforme. Là aussi, Cook a répondu que « si vous autorisez les gens à établir un lien de ce type, vous renoncez essentiellement au rendement total de notre propriété intellectuelle ».

D’autres critiques disent que les entreprises comme Apple prennent beaucoup plus pour leurs services que ce qu'un processeur de paiement devrait prendre. Des initiatives comme celles-ci (réduction de commission) de la part d'Apple, Google et Amazon suggèrent qu'il existe une pression significative dans l'ensemble du secteur pour que l'on reconsidère la réduction de 30 %, ne serait-ce que pour détourner la conversation sur des solutions alternatives qui pourraient avoir un impact plus important sur les profits.

Source : Amazon

Et vous ?

Quel est votre avis sur le sujet ?
Que pensez-vous des nouvelles conditions d’Amazon Appstore pour les petits développeurs ? Sont-elles, selon vous, plus avantageuses que celles d’Apple et Google ?
Êtes-vous développeur sur une autre plateforme ? Rejoindriez-vous Amazon Appstore après ce changement ?

Voir aussi :

Apple annonce le programme Small Business pour les développeurs, qui réduit la commission de l'App Store à 15 %, pour les petites entreprises gagnant jusqu'à 1 million de dollars par an
Les bénéfices de l'App Store d'Apple semblent "disproportionnés", a déclaré un juge américain au PDG Cook, Apple ne ressent aucune « pression ou concurrence » pour réduire le prix
Epic Games Store pourrait représenter 35 à 50 % du marché des jeux sur PC d'ici 2024, selon la société Epic Games
Voici combien Apple et Google facturent aux développeurs sur leurs magasins d'applications, 30 % de commission sur les applications et les achats intégrés

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !