Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Intel met aux enchères 8 500 brevets et abandonne le marché des smartphones 5G,
Suite a des difficultés avec Apple

Le , par Bruno

54PARTAGES

7  0 
La société californienne de Santa Clara, en l'occurrence Intel, qui possède près de 90 000 brevets dans le monde entier, a annoncé mardi qu'il se retirait du secteur des modems pour smartphones 5G, tout en évaluant les possibilités offertes par les modems 4G et 5G sur les ordinateurs personnels, les appareils pour l'Internet des objets et d'autres appareils centrés sur les données. Dans un communiqué, le nouveau PDG Bob Swan a déclaré : « Dans le secteur des modems pour smartphones, il est devenu évident qu'il n'y a pas de chemin clair vers la rentabilité et les rendements positifs. »

En avril, Apple avait annoncé qu'il mettrait fin à tout litige avec le fabricant de puces Qualcomm et entrerait dans un nouveau partenariat avec l'entreprise qui verra les modems Qualcomm installés dans les nouvelles cultures d'iPhone. Le même jour, Intel annonce qu'il se retire entièrement du marché des modems pour smartphones. Cette semaine, selon IAM média, Intel va encore plus loin et met aux enchères certains de ses actifs de modem pour smartphone. Des rapports antérieurs indiquaient qu'Intel ne respectait pas les normes d'Apple, ce qui a conduit Apple à abandonner ses luttes judiciaires avec Qualcomm et les fournisseurs de commutation. Ces informations semblent indiquer que, sans Apple en tant que partenaire, Intel n’a absolument pas besoin de ses brevets sur les modems pour smartphones.


La vente aux enchères comportera deux volets : le portefeuille cellulaire et un portefeuille d’appareils connectés. Le portefeuille cellulaire comprend environ 6 000 brevets liés aux normes 3G, 4G et 5G. Intel a refusé de commenter cette histoire. Le portefeuille d’appareils connectés est composé de 500 brevets qui pourraient s’appliquer à une grande variété d’industries de l’électronique. Malgré la taille de la vente aux enchères, Intel prévoit toujours de conserver des actifs liés au réseau, notamment le réseau 5G. Bien que la société envisage de quitter le secteur des modems pour smartphones, elle sera toujours présente sur le marché global de la 5G.

La taille et la puissance du portefeuille d'Intel font en sorte que cette vente aux enchères établira de nombreuses comparaisons avec le processus d'adjudication des actifs liés aux brevets de Nortel en 2011. Cette vente a suscité un vif intérêt de la part des géants du monde de la téléphonie mobile. Les sociétés de télécommunications canadiennes ont vendu leurs subventions à un moment où la croissance rapide du marché des téléphones intelligents incitait les opérateurs historiques et les nouveaux entrants à renforcer leurs positions en matière de propriété intellectuelle. Après un processus d'enchères très concurrentiel, les actifs ont été acquis pour 4,5 milliards de dollars par le consortium Rockstar composé de Apple, BlackBerry, Ericsson, Microsoft, Sony et EMC.

Le président Trump a, par exemple, appelé à un champion national américain en 5G. Il sera donc intéressant de voir comment le gouvernement américain réagira si une société étrangère, en particulier une société chinoise telle que Huawei devenait l'acheteur le plus probable du marché. Les efforts de Huawei en matière de licences aux États-Unis ont récemment été mis sous le feu des projecteurs après la découverte d'un contrat de licence avec Verizon dans lequel elle réclamait jusqu'à 1 milliard de dollars de redevances. Cela a amené le sénateur Marco Rubio à proposer une loi interdisant à certaines sociétés, y compris la société de télécommunications chinoise, de demander réparation en vertu de la législation américaine en ce qui concerne leurs droits de brevet.

Il se pourrait que la décision d’Intel de vendre son portefeuille fasse partie d’une stratégie visant à susciter l’intérêt pour le secteur des modems en général. Rien n'indique pour le moment qu'Intel a exclu la vente des actifs du brevet à une entité non-praticienne, ce qui pourrait encourager un groupe de sociétés d'exploitation à se regrouper afin de retirer les actifs du marché de l'assertion. Quoi qu’il en soit, le processus de vente peut donner un coup de fouet à un marché de brevets qui reste relativement déprimé ; et quelle que soit la façon dont vous regardez les choses, cela deviendra l'une des histoires de brevets de l'année.

Source : Reuters

Et vous ?

Que pensez-vous de cette décision d'Intel ?

Seriez-vous pour l'achat de ces portefeuilles par Huawei ?

Pourquoi ce conflit autour de la 5G ?

Voir aussi :

Intel dévoile ses CPU grand public Core i5, i7 et i9 de 9e génération pour PC de bureau, intégrant des protections contre Spectre et Meltdown

Intel lance son nouveau Core i9-9980XE, un CPU à 2000 USD ciblant le marché du HEDT : 18 cœurs / 36 threads, fréquence Boost à 4,5 GHz, TDP à 165 W

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !